Share on Facebook

3 tendances pour l’été 2013

1. Le Fixie: chic en ville Ce vélo à pignon fixe oblige à pédaler sans cesse. Impossible d’aller en roue

1 / 3

1. Le Fixie: chic en ville

Ce vélo à pignon fixe oblige à pédaler sans cesse. Impossible d’aller en roue libre. Pour des raisons tenant à une nostalgie amusée du passé et au désird e se distinguer de leurs amis, les plus branchés en ville adoptent désormais le Fixie.

Crédit photo: getty images

2 / 3

2. Pogo extrême

Depuis ses origines autour de 2002, quand des casse-cous effectuaient des saltos arrière dans des stationnements, jusqu’à l’an dernier, où Nike l’a remis en vogue dans une publicité, le bâton sauteur (pogo extrême ou Xpogo) a connu plusieurs transformations. Le récent modèle ressemble peu à celui des gamins, avec son propulseurà air comprimé et son revêtement en aluminium aérospatial. Le Livre Guinness des records reconnaît maintenant le saut et le salto avant les plus hauts sur bâton sauteur. Au moins un athlète professionnel, l’Américain Fred Grzybowski, brille dans cette discipline; il est tout près d’affronter les hauts et les bas de sa nouvelle carrière.

Crédit photo: getty images

3 / 3

3. Imprimante 3D

Il est difficile d’imaginer qu’une imprimante puisse confectionner une hanche artificielle, un vêtement ou un rétroviseur. Pourtant, une imprimante en trois dimensions (ou, pour employer l’expression technique, le procédé de fabrication additive) fait cela et bien d’autres choses. Comme le périphérique branché à votre ordinateur, une imprimante 3D reçoit un dossier numérique comprenant toutes les données relatives à tel objet. La substance servant à sa fabrication-généralement du métal ou du plastique en poudre –  se trouve à l’intérieur de la machine, dans des cartouches. En cliquant «Impression», le mécanisme projette la poudre, couche après couche, jusqu’à ce que l’objet soit complet.

Comme ce type d’imprimante fabrique des objets plus légers, plus solides, et que les formes et les fonctions sont mieux conçues que tout ce que les manufacturiers peuvent réaliser, on multiplie les expériences dans des domaines aussi cruciaux que la médecine et l’aérodynamique. Des chercheurs britanniques ont ainsi construit un drone d’une envergure de 1,2 mètre, et des Belges ont fabriqué sur mesure des cols du fémur en titane qui correspondent parfaitement à l’os qu’ils remplacent. On peut se procurer une imprimante 3D et la monter soi-même pour 1 500 dollars.

Crédit photo: Getty images