Le meilleur du Québec

Du jardin le plus bariolé à la coiffeuse la plus flyée, de la crème de cassis la plus divine au café le plus près du bon Dieu… Voyez le Québec à son meilleur.

1 / 13

L'essayer, c'est l'acheter

«Ma chaise, je n'ai pas besoin de la vendre, explique sans fausse modestie Jean-François Dugal. Il suffit de s'asseoir dessus, et elle se vend toute seule.»

Mi-objets d'art, mi-sièges ergonomiques, les berceuses de l'ébéniste de Saint-Basile-le-Grand sont conçues tout en rondeurs pour épouser les formes du corps humain. L'artisan, récipiendaire en 2004

du prix Jean-Marie Gauvreau, la récompense la plus prestigieuse du Salon des métiers d'art, n'en fabrique que 24 par an, et chacune d'elles nécessite une centaine d'heures de travail.

2 / 13

Le meilleur hôtel canin

Un palace qui a du chien!

Vous partez en voyage et ne savez pas où caser Fido? La suite présidentielle de l'Hôtel Muzo n'attend que lui. Ce tout nouvel établissement, situé au bord du canal de Lachine, à Montréal, offre à sa clientèle canine et féline une kyrielle de services dont pourraient s'inspirer bien des quatre-étoiles pour bipèdes. Chambres spacieuses pour monsieur chien, cabines multi-étages pour madame chat, gymnase et aires de jeux pour se dégourdir les pattes, et une excellente table pour se refaire une santé. Réservé aux maîtres qui ont du flair!

3 / 13

Le plus gourmand des guides

Le trouve-tout

Où se cachent la meilleure pâtisserie, la charcuterie la plus fine, le marché le plus chaleureux? Dans Quartiers gourmands, lauréat 2006 du meilleur guide de langue française du Gourmand Cookbook Awards, l'équivalent du Goncourt de l'édition gastronomique. Si le petit guide superbement illustré de René Soudre ne couvre que la région montréalaise, la Montérégie et les Cantons-de-l'Est, l'édition 2009-2010 devrait s'étendre à Québec et aux Laurentides, en attendant de conquérir le reste de la province.

4 / 13

La meilleure liqueur

Le magicien du cassis

Bernard Monna a beau être arrivé au Québec à 14 ans et s'être plus tard consacré à la poterie et à la sculpture, il n'a jamais oublié qu'il était issu d'une longue lignée de liquoristes cévenols. Et comme bon sang ne ment pas, les cinq hectares de cassissiers qu'il exploite depuis une vingtaine d'années sur l'île d'Orléans avec ses filles, Catherine et Anne, produisent aujourd'hui une sublime crème de cassis. Sous la marque Cassis Monna & filles, cet alchimiste de talent embouteille aussi un vin digestif (ou apéritif) que l'on confondrait presque avec du porto.

5 / 13

Les meilleurs macarons

Jolis à croquer!

La recette de ce délice est très simple: enfermez dans une cuisine Jérôme Ferrer, chef cuisinier de l'année 2007 pour la région de Montréal (restaurant Europea) et le maître chocolatier Christophe Morel; laissez mariner un bon moment à température ambiante après avoir saupoudré de quelques zestes de génie culinaire. Le résultat est à se faire damner! Macarons double pistache, érable et pacanes, pétales de rose et framboises... A consommer sans modération!

6 / 13

L'Acadienne la plus écoutée de l'Hexagone

Evangéline chez Molière

Chanter en France, le rêve de toute graine de vedette... ou, pour Carolyne Jomphe, un accident! Mais, que voulez-vous, lorsqu'elle était guide touristique, les Français qu'elle promenait sur les routes du Québec étaient fous de sa musique et de sa voix d'or. Alors, la jeune femme de Havre-Saint-Pierre, ce bastion «cayen» de la Côte-Nord, leur vendait le CD qu'elle avait produit toute seule. Et, de fil en aiguille, son disque s'est retrouvé sur les radios françaises, qui l'ont plébiscité. Elle entame sa 30e tournée cet été. «Pour une petite fille qui arrivait et ne s'attendait à rien, c'était très impressionnant», dit-elle, encore émue de sa bonne fortune.

