Naissance du premier enfant: comment s’y préparer

Attendre la venue de bébé peut être une période angoissante, mais suivez nos conseils pratiques pour vous préparer à cette nouvelle aventure!

1 / 5

1.Pour gagner du temps, n'oubliez aucune démarche administrative

Dès la fin du premier trimestre de grosesse, mettez-vous en règle avec la sécurité du revenu et l'assurance-emploi.

Quelques jours avant ou après votre départ en congé de maternité, le service de la paie de votre entreprise préparera le relevé d'emploi qui vous sera nécessaire pour réclamer vos prestations d'assurance-emploi.

2 / 5

2. Organisez vite l'accouchement et la garde

Décidez très vite  où vous souhaitez accoucher et inscrivez-vous sans attendre.

Si votre gynécologue est aussi obstétricien, choisissez sans hésitation la maternité oùil exerce.

Sinon, optez pour une structure près de chez vous. Vous éviterez des trajets longs et pénibles pour les visites prénatales et les cours de préparation à la naissance - et vous serez moins stressée le jour J.

Réfléchissez aux solutions de garde. Envisagez toutes les possibilités, mème celles qui ne vous conviennent pas totalement, vous n'aurez peut-ètre pas le choix. Faites une préinscription en crèche, recherchez la nounou parfaite, demandez à la mairie la liste des assistantes maternelles agréées, renseignez-vous sur les modalités d'un congé parental.

3 / 5

3. Prenez soin de votre corps: c'est urgent

Préparez-vous aux changements que la grossesse va infliger à votre corps et agissez avant que les troubles ne s'accumulent.

Vous ne voulez pas faire partie de celles pour qui les nausées s'avèrent handicapantes durant des mois? Faites-vous prescrire un traitement dès les premiers signes.

Idem pour les poussées d'acné, les brûlures d'estomac, les crampes et les vertiges: ne laissez pas traîner et traitez-vous au lieu de souffrir.

 Faites des séances de kinésithérapie pour soigner vos douleurs dans le dos et le bassin; vous les empècherez de s'installer durablement.

Relevez les jambes dès que possible et appliquez des crèmes  jambes lourdes, surtout s'il fait chaud.

4 / 5

4. Investissez illico dans des vètements adaptés

N'attendez pas pour acheter des vètements de maternité.

Il vous faut au moins un pantalon et une jupe à taille réglable ou avec empiècement extensible sur le ventre, des hauts amples et une veste. Oubliez vos vètements d'avant la grossesse: vous les retrouverez avec bonheur après bébé.

Encore plus important: investissez rapidement dans des sous-vètements de maternité. Inutile de tester d'abord la lingerie normale, en prenant simplement une ou deux tailles au-dessus: le résultat ne sera jamais satisfaisant. Allez tout de suite à ce qu'il y a de mieux, un vrai soutien-gorge et de vraies culottes de maternité : un confort que vous ne regretterez pas.

5 / 5

5.Préparez le cocon rapidement

Ne faites pas tout à la dernière minute. Préparez l'arrivée de bébé pendant que vous en avez encore la force: la fatigue ressentie avant l'accouchement n'est rien comparée à celle qui vous attend après.

Remplissez votre congélateur de plats préparés pour passer moins de temps en cuisine, et faites un bon brin de ménage.

Installez la chambre de bébé, rangez ses vètements, stockez les produits de soins et les couches.

Réglez la question du landau, de la table à langer, du berceau, du siège auto, etc., vous ferez des choix plus avisés, trouverez à temps le modèle souhaité et pourrez le commander, voire le tester.

Dites oui aux amies qui veulent vous passer des vètements de bébé, et triez ce qu'elles vous apportent sans tarder. Avec une bonne réserve de grenouillères et de bodies, pas besoin de faire des lessives à répétition (que de temps gagné!).