Share on Facebook

11 remèdes de grand-mère à éviter

Refiler ses furoncles à un cadavre! Guérir l’herpès buccal avec du cérumen! Chocolat à l’ail pour stimuler la mémoire! Et les gens y croyaient vraiment!

1 / 11

1: Du cérumen pour guérir l’herpès buccal!

Nous avons trouvé celui-ci dans un livre sur les vieux remèdes maison: «Pour guérir rapidement un feu sauvage, mettez-y de la cire d’oreille.» Bien entendu, nous ne recommandons pas le traitement avec le cérumen, bien que nous nous demandons ce qui a incité son inventeur à l’essayer.

Crédit Photo:  iStockphoto

2 / 11

2: Les gésiers chassent la diarrhée!

Il va sans dire que nous ne recommandions absolument pas ce traitement pour soigner la diarrhée d’un nourrisson. Néanmoins, ce qui intrigue ici, ce serait de savoir ce qui a bien pu inspirer cette légende. Nous vous en faisons part uniquement dans l’intérêt de l’histoire: coupez la muqueuse d’un gésier de poulet et laissez-la sécher. Infusez-la ensuite dans l’eau bouillante pour faire une tisane. Donnez en une cuillérée à votre bébé chaque demi-heure.

Crédit Photo:  Wavebreak Media/Thinkstock

3 / 11

3: Des chaussettes sales contre les maux de gorge!

Quelques étranges remèdes contre les maux de gorge émanent de la bonne vieille Angleterre. L’un de ceux-là, qui a effectivement été largement utilisé jusqu’au 20e siècle, consiste à entourer votre gorge de vos chaussettes sales. Notre hypothèse? Puisque les maux de gorge sont très contagieux et dans les temps anciens, symptôme de maladies potentiellement mortelles, les chaussettes sales étaient utilisées pour maintenir les proches aussi loin que possible du patient. Mais ça n’est qu’une hypothèse. Un autre traitement anglais impose d’envelopper la gorge avec des tranches de bacon avant de se coucher. Enfin, nous ne pouvions pas résister à dévoiler cette perle venue d’Irlande: pour guérir un mal de gorge, il suffit d’appliquer des harengs salés sous la plante de vos pieds.

Crédit Photo:  Stockbyte/Thinkstock

4 / 11

4: Du tabac pour faire disparaître les maux d’oreilles!

Ces remèdes doivent être étiquetés «étranges, loufoques et dégoûtants.» La première de ces astuces répugnantes consistait à bourrer l’oreille douloureuse avec une boulette de tabac à chiquer, voire de souffler de la fumée de tabac dans l’oreille. Une autre horreur, citée dans plusieurs compilations de vieux remèdes maison, suggère de mettre des gouttes d’urine dans l’oreille affectée. Il a même été écrit que la mère d’Elvis Presley appliquait cette épouvantable méthode quand le « King » avait une otite, étant enfant. Merci bien, mais nous passerons sur l’ensemble de ces recettes. Il n’y a aucune théorie scientifique connue pour soutenir l’une d’elles.

Crédit Photo:  iStockphoto/Thinkstock

5 / 11

5: Le chocolat à l’ail enraye les pertes de mémoire!

Un vieux truc traditionnel pour stimuler la mémoire consiste à faire tremper des gousses d’ail dans le chocolat et d’en manger entre une et trois par jour. Théoriquement, cela fait beaucoup de sens puisque l’ail et le chocolat sont bourrés du type d’antioxydant qui protège les cellules du cerveau. Mais en pratique, sérieusement? Non merci! Nous prendrons plutôt des cerises enrobées de chocolat s’il vous plaît.

Crédit Photo:  iStockphoto/Thinkstock

6 / 11

6: Les crotales soulagent les rhumatismes!

Un vieux remède contre les rhumatismes était de tuer un serpent à sonnettes avant qu’il ait eu la chance de frapper (toujours une excellente idée), de l’écorcher, de l’essuyer et de mettre les restes dans une cruche de whisky de maïs. Ensuite, boire le whisky. C’est sans surprise qu’aucune donnée scientifique n’existe pour appuyer cette thèse (et c’est un petit peu trop dangereux pour le recommander). Toutefois, des études ont été faites à l’Israël Shulov Institute for Science pour tenter de prouver que le venin de serpent, une fois débarrassé de ses toxines, pouvait devenir un remède potentiel contre l’arthrite. Le venin contient certains peptides – une molécule contenant des acides aminés – qui peuvent enrayer les signaux de douleur, ce qui est pratique pour un reptile qui a besoin d’immobiliser sa proie. Bien sûr, la ligne est très mince entre une paralysie momentanée et la mort, donc, n’essayez pas cela à la maison.

Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock

7 / 11

7: Un oiseau pour se remettre d’un mal de dos!

Nous adorons ce vieux remède folklorique de la Caroline-du-Nord pour le mal de dos: allongez-vous (sûrement à l’extérieur) et quand vous entendrez le chant d’un engoulevent bois-pourri, roulez plus de trois fois sur vous-même. Ce remède peut avoir été inspiré par un autre, originaire du Sussex, en Angleterre. Là-bas, le folklore conseillait aux personnes atteintes de maux dos de se rouler au sol dès le premier chant printanier du coucou. Nous pensons que le roulement avait quelque chose à voir avec l’étirement des muscles douloureux du dos et que le chant des oiseaux est l’un des meilleurs moyens d’alléger l’âme.

Crédit Photo: Hemera/Thinkstock

8 / 11

8: Des œufs pour soigner les ecchymoses!

Nous devons admettre que ce vieux traitement chinois est sans doute plus drôle à lire qu’à mettre en oeuvre. Vous avez besoin de deux choses: une pièce de monnaie américaine en argent (les 10 cents, les 25 cents, et les demi-dollars frappés avant 1964 sont en d’argent) et un œuf dur, fraîchement écalé. Insérez la pièce verticalement d’un bout à l’autre de l’œuf jusqu’à ce que le bord supérieur de la pièce soit à égalité avec le sommet de l’œuf. Placez l’œuf tiède (pas chaud) sur l’ecchymose et maintenez-le durant 30 minutes. Il paraît que ça fait immédiatement disparaître la décoloration.

Crédit Photo:  Design Pics/Thinkstock

9 / 11

9: De la térébenthine pour prévenir le zona!

Nous avons extrait cette stratégie de prévention du zona d’un livre sur les vieux remèdes folkloriques, mais naturellement, nous ne lui accordons pas beaucoup de crédit: selon la légende, accrocher une corde imbibée de térébenthine autour de votre cou tiendra le zona à distance.

Crédit Photo:  iStockphoto/Thinkstock

10 / 11

10: Un cadavre pour se débarrasser des furoncles!

Ce vieux remède anglais est sans contredit le plus étrange de tous. Appliquez un cataplasme sur le furoncle. Ensuite, retirez le cataplasme et placez-le dans un cercueil contenant un cadavre. La théorie: transférer les furoncles au défunt qui ne pourrait plus en souffrir.

Crédit Photo: Thinkstock  

11 / 11

11: De l’urine pour éliminer l’acné!

Les premiers colons américains avaient d’assez étranges idées quand il fallait se débarrasser de l’acné. L’une d’elles était d’appliquer de l’urine sur une éruption cutanée. Une autre de ces loufoqueries était de recueillir l’eau croupie dans les vieilles souches d’arbres pour asperger la peau couperosée. Inutile de dire qu’aucune de ces recettes n’a été étudiée et que ce n’est pas la peine d’essayer.

Crédit Photo:  iStockphoto/Thinkstock