7 / 13

La meilleure coiffeuse

Imperfectionniste

Eve Parr est avant tout une artiste. «Je m'inspire de ce que je vois autour de moi pour créer», explique la coiffeuse, récipiendaire du prix Contessa 2007, qui la consacrait meilleure coiffeuse du Québec. Sa série Poupées industrielles (à voir sur notre site) s'inspire du scandale des mannequins rachitiques. Avant de devenir propriétaire du salon de coiffure du Studio 157, à Gatineau, Eve a fait ses classes sur les plateaux de télé. Elle a même animé une chronique où elle réalisait des métamorphoses! Un formidable parcours pour cette jeune femme qui a pour adage «La perfection, c'est l'imperfection!»

8 / 13

Les plus beaux jardins

Femme à fleurs

En 1926, Elsie Reford a commencé à planter des fleurs sur sa terre de Grand-Métis, dans le Bas-Saint-Laurent, et n'a plus jamais arrêté. Seule, tous les étés pendant plus de 30 ans, elle a colonisé à coups de graines, de bulbes et de rhizomes les 17 hectares de son domaine. Aujourd'hui, les Jardins de Métis, parmi les plus grands et les plus beaux d'Amérique du Nord, attirent plus de 100000 visiteurs chaque année. Cette oasis végétale renferme quelque 3000 espèces et variétés de plantes indigènes et exotiques.


9 / 13

L'as du boomerang

Retour à l'envoyeur

Un garçon capable de lancer et de rattraper un boomerang 801 fois sans interruption (ancien record Guinness) doit en connaître un rayon sur cette arme de jet aborigène devenue passe-temps zen de notre jeunesse. Stéphane Marguerite est incollable sur ce bout de bois doté d'étranges propriétés. Dans son atelier de Montréal, Wallaby Boomerangs, il vous en fera voir de toutes les couleurs et de toutes les formes. «Je suis même le premier à en avoir fabriqué en bambou», dit ce sportif, membre de l'équipe qui représentera le Canada à la Coupe du monde de boomerang en août.

10 / 13

Le safari le plus exotique

Prince d'autruches

Que diriez-vous d'assister à la naissance d'un autruchon? Ou de partir pour un safari découverte qui vous fera mieux connaître le plus grand des oiseaux? Nicolas Charbonneau a laissé une prometteuse carrière d'ingénieur le jour où il est tombé amoureux de ce volatile. Depuis, avec sa compagne Annie Bugueiro, il gère sur sa terre de Saint-Eustache Nid'Otruche, une ferme récréotouristique où s'ébattent 200 de ces curieuses bestioles. Nicolas a aussi été le fournisseur officiel d'émeus pour le film Congorama, de Philippe Falardeau.


11 / 13

Le café le plus près de Dieu

Péché véniel

Pour redonner vie à leur magnifique presbytère, les paroissiens de Saint-Roch-des-Aulnaies, près de La Pocatière, ont décidé d'en faire un charmant café, doublé d'une entreprise d'économie sociale qui stimule l'emploi et dont les profits sont dédiés à la préservation du patrimoine religieux du village. Le Café du Bon Dieu accueille désormais ses ouailles autour d'une bonne table, où, une fois n'est pas coutume, la gourmandise n'est pas un péché.

12 / 13

Le vélo le plus intelligent

Je pense, donc je roule

Pour élaborer des cadres à la fois légers et résistants, le fabricant saguenéen Devinci a équipé un vélo de capteurs capables de mesurer l'impact réel des conditions de route sur la structure - un vélo qui «pense» la route en quelque sorte. «C'est une technique empruntée à l'aéronautique et à l'industrie automobile», explique Philip Maltais, ingénieur chez Devinci. Résultat: des vélos high-tech, révolutionnaires et légers là où il le faut. Les rouleurs apprécieront!

13 / 13

Le meilleur ouvrier de France

Bleuet-blanc-rouge!

Sachant que la Société des meilleurs ouvriers de France est au milieu du travail ce que l'Académie française est à la culture, Frédéric Gaudette, un Québécois de 34 ans, a réussi un exploit en janvier 2008 en raflant le titre de Meilleur ouvrier de France dans la catégorie Imagerie numérique. Avant de franchir l'Atlantique et de fonder NOVAMOTION, sa société de production 3D, notre «bleuet» avait fait ses armes dans le Journul de François Pérusse. Son succès n'est pas passé inaperçu. «J'ai même reçu une lettre de félicitations de Maman Dion!» dit-il.