Share on Facebook

Voyager avec son chien

Que ce soit pour une fin de semaine ou pour de longues vacances, voici comment mieux voyager avec le meilleur ami de l’homme!

1 / 4

Bien choisir sa destination

Beaucoup de villes cherchent à séduire les touristes qui ont des chiens. Vancouver, Toronto et Calgary possèdent des parcs où les chiens peuvent circuler sans laisse, des hôtels qui admettent les animaux ; Saskatoon a quelques spas canins. Si papa et maman refusent d’héberger votre turbulent ami à quatre pattes, les hôtels qui acceptent les animaux sont une excellente solution de rechange, mais sachez que certains mettent une limite à la taille du chien et que la plupart exigent une surveillance constante. Informez-vous pour savoir à quoi vous en tenir.

2 / 4

Préparer le décollage

Le passage à la sécurité peut durer, donc comptez au moins 30 minutes de plus et ayez tous les documents requis : en général, il faut fournir une preuve de vaccination antirabique valide et, parfois, une attestation de bonne santé d’un vétérinaire. Vérifiez auprès du transporteur aérien et des agences douanières concernées.

3 / 4

En voiture!

De mai à novembre, plusieurs transporteurs, dont WestJet, refusent de placer des animaux en soute quand il s’agit d’une destination soleil comme le sud des États-Unis ou le Mexique. Et beaucoup d’animaux n’apprécient pas les déplacements en avion. En été, la route est sans doute préférable, mais attention : un animal enfermé dans une voiture – ne serait-ce que 10 minutes – risque un coup de chaleur.

4 / 4

La sécurité et le confort d’abord

Que vous choisissiez l’avion, le train ou la voiture, l’animal devrait voyager en cage. Prenez-la assez grande pour qu’il puisse se lever et bouger. Le plancher devrait être étanche et pourvu d’une doublure absorbante, au cas…