Il fait un don de 40 millions de dollars

Tom Crist, un Canadien ayant remporté la plus grosse cagnotte de l’histoire de Calgary, explique son don de… 40 millions de dollars!

1 / 2
Il fait un don de 40 millions de dollars

Sélection: En mai 2013, vous appreniez que vous étiez le gagnant de l'énorme cagnotte de Lotto Max. Où étiez-vous lorsque vous avez reçu l'appel ?

Tom Crist: À Palm Springs, je jouais au golf avec des amis. Nous étions en train de déjeuner, et je me suis excusé pour répondre à un appel. J'ai ensuite terminé mon repas, et nous avons commencé notre partie. Je n'ai rien dit à personne, même pas à mes enfants.

 

Sélection: L'annonce officielle de votre bonne fortune a été faite en décembre. Pourquoi avez-vous gardé le secret si longtemps ?

 Tom Crist: Je savais dès le début ce que j'allais faire de cet argent. Pour être honnête, j'essayais de rester à l'écart des médias. Je pensais : « Comment puis-je le faire discrètement ? » On ne lit jamais les petits caractères, mais quand on achète un billet, on est sujet à des règles. L'une d'elles consiste à faire partie d'une annonce publique - l'organisation doit faire savoir qu'elle a donné l'argent. Je me suis présenté à la séance photo avec une casquette de baseball et des lunettes de soleil.

Sélection: Comment vos amis ont-ils réagi quand ils ont appris la nouvelle?

 Tom Crist: Mes huit partenaires de golf ont dit : « Tu rigoles ? Tu as gardé le secret tout ce temps ? » Quand je suis allé à -Winnipeg pour signer les papiers, le type qui m'a annoncé la nouvelle avait du mal à croire à mon indifférence.

Sélection: Qu'en pensent vos enfants?

Tom Crist: Ils étaient surpris et voulaient savoir pourquoi je ne leur avais rien dit. Ils sont tout à fait d'accord avec ce que je fais de l'argent.

Sélection: Pourquoi tout donner? Quarante millions, c'est un sacré don.

Tom Crist: J'étais le PDG de EECOL Electric, une entreprise de communications et d'énergie canadienne, et j'étais près de la retraite quand j'ai gagné. Je savais déjà que j'avais assez d'argent. En réalité, de combien d'argent a-t-on vraiment besoin?

J'ai de la chance. Je peux m'occuper de mes enfants. Dès que j'ai reçu l'appel, je savais que je ne garderais pas un sou. Je voulais créer quelque chose pour ma femme, qui est morte du cancer il y a trois ans.

2 / 2

Sélection: Quelle est l'organisation choisie?

Tom Crist: J'ai déjà donné 1,2 million $ au centre Tom Baker à Calgary. J'ai créé une fondation au nom de ma famille - je veux que mes enfants et petits-enfants continuent à faire des dons. Les œuvres caritatives dédiées au cancer me sont chères à cause de ma femme, mais il y en a beaucoup d'autres. Je reçois énormément d'appels à la maison, et beaucoup de courrier - de 15 à 20 lettres par jour - de la part de causes recherchant des dons. Ce sont ces histoires qui passent à la télé, comme les enfants qui doivent aller très loin pour une greffe particulière, ou les gens qui ne peuvent pas payer de traitement médical à leurs enfants, qui me touchent.

Sélection: Vous avez décroché la plus grosse cagnotte de l'histoire de Calgary. Vous estimez-vous chanceux ?

Tom Crist: En ce qui concerne mes enfants et mes petits-enfants, je suis chanceux. Je ne dirais pas que j'ai de la chance au jeu. J'achète des billets pour des collectes de fonds dans les hôpitaux et les organisations caritatives, mais je ne le fais pas pour gagner des prix. D'ailleurs, je viens de gagner une cafetière dans une loterie d'hôpital, et un petit truc de Bluetooth que j'ai donné à ma fille. Mais je ne participe pas pour gagner. Je participe parce que c'est pour une bonne cause.