Share on Facebook

Diabète: faire du sport en toute sécurité

Ce n’est pas parce que vous avez le diabète que vous devez éviter les activités physiques.  Voici comment rester actif et garder le cap sur votre santé!

1 / 5
1. Consultez votre médecin

1. Consultez votre médecin

Si vous envisagez d’augmenter votre niveau d’activité physique, dites-le à votre médecin. Avant d’entreprendre un programme d’exercices, l’American Diabetes Association recommande de subir un examen physique (avec, généralement, un test d’exercice progressif) si vous souffrez de diabète de type 1 depuis plus de 15 ans, de diabète de type 2 depuis plus de 10 ans ou si vous êtes sédentaire ou avez plus de 35 ans. Votre médecin saura également tenir compte de votre état de santé, incluant maladies cardiaques, insuffisance rénale, lésions nerveuses et oculaires, et vous guider vers les programmes d’exercices qui vous conviennent.

Discutez de possibles changements à vos ordonnances. Une activité physique régulière peut diminuer la quantité nécessaire d’insuline ou d’autres médicaments contre le diabète.

2 / 5
2. Apprenez quand vous tester et quand vous reposer


2. Apprenez quand vous tester et quand vous reposer

Si vous prenez de l’insuline, vérifiez votre glycémie avant, pendant et après l’exercice. C’est la meilleure façon de savoir comment votre entraînement a influencé votre taux de sucre sanguin.

Vérifiez votre glycémie avant l’exercice si vous êtes atteint de diabète de type 2 et que vous prenez de l’insuline ou des médicaments qui incitent le pancréas à produire plus d’insuline. Si votre glycémie est inférieure à 100, prenez une collation comportant des glucides avant l’exercice. À l’occasion d’une activité prolongée, vérifiez votre glycémie toutes les 30 minutes pour vous assurer qu’elle se maintient dans les normes acceptables pour vous.

Si vous êtes sujet à l’hypoglycémie, vérifiez votre glycémie plusieurs fois dans les heures qui suivent la séance d’exercices. Ceci s’applique particulièrement aux personnes qui ont le diabète de type 1. Vos muscles continuent de tirer du glucose de votre sang : une seule lecture immédiatement après une séance d’entraînement ne vous donnera pas un portrait exact de l’effet de votre activité sur votre glycémie. Vous pourriez penser que votre taux de sucre sanguin est normal alors qu’il est réellement en chute. En outre, l’activité physique accélère les effets de l’insuline

.

Déterminez l’heure de vos séances d’entraînement afin qu’elles suivent les repas. Si vous devez souvent compenser l’hypoglycémie en prenant une collation pendant votre période d’activités physiques, fixez la séance de telle sorte qu’elle ait lieu une ou deux heures après les repas.

Les sports varient en fonction des saisons, ajustez votre alimentation et la prise de vos médicaments en conséquence. Par exemple, lorsque votre ligue de tennis entreprend sa saison, vous pourriez être surpris de trouver votre glycémie en baisse si vous ne tenez pas compte de vos deux parties par semaine.

3 / 5
3. Soyez prêt


3. Soyez prêt

Gardez une trousse avec vous. Si vous pratiquez une activité qui vous fait transpirer loin de la maison, prenez une collation riche en glucides, portez votre bracelet, collier ou médaille de diabétique et un téléphone cellulaire pour les urgences.

Mettez un compagnon au courant des procédures d’urgence. Faites en sorte que quelqu’un à proximité sache que vous êtes diabétique et quoi faire en cas d’urgence. Si vous êtes à la maison, assurez-vous qu’un membre de la famille est présent, si vous êtes au gym, prévenez un membre du personnel.

Portez des chaussures conçues spécialement pour le sport que vous pratiquez. Cela signifie des chaussures de course pour la course, de chaussures de football pour le foot, de tennis pour le tennis, et ainsi de suite. Des chaussures avec des coussins d’air ou de gel sont un bon achat, car elles diminuent les chocs à vos pieds et genoux.

Buvez beaucoup d’eau avant de commencer. Buvez au moins deux fois 250 ml d’eau, au cours des deux heures précédant la séance.

4 / 5
4. Apprenez à vous échauffer et à retrouver votre température normale

4. Apprenez à vous échauffer et à retrouver votre température normale

Commencez par marcher et vous étirer pendant 5 à 10 minutes avant de commencer l’activité physique proprement dite. L’échauffement peut être une version facile et légère de l’exercice. Par exemple, si vous allez courir, échauffez-vous avec 5 à 10 minutes de marche, suivies de quelques étirements en douceur pour préparer vos muscles à une activité plus intense. Lever des poids alors que vos muscles sont froids peut entraîner une blessure; avant de lever des charges, augmentez la température de votre corps par le jogging, le vélo stationnaire ou en marchant sur un tapis roulant.

Retrouvez votre température progressivement. Comme pour l’échauffement, pratiquez une brève version allégée de votre entraînement, en gardant vos bras et vos jambes en mouvement, tandis que votre cœur et la respiration retrouvent leur rythme normal.

5 / 5
5. Soyez vigilants quand vous faites du sport

5. Soyez vigilants quand vous faites du sport

Expirez à chaque lever de poids. Lorsque vous levez des poids, expirez pendant l’effort et inspirez pendant le retour à la position de départ. Retenir votre respiration en soulevant des poids peut être dangereux. Non seulement cela augmente-t-il votre tension artérielle, mais cela augmente également la pression oculaire et peut aggraver les pathologies de l’œil auxquelles les diabétiques sont exposés, comme le glaucome et la rétinopathie diabétique.

Surveillez l’apparition des symptômes de l’hypoglycémie. Il est facile de confondre les symptômes de l’hypoglycémie et les effets de l’exercice. Parmi les signes d’hypoglycémie, on note une transpiration abondante, un pouls rapide, des tremblements, une faim extrême, la difficulté à réfléchir, une vision floue, une perte de coordination, et « l’impression d’être mal ». Si vous croyez que vous êtes en hypoglycémie, cessez immédiatement l’exercice et consommez une source de glucose, comme des raisins secs, des bonbons durs, un cocktail d’eau et de jus de fruit ou des comprimés de glucose.

Si vous sentez une douleur, arrêtez l’exercice. Nous l’avons déjà dit, mais il est bon de le répéter : dès que vous vous sentez inconfortable ou avez le souffle court pendant l’exercice, réduisez immédiatement le niveau d’effort ou arrêtez tout.

Buvez de l’eau pendant l’exercice. Les experts recommandent un minimum de une demi-tasse à 1 tasse d’eau, toutes les 15 minutes.

Évitez l’exercice par températures extrêmes. S’il fait particulièrement chaud ou froid à l’extérieur, trouvez un lieu à l’intérieur pour votre séance d’entraînement. Méfiez-vous, en particulier, du temps chaud et humide, car il est alors plus difficile pour le corps de retrouver sa température normale.