Share on Facebook

Crème solaire: 6 préjugés qui volent en éclat

Examinons plusieurs préjugés sur les crèmes solaires en expliquant pourquoi vos belles raisons pour ne pas en mettre sont sans fondement et dangereuses pour votre santé.

1 / 4

Mythes et croyances dangereuses sur la crème solaire

Nous aimons la protection que les crèmes solaires offrent à notre peau, mais détestons leur odeur, leur prix et la sensation collante qu’ils laissent. Mais ce qui est plus inquiétant, c’est que nous tournons ces aversions en excuses pour ne pas en mettre. Selon la Société canadienne du cancer, au cours des deux dernières décennies, les taux de mélanome ont augmenté, malgré qu’il s’agisse d’une des formes de cancer les plus faciles à prévenir. En 2014, on estimait que 6 500 Canadiens recevraient un diagnostic de mélanome, tandis que 1 050 en mourrait.

1. Crème solaire: Mon corps ne sera pas en mesure de traiter la vitamine D

Un préjugé répandu veut que l’écran solaire entraîne une carence en vitamine D parce que le produit empêche votre peau d’absorber les rayons du soleil. Le Dr Anatoli Freiman, dermatologue et directeur médical du Centre de dermatologie de Toronto, dit que cette idée est un mythe. « Un écran solaire ne bloque pas complètement les rayons du soleil, et n’empêche pas la synthèse ni la production de vitamine D », dit-il.

Si vous craignez de ne pas recevoir une quantité suffisante de cette « vitamine soleil », ajoutez des aliments riches en vitamine D à votre alimentation. Santé Canada recommande de manger du poisson gras (saumon), des jaunes d’œufs et du lait enrichi, qui sont très riches en vitamine D. Vous pouvez également demander à votre médecin ou à votre pharmacien de prendre des suppléments de vitamine D.

 

2 / 4

2. Pas besoin d’écran solaire, mes cosmétiques contiennent déjà un FPS

Certains maquillages contiennent un facteur de protection solaire (FPS), mais la plupart des personnes ne portent pas assez de fond de teint, d’ombre à paupières ou de rouge à lèvres pour garantir une protection complète de la peau – de plus, les cosmétiques n’ont pas un FPS assez élevé. « La plupart des produits de maquillage ont un FPS 15. Ce n’est pas suffisant pour une protection adéquate, dit le Dr Freiman. Et si vous portez du maquillage, vous en mettez seulement sur votre visage; le reste de votre corps n’est pas protégé. »

Les dermatologues recommandent d’utiliser un écran solaire à large spectre avec un FPS 30, ou supérieur, en plus de vos produits de beauté. Le large spectre signifie que le produit protégera votre peau contre les rayons UVA et UVB. Les rayons UVA peuvent vieillir prématurément la peau, tandis que les rayons UVB sont responsables des coups de soleil. Trop d’exposition aux rayons UVA et UVB peut conduire à l’apparition du cancer de la peau. Pour vous assurer d’appliquer assez de crème solaire pour couvrir votre visage et votre corps, le Dr Freiman suggère d’en mettre l’équivalent d’un verre à shooter et d’en réappliquer toutes les deux heures.

 

3 / 4

3. Les écrans solaires sont collants et contiennent des produits chimiques dangereux pour ma santé

Une visite à la pharmacie va vous faire découvrir beaucoup de produits qui ne sont ni gluants ni collants. Les produits qui contiennent du zinc donnent une sensation plus légère et moins collante. « Il y a un grand choix d’aérosols, de lotions et d’émulsions. Certains produits au zinc contiennent des micros particules ionisées qui les rendent moins collants » explique le Dr Freiman.

Aussi, selon le Dr Freiman, il n’existe aucune étude scientifique qui prouve l’existence d’une corrélation entre des ingrédients de crèmes solaires et des problèmes de santé; il y a cependant des études qui montrent qu’un cancer peut se développer sur une peau non protégée. « Nous savons de façon sûre que de ne pas porter d’écran solaire et de s’exposer au soleil provoque le cancer. » La protection solaire est une des stratégies pour être en sécurité au soleil. « En plus de cela, ne restez pas au soleil pendant les heures où il est le plus brûlant (entre 11 h et 15 h), portez des vêtements couvrants anti-soleil, y compris un chapeau et des lunettes de soleil », ajoute le Dr Freiman.

Recherchez des vêtements de protection solaire qui ont une étiquette de facteur de protection aux ultraviolets (FPU). « Les vêtements qui protègent du soleil ont un FPU de 30 ou supérieur; FPU 30 signifie que seulement 1 rayon UV sur 30 (3 %) traversera [les vêtements vers la peau] », ajoute le Dr Freiman. Comparez avec un simple t-shirt de coton. Le Skin Cancer Foundation nous dit qu’un t-shirt de coton typique aura seulement un FPU de 5; s’il est mouillé, le FPU passe à 3. L’étiquette des lunettes de soleil doit indiquer qu’elles bloquent 99 à 100 % de tous les rayons UV.

 

4 / 4

4. Les crèmes solaires sont chères et sentent fort


Le prix ne devrait pas être un empêchement. « Les marques moins chères peuvent offrir une bonne protection, affirme le Dr Freiman. Au Canada, la plupart des dermatologues recommandent les écrans solaires qui portent le logo de la CDA (Association canadienne de dermatologie), indiquant que le produit a fait l’objet d’une évaluation. Beaucoup d’entre eux sont à un prix raisonnable. » La protection solaire ne fera pas une brèche dans votre portefeuille : vous n’avez pas à acheter la marque la plus chère pour protéger votre peau.

De plus, les senteurs de noix de coco sont du passé. « Beaucoup de produits ont une odeur agréable et raffinée tandis que d’autres sont inodores », commente le Dr Freiman. Vous pouvez porter un écran solaire sans parfum n’importe où, y compris au bureau.

5.  Les écrans solaires coulent dans mes yeux quand je fais de l’exercice

Vous pouvez vous entraîner à l’extérieur tout en étant protégé contre les rayons nocifs du soleil. Le Dr Freiman suggère que les amateurs de sport veillent à ce que leur produit de protection soit appliqué correctement. « Je fais beaucoup de sport et n’ai pas de problème à condition de faire pénétrer l’écran solaire loin des yeux, dit-il. Ne l’appliquez pas à proximité de l’œil. » Vous pouvez également choisir la crème solaire en bâton. Elle ne coule pas pendant les activités sportives. Pour plus de protection sur la zone oculaire, portez des lunettes qui bloquent les rayons UV à 99 à 100 %.

6. La crème solaire donne des poussées d’acné

Si votre peau est sujette aux boutons d’acné, choisissez un produit qui n’obstrue pas les pores. « Beaucoup de filtres solaires avec le logo de la CDA sont non comédogènes, ils n’engendrent donc pas d’éruption », conclut le Dr Freiman. Entre les lotions, crèmes, bâtons et produits contenant du zinc et du dioxyde de titane sur le marché, vous avez un vrai choix.