10 techniques pour mieux respirer

Si vous voulez être capable de souffler toutes les bougies le jour de votre 75e anniversaire, en présumant bien sûr que votre famille en mettra une pour chaque année, ou si vous voulez montrer trois étages par l’escalier sans masque à oxygène, la préparation commence dès aujourd’hui.

1 / 11

Cesser de fumer vient en tête de liste. Mais voici 10 autres conseils qui vous aideront à ne pas souffler comme un bœuf et protégeront vos poumons de la maladie.

2 / 11

1. Souffrez-vous d'apnée du sommeil?

Demandez à votre partenaire si vous ronflez. Si oui, demandez à votre médecin de vous référer auprès d'une clinique spécialisée en apnée du sommeil. Il s'agit d'un trouble caractérisé par l'arrêt de la respiration; cela peut se produire des centaines de fois au par nuit et peut endommager vos poumons autant que le tabagisme. Heureusement, il existe un traitement.

3 / 11

2. Utilisez les escaliers tous les jours

Les activités qui accélèrent le rythme cardiaque comme monter les escaliers, rouler à vélo ou marcher d'un bon pas ont un effet important sur la bonne condition du cœur et des poumons. Des études démontrent qu'une marche de 15 minutes, répétée trois à quatre fois par jour, améliore la capacité respiratoire chez les personnes qui souffrent d'emphysème.

4 / 11

3. Consommez plus d'oméga-3

La majorité des troubles respiratoires dont l'asthme, sont reliés à l'inflammation. Les acides gras oméga-3 contribuent à réduire l'inflammation.

5 / 11

4. Modifiez vos habitudes de respiration

Respirez avec l'abdomen au moins 5 minutes par jour. Cette méthode, appelée respiration diaphragmatique, permet d'entraîner et de renforcer le diaphragme pour que chaque inspiration demande moins d'effort. Inspirez profondément par le nez, en gonflant les poumons du bas vers le haut. Bien accomplie, cette méthode pousse l'estomac vers l'extérieur. Expirez et recommencez.

6 / 11

5. Faites des exercices de respiration

Pour exercer la poitrine à se gonfler et améliorer la capacité pulmonaire, étendez-vous sur le dos, les jambes fléchies et les pieds bien à plat au sol. Posez les mains derrière la tête et rapprochez les coudes presque jusqu'à ce qu'ils se touchent. En inspirant, baissez les coudes de façon à ce que les bras touchent au sol lorsque les poumons sont remplis d'air. Expirez en remontant les coudes.

7 / 11

6. Consommez davantage de tomates

Cuisinez une sauce à spaghetti pour le souper; demain, préparez une salade aux tomates et basilic et faites des tomates rôties cette fin de semaine. Pourquoi? Des chercheurs britanniques ont découvert que les personnes qui consomment des tomates au moins trois fois par semaine ont une meilleure capacité pulmonaire, éprouvent moins de difficultés à respirer et ont peu de symptômes comme l'asthme.

8 / 11

7. Examinez vos produits de nettoyage domestiques

Certains produits, comme le nettoyant à four peuvent s'avérer toxiques par inhalation. Si le mode d'emploi préconise d'ouvrir une fenêtre et d'utiliser le produit dans un espace bien aéré, faites-le. Portez un masque facial lorsqu'il y a des émanations de vapeur ou de fumée toxiques. De simples tâches domestiques comme le ponçage d'une surface peinte peuvent produire des éclats qui endommagent les poumons.

9 / 11

8. Faites des redressements assis

Faites cet exercice 20 fois par jour. Les abdominaux et les pectoraux aident à aspirer l'air à l'intérieur et à l'extérieur. Renforcez ces muscles tout en respirant profondément, comme un chanteur d'opéra professionnel, ou presque...

 

10 / 11

9. Prenez vos médicaments contre l'asthme

Il a été démontré que les personnes qui souffrent d'asthme contractent souvent une maladie pulmonaire obstructive chronique, ou la MPOC, une inflammation qui frappe les personnes de 65 ans et plus. Il a aussi été démontré que le contrôle de l'asthme peut prévenir l'apparition de la MPOC.

11 / 11

10. Mangez fruits et légumes en grandes quantités

Consommez au moins 7 portions de fruits et légumes par jour. Une recherche réalisée en 1998 a démontré que les antioxydants contenus dans les fruits et légumes, dont les vitamines C et E, le sélénium et le bêtacarotène améliorent la capacité pulmonaire même chez les fumeurs.