Share on Facebook

À bas les germes!

Les germes sont partout. Voici quelques trucs qui vous aideront à vous protéger de ces importuns lorsque vous empruntez les transports en commun, faites vos courses ou vos transactions bancaires, ou vous adonnez à toute autre activité dans un endroit public.  

1 / 10

Sachez vous protéger des germes dans les endroits publics.

2 / 10

La guerre contre les germes

Étonnamment, s’il y a un endroit public où l’on trouve relativement peu de germes, de dire Charles Gerba, microbiologiste, c’est le siège de toilette des salles de bains pour femmes. Près de la moitié des femmes le protègent avec du papier hygiénique ou l’essuient avant de s’y asseoir. »

Selon lui, le siège de toilette des salles de bains pour femmes est plus propre que bien d’autres appareils ou objets se trouvant dans ce type d’endroit. Il a étudié la majorité des surfaces infestées de germes des endroits publics et a observé que les rampes et accoudoirs des autobus, les chariots de magasins, la poignée des distributeurs d’eau fraîche, la main courante des escaliers mobiles, le récepteur des téléphones publics et l’équipement des gymnases étaient les pires à cet égard.

« Tout ce qui est susceptible d’être touché par de nombreuses personnes constitue un agent de transmission des germes », souligne-t-il. Mais il n’est pas toujours facile d’éviter de toucher les surfaces contaminées. Que faire alors pour se protéger? Outre les gestes évidents, tels que le lavage fréquent des mains et le recours aux gels à base d’alcool lorsqu’on n’a pas accès à de l’eau et du savon, vous pouvez avoir recours aux stratégies énoncées dans les pages suivantes.

3 / 10

Salles de bain

Dans les toilettes publiques, utilisez la cabine située près de la porte; moins fréquentée que les autres, elle est habituellement plus propre. Évitez celle du milieu, qui est généralement la plus utilisée, indique Charles Gerba.

• Servez-vous de votre manche ou de votre coude pour appuyer sur le bouton du distributeur de serviettes en papier; utilisez une serviette pour appuyer sur le distributeur de savon, fermer les robinets (dans une toilette publique, il y a plus de germes sur les robinets que sur les toilettes), et ouvrir la porte pour sortir. (Jetez la serviette dans une poubelle à l’extérieur de la salle de bains.) Si vous devez poussez la porte pour sortir, servez-vous de la paume de votre main et non de vos doigts.

• Dans l’avion, utilisez la salle de bains au début du vol, avant que les dizaines d’autres passagers ne s’y rendent. Fermez le couvercle du siège (en vous servant d’une serviette de papier) avant de tirer la chasse d’eau, qui est assez puissante pour projeter dans l’air ambiant des particules de ce qui se trouve dans la toilette.

4 / 10

Distributeurs d’eau fraîche

• Lorsque vous vous déplacez, apportez une bouteille d’eau, ce qui vous évitera d’avoir à toucher à la poignée de ces appareils

5 / 10

Boutons

Pour appuyer sur les boutons d’un ascenseur, d’un guichet automatique, d’un photocopieur, d’une distributrice ou de tout autre appareil qui en est muni, utilisez vos jointures plutôt que vos doigts.

6 / 10

Chariots de magasin

• Nettoyez les poignées des chariots à l’aide d’une serviette désinfectante. Selon le microbiologiste, ce sont les objets d’usage courant les plus contaminés. D’innombrables mains touchent à ces poignées en une seule journée, sans compter qu’on dépose dans le chariot des aliments crus, quand ce ne sont pas les jeunes enfants eux-mêmes qu’on y asseoit et qui bavent sur la poignée. « Vous mettez votre brocoli à l’endroit où se trouvaient les fesses d’un enfant », souligne-t-il.

7 / 10

Stylos

• Ayez toujours un stylo avec vous. Parmi tous les articles qui peuvent transmettre des germes, « les stylos sont ceux qui me répugnent le plus », de dire Charles Gerba. Pensez au nombre de mains qui touchent aux stylos mis à la disposition des clients dans les banques ou à ceux que l’on vous présente dans les magasins dans le but de signer le reçu attestant un paiement par carte de crédit. « Il est évident qu’on ne les change jamais puisqu’ils sont fixés au comptoir au moyen d’une chaîne. J’apporte toujours mon propre stylo. »

8 / 10

Sorties au restaurant

• Surtout, n’insistez pas pour qu’on donne un coup de torchon sur la table. Le chiffon que le personnel utilise à cette fin est une « véritable mine ambulante de bactéries », explique Charles Gerba. « La moitié du temps, le coup de torchon consiste en fait à étaler devant vous une couche de E. coli. ». Dans une de ses études, il a observé que le compte de bactéries sur une table de restaurant était 45 fois plus élevé après qu’on l’ait nettoyée qu’avant.

9 / 10

Table de pique-nique

• Ne vous attablez pas (voire même ne touchez pas) à une table de pique-nique pour manger sans avoir d’abord mis une nappe. Les oiseaux aiment bien s’y percher et il n’est pas rare que les parents y changent la couche de leurs bébés; en outre, elles ne sont jamais lavées ni désinfectées, commente le microbiologiste

10 / 10

Équipement de gymnase

Avant d’utiliser un équipement, nettoyez-le avec une serviette désinfectante ou une serviette de papier et le produit de nettoyage en aérosol fourni par l’entreprise. Si vous utilisez une carpette, couvrez-la d’une serviette.