Share on Facebook

10 trucs pour économiser durant vos vacances d’hiver

Ces conseils donnés par des pros vous permettront de profiter de forfaits fabuleux et de réduire de moitié vos dépenses de voyage.

1 / 11

Commencez à économiser

«Il est définitivement possible de passer des vacances mémorables en famille sans hypothéquer le futur», affirme Sarah Deveau, résidente de Calgary et auteure de Money Smart Mom: Financially Fit Parenting. «Il suffit de faire correspondre ses attentes à son budget.»

Selon elle, il y a de grands avantages à rester dans les limites de son budget : moins de stress, plus de plaisir et pas de facture de carte de crédit désagréable quand on revient à la maison. Comment est-ce possible ? Suivez les conseils de nos experts qui vous permettront de voyager à des coûts abordables sans sacrifier le plaisir.

2 / 11

1. Choisissez le bon moment pour voyager

En règle générale, le prix suit la demande, d’où les coûts exorbitants des voyages la veille de Noël. Pour voyager à bon marché, faites-le hors saison, conseille Martha Chapman, experte chez Tourism Marketing International.

«L’idéal, c’est de voyager les jours où il y a le moins de circulation. Si vous comptez aller en Floride, ne prenez pas l’avion la fin de semaine, mais plutôt le mardi, conseille-t-elle. Cela fait souvent une différence notable. De plus, comme les tarifs varient selon le moment de la journée, faites preuve de souplesse. Ainsi, un vol de nuit vous épargnera le coût d’une nuitée à l’hôtel de l’aéroport ; par contre les vols tôt le matin sont souvent boudés par les gens et, par conséquent, meilleur marché.

Pour ce qui est de choisir un hôtel dans une grande ville, elle suggère de s’informer sur leur période d’affluence. Les hôtels d’affaires sont généralement moins chers la fin de semaine tandis que les gîtes touristiques et autres hébergements destinés aux vacanciers sont habituellement plus abordables durant la semaine.

3 / 11

2. Traversez la frontière américaine

Les vols au départ d’un aéroport américain sont parfois nettement moins chers que ceux en partance du Canada, particulièrement si vous voyagez en famille de quatre ou plus. Par conséquent, si vous vivez à distance raisonnable de villes à proximité de la frontière comme Buffalo, Seattle ou Plattsburgh, Martha Chapman conseille de vous informer sur les prix et les économies que vous pourriez réaliser ; cependant, tenez compte du temps qu’il vous faudra pour vous y rendre en voiture.

«Je pense que c’est une excellente solution, particulièrement tant que le dollar canadien reste fort, explique-t-elle. Cependant, je me rappelle avoir dû attendre trois heures et demie à la frontière et m’être dit que je ne prendrais plus jamais l’avion à Buffalo.»

4 / 11

3. Voyagez au Canada

On ne s’étonnera pas que Claude Aumont ait un faible pour les vacances d’hiver en Ontario plutôt que dans le sud: après tout, il est à l’emploi d’Ontario Tourism et se spécialise dans les sports motorisés tels que la motoneige. Mais il n’a pas tort de dire qu’on dépense souvent moins en restant dans son coin de pays plutôt qu’en allant au loin.

«De nombreux exploitants offrent des forfaits», explique-t-il. En Ontario, par exemple, des centres de villégiature offrent un séjour de cinq jours tout-compris dont le prix varie entre 500$ et 1200$ pour une famille de quatre.» Visitez le site Internet de votre bureau de tourisme provincial pour savoir ce qui est offert dans votre région.

5 / 11

4. Prenez les transports en commun

«Le tour de Toronto en tramway est l’une des activités les plus intéressantes à faire avec des enfants dans cette ville», de dire Martha Chapman. C’est vrai aussi de pratiquement tout autre endroit dans le monde. «Vous serez probablement les seuls touristes à bord et vous en apprendrez beaucoup sur les gens et les mœurs de la place.» Sans compter que, pour cette même raison, il vous en coûtera nettement moins cher que de vous déplacer autrement.

Il y a bien d’autres possibilités en dehors des autobus. Martha Chapman conseille de rechercher des modes de transport originaux, par exemple les trains à vapeur au pays de Galles, les traversiers d’Amsterdam ou les camions postaux de la Nouvelle-Zélande et de la Suisse. Informez-vous sur ce qui est offert à l’endroit où vous comptez vous rendre.

