Share on Facebook

Ce que votre colonne vertébrale dit de votre posture

Que vous soyez voûtée ou vous teniez droite, votre posture envoie un message non verbal. Voici ce que la forme de votre colonne révèle à votre sujet.

1 / 6

La forme de votre colonne

Quelle posture adoptez-vous en ce moment? Êtes-vous assise bien droite ou, au contraire, voûtée au-dessus de votre clavier en tentant d’ignorer ce mal de dos qui vous fait souffrir? Si vous appartenez à cette seconde catégorie, sachez qu’il y en a beaucoup comme vous. Selon le CBI Health Group, 85% des Canadiens souffriront de mal de dos à un moment ou l’autre de leur existence.

À l’époque des gaines et des corsets, impossible de ne pas se tenir droite mais, de nos jours, c’est beaucoup plus fréquent, souligne Esther Gokhale, acupunctrice de Californie et auteure de 8 Steps to a Pain-Free Back. «On s’est mis à considérer ceux qui se tenaient bien comme rigides et dépassés, tandis qu’il était à la mode de s’affaler dans un fauteuil. Ce n’est pas une posture naturelle mais nous en sommes venus à la voir ainsi», dit-elle en ajoutant que notre posture envoie, souvent à notre insu, un message non verbal aux autres, et ce n’est pas nécessairement à notre avantage.

Voici ce que la forme de votre colonne révèle sur vous ainsi que quelques conseils pour améliorer votre posture.

2 / 6

C, S ou J: quelle est la forme de votre colonne?

Selon Esther Gokhale, la colonne vertébrale peut prendre trois formes: en C, en S ou en J. La première donne l’impression que vous êtes voûtée, la seconde que vous vous tenez exagérément droite, tandis que la troisième est neutre. C’est cette forme que nous devrions rechercher, rappelle-t-elle. La courbe du dos est alors douce et naturelle; on se tient droit mais sans effort apparent. «C’est vraiment naturel», affirme-t-elle, faisant remarquer que c’est chez les enfants et les peuples des cultures préindustrielles qu’on observe le plus souvent cette forme.

«À la naissance, la colonne a la forme d’un C», explique pour sa part Natalia Lishchyna, vice-présidente de l‘Association des chiropraticiens de l’Ontario.  «En vieillissant, nous adoptons la posture en S, qui se traduit par une courbure au niveau du cou et des lombaires. Ces courbes naturelles doivent être soutenues.»

3 / 6

Causes d’une mauvaise posture

«Les mauvaises postures apparaissent de plus en plus tôt dans l’existence, explique Esther Gokhale. C’est en partie dû au fait que le mobilier est inadéquat pour les bébés, et en partie parce que nous prenons l’habitude de mal nous asseoir à l’école. Quand les enfants restent assis trop longtemps, ils se raidissent; rendus à l’âge adulte, ils préservent cette raideur dans la posture.»

Natalia Lishchyna souligne que différents facteurs affectent la posture, l’âge par exemple, le cadre de travail ou le mode de vie. «On voit des enfants porter d’imposants sacs à dos ou des adultes se déplacer, leur lourd étui d’ordinateur pendu à l’épaule, dit-elle. Malheureusement, les gens ne se rendent pas toujours compte que leur posture est incorrecte. À la longue, il peut en résulter une multitude de problèmes.»

4 / 6

Que révèle votre colonne sur vous?

«Les personne qui ont une bonne posture donnent l’impression d’entretenir une haute opinion d’elles-mêmes, explique la chiropraticienne. Elles dégagent de l’assurance et laissent rarement les autres indifférents.» En revanche, une mauvaise posture peut avoir l’effet opposé. «Quand on est voûté, la colonne prend la forme d’un C, ce qui laisse l’impression qu’on est déprimé et soumis», souligne Esther Gokhale.

Cependant, les efforts qu’on déploie pour se redresser peuvent entraîner des problèmes. «Pour corriger la forme en C, on compense en prenant la forme en S, ce qui peut causer des tensions et des douleurs musculaires, explique l’acupunctrice. Le message qu’on envoie alors est celui d’une fausse assurance ou du désir de plaire.»

«La forme en J est naturelle à notre espèce, ajoute-t-elle. L’impression qu’elle laisse est celle d’une personne digne, dotée d’une force tranquille et d’une grâce naturelle.»

5 / 6

Comment améliorer votre posture

Selon Natalia Lishchyna, la première étape est aussi simple que d’être conscient de sa posture. «Quand les gens viennent à ma clinique, ils sont déjà souffrants. Il est important de reconnaître les signes avant que la douleur ne se manifeste.»

Que faut-il faire alors pour améliorer sa posture et soulager sa douleur? «D’abord, prenez conscience de votre position, conseille-t-elle. Si vous êtes assise à l’ordinateur, vérifiez si vos pieds touchent le sol, si vos bras sont à angle droit, si votre dos est voûté, etc.» Si vous découvrez que les longues séances assises vous causent de la douleur, prenez des pauses fréquentes ou faites des étirements. Si, malgré ces changements, la douleur persiste, vous devriez envisager de consulter un professionnel.

6 / 6

Pensez grand!

Esther Gokhale conseille également de faire des étirements en position assise ou couchée, mais, par dessus tout, de «penser grand. Voyez chacun de vos gestes comme un exercice, que ce soit celui de vous pencher ou de marcher. À mesure que votre posture s’améliorera, vous gagnerez en énergie et en assurance, et votre santé mentale n’en sera que meilleure.»