Share on Facebook

Beauté : 10 classiques à revisiter

Dans un monde où l’on ne cesse de lancer de nouveaux produits de beauté, il est parfois réconfortant de pouvoir compter sur les favoris de longue date. Voici un tour d’horizon de quelques classiques que les maquilleurs professionnels, ainsi que beaucoup d’entre nous, utilisent encore.

1 / 10

Crème nettoyante en profondeur de Noxzéma

Créée il y a 95 ans, cette crème n’a pas son pareil pour éclairer les petits matins ternes; son parfum de menthol, d’eucalyptus et de camphre vous ramène instantanément aux premières fois où vous l’avez utilisée. Si vous n’êtes pas fan de parfums, essayez la crème nettoyante Noxzéma Plus avec hydratants, à la discrète fragrance florale.

6,99$ dans les pharmacies et sur Well.ca

2 / 10

Fixatif Elnett Satin de L’Oréal Paris

Pendant des dizaines d’années, il était impossible d’acheter au Canada le fixatif Elnett Satin, au grand dam des femmes qui l’appréciaient pour sa tenue et la facilité avec laquelle il s’élimine au brossage. Lancé il y a 50 ans, il a fait un bref passage sur nos tablettes dans les années 1980 avant de disparaître à nouveau, ne figurant plus que dans les magazines et sur les sites Internet. Mais le voici enfin de retour, en tenue forte et extra-forte.

14,99$ (6,99$ format poche) dans les Shoppers Drug Mart (Pharmaprix)

3 / 10

Traitement à l’huile chaude d’Alberto VO5

«Il fait des miracles, s’exclame la maquilleuse professionnelle Andrea Claire : il matte instantanément les cheveux frisottés, leur donnant un lustre fabuleux.» Il a été mis au point au début des années 1950 pour traiter les cheveux des vedettes d’Hollywood qui étaient endommagés par la chaleur des spots des plateaux de tournage. Également coiffeuse et coloriste de renom, Andrea Claire, qui a travaillé avec Sarah Slean, Coco Rocha et Tayane Leao (la toute dernière découverte du Brésil) recommande d’utiliser le traitement pour fixer une teinture fraîchement appliquée et pour protéger les cheveux contre les polluants chimiques.

4,99$ la boîte de trois tubes, dans les pharmacies

4 / 10

Bâtonnets ouatés Q-Tip

Quelle armoire à pharmacie n’a pas aujourd’hui sa boîte de bâtonnets ouatés? Depuis que les Q-Tip ont été lancés il y a 87 ans, personne n’a inventé un bidule aussi pratique. Les maquilleurs professionnels l’adorent : «On s’en sert comme applicateur, pour mélanger et étaler une préparation, ou comme solution de fortune dans toutes sortes de situations; c’est l’instrument universel par excellence», souligne Andrea Claire, ajoutant que ce petit bâtonnet lui permet notamment d’enlever au démaquillant les traces de crayon contour ou de corriger les défauts du mascara.

4,49$ la boîte de 400, dans les pharmacies et sur Well.ca

5 / 10

Pince à épiler à bout biseauté de Tweezerman

Tweezerman s’est fait connaître en 1982 par le lancement de sa pince à épiler à bout biseauté, dont la précision a conquis le cœur des maquilleurs de tout acabit et qui reste une des grandes favorites de sa catégorie. Soulignons que, chaque année, à l’occasion du mois de la sensibilisation au cancer du sein, l’entreprise met sur le marché son modèle Ruban rose et verse 1$ par unité vendue à Rethink Breast Cancer, organisme caritatif canadien apportant du soutien aux jeunes personnes touchées par le cancer du sein.

28$, dans les pharmacies et les grands magasins

6 / 10

Crème de Huit Heures d’Elizabeth Arden

Autre favorite des maquilleurs professionnels, la Crème de Huit Heures d’Elizabeth Harden a été lancée en 1930 et n’a cessé, depuis, de s’attirer des louanges pour ses fabuleuses propriétés hydratantes. Hanoch Drori, maquilleur professionnel pour des vedettes telles que Julianne Moore, Jordan Sparks et Leah Miller, présentatrice de l’émission So You Think You Can Dance Canada, estime qu’elle est excellente pour les mois de l’automne et de l’hiver. «Je ne l’utilise que sur les régions sèches et desquamées de la peau, explique-t-il. Elle fait aussi des merveilles sur les lèvres. Voici un petit truc : pour créer un brillant dans les nuances de votre choix, mélangez-la avec des restes de rouge à lèvres.» Autre avantage de cette crème, il en faut très peu.

25$, dans les Shoppers Drug Mart Beauty Boutiques et les grands magasins

7 / 10

Fond de teint Studio Fix Poudre de M.A.C

Lancé en 1992, le fond de teint Studio Fix Poudre de M.A.C a été, pour bien des femmes, le premier fond de teint professionnel au look vraiment cool. Lucky Bromhead, maquilleuse vedette de la MTV, continue de l’utiliser régulièrement. «Comme je travaille sur trois émissions en direct, j’ai vraiment besoin de produits d’emploi facile et fiables, explique-t-elle. Le Studio Fix s’applique très rapidement, donne un fini mat, ne change pas de couleur une fois sur la peau et ne laisse aucune marque; à l’écran, le teint paraît uniforme.» Qui aurait cru qu’il était aussi facile de se préparer pour un gros plan?

31$, dans les boutiques M.A.C ou sur maccosmetics.ca

8 / 10

Mascaras Great Lash de Maybelline, Voluminous de L’Oréal Paris et Definicils de Lancôme

Le mascara est l’un des cosmétiques qui suscite le plus de débat dans le petit monde de la beauté. Ainsi, le Great Lash de Maybelline, lancé en 1971, reste un favori des professionnels bien qu’il y ait des femmes pour se demander pourquoi on en fait si grand cas. En fait, aucun produit ne satisfait tout le monde. Voici ce que nous ont dit les maquilleuses professionnelles que nous avons consultées :

Cristina Bartolucci, fondatrice de DuWop Cosmetics, a beaucoup utilisé le Great Lash sur le plateau de Felicity. Elle l’apprécie «parce qu’on peut créer des effets différents en appliquant une ou plusieurs couches : look naturel avec une seule couche, plus dramatique avec trois. On maîtrise complètement le look qu’on veut créer.» De leur côté, Hanoch Drori et Andrea Claire préfèrent le Voluminous de L’Oréal: «On peut facilement superposer les couches, il ne coule pas et donne beaucoup de profondeur au noir», explique la seconde. Enfin, le maquilleur hollywoodien Bruce Grayson, qui a notamment pour client Rosario Dawson, dit rester fidèle à Definicils de Lancôme : «Il sépare les cils, qui sont bien définis et paraissent naturels».

Great Lash de Maybellin, 5,99$; Voluminous de L’Oréal Paris, 9,95$, Definicils de Lancôme Paris, 30$. Dans les pharmacies et, pour les produits Maybelline et L’Oréal Paris, sur Well.ca

9 / 10

Gel de paraffine de Vaseline

Autre produit de base dans l’arsenal des maquilleurs professionnels, la Vaseline a été lancée au Canada en 1951 (selon certains, ses origines remonteraient aux années 1800). Nous avons souvent entendu dire que les maquilleurs en mélangeaient avec de l’ombre à paupières afin de donner cet œil brillant qu’on admire sur les photos professionnelles. Cristina Bartolucci, de DuWop, la mélange avec du fard à joues en poudre pour en faire un brillant, et avec du contour à lèvres pour créer un colorant d’aspect naturel. Appliquée sur une peau très sèche, préalablement humidifiée, elle emprisonne l’eau, lui préservant toute sa douceur. Enfin, elle soulage les lèvres gercées.

3,49$ à 4,99$ dans les pharmacies, chez les revendeurs et sur Well.ca

10 / 10

Durcisseur à ongles de Witchcraft

Bien qu’elle existe depuis près d’un demi siècle, la marque canadienne Witchcraft est généralement peu connue. Elle gagnerait pourtant à l’être. C’est du moins l’opinion de Diana Carreiro, pro du maquillage, qui estime que le durcisseur de Witchcraft «livre la marchandise : il durcit les ongles et leur donne un fini ultra brillant.» L’entreprise offre désormais des produits exempts de DDB, de formaldéhyde et de toluène, et sa dernière création est enrichie d’acides aminés extraits de la noix du Brésil et de la graine de sésame.

9,99$ dans les Wal-Mart, les Zellers, les pharmacies et sur Well.ca

Nous aurions pu en citer bien d’autres, par exemple le fard Orgasm de Nars, le rouge à lèvres Cherries in the Snow de Revlon, la laque de French Formula, le savon Dove ou le désincrustant à l’abricot exfoliant de St. Ives, mais nous sommes plutôt curieuses de connaître vos classiques préférés.