6 / 11

5. Soyez prêt à modifier vos projets

La manière la plus sûre de trop dépenser en vacances, c’est d’avoir une destination et une date fixes, et de ne pas en démordre. Sarah Deveau conseille plutôt de garder l’esprit ouvert et de rechercher les bonnes affaires. «Nous avons décidé de prendre une semaine de congé ; quelques semaines avant notre départ, nous avons réussi à trouver des forfaits particulièrement intéressants.»

Si vous optez pour cette solution, restez à l’affût des bonnes offres durant la période précédant votre voyage. Il y a des tonnes de sites Web qui offrent des voyages à bas prix. Martha Chapman recommande travelzoo.com qui présente un vaste éventail de possibilités dans son infolettre.

Considérez aussi la possibilité d’aller dans des pays moins populaires mais qui montent comme la Colombie ou le Venezuela ; il vous en coûtera nettement moins cher. «Optez pour un endroit où le niveau de vie est bas», conseille Martha Chapman.

7 / 11

6. Changez votre monnaie

Bien que de nombreuses destinations populaires telles que le Mexique changent le dollar américain, il est généralement plus avantageux de changer directement votre argent en monnaie locale; vous économiserez ainsi beaucoup sur les taux, prévient Martha Chapman. Pour éviter la confusion résultant d’équivalents difficiles à calculer, par exemple 138 unités monétaires locales pour un dollar canadien, elle conseille de préparer avant le départ une antisèche (cheat sheet) comprenant les équivalents en dollars canadiens de 1, 10, 20, 50 et 100 unités (ou plus) de la monnaie locale et de la garder dans votre porte-monnaie afin de vous y référer rapidement au besoin. «Ainsi, vous aurez moins l’air d’un touriste», dit-elle.

8 / 11

7. Voyagez (un peu) hors saison

Vous désirez vous rendre à tel centre de villégiature situé à tel endroit durant la semaine de relâche des enfants ? Bien sûr, tout comme la foule d’autres parents dans votre situation, ce qui a pour effet de faire grimper les prix et de transformer les aéroports en véritables zoos.

Considérez plutôt la possibilité de partir à un autre moment en tenant compte, toutefois, du fait que les dates de la relâche scolaire ne sont pas les mêmes à travers le pays. Une différence d’une semaine pourrait être insuffisante.

Si vous voyagez au pays, gardez à l’esprit que l’hiver est plus ou moins long selon les régions. «Quand l’hiver tire sur sa fin en ville, c’est la pénurie de touristes dans le nord parce que les gens pensent qu’il n’y a plus de neige», explique Claude Aumont alors que, dans les faits, les sports d’hiver battent leur plein et qu’il est possible d’obtenir de bons prix.

9 / 11

8. Préparez vos propres repas

Les forfaits sont parfois fabuleux et certainement très pratiques, mais, bien souvent, la solution la plus économique consiste à préparer ses propres repas. «C’est toujours une bonne chose de disposer d’un frigo et même d’une plaque de cuisson à deux foyers pour les fois où vous ne voulez pas manger au restaurant, explique Martha Chapman. Ce n’est pas seulement économique, mais aussi commode.»

Pour ce qui est de l’hébergement, la location d’un appartement ou d’une maison est souvent une solution économique, particulièrement si vous partagez les frais avec une autre famille ou un autre couple. «C’est aussi une bonne manière de se sentir comme si on faisait partie de la place », souligne Martha Chapman.

10 / 11

9. Planifiez à l’avance

Si vous appelez l’organisateur de votre centre de villégiature la veille pour réserver une excursion dans un endroit populaire, par exemple le monument Chichen Itza au Mexique, vous dépenserez probablement beaucoup d’argent. Sarah Deveau conseille plutôt de planifier vos excursions à l’avance et de rechercher les offres spéciales et les coupons de réduction. «Je pars toujours en vacances armée d’un dossier plein de certificats d’offres du jour, de bons de réduction imprimés en ligne, de listes de restaurant locaux et leurs menus spéciaux et de cartes indiquant l’emplacement des épiceries locales», explique-t-elle.

11 / 11

10. Autres astuces

Voici, selon nos experts, quelques autres astuces qui vous permettront d’économiser :

  • Ne louez pas de voiture à l’aéroport, conseille Martha Chapman ; il vous en coûtera beaucoup moins cher de prendre un taxi et de louer la voiture à quelques kilomètres de là, sans compter que vous épargnerez les frais imposés par les aéroports.
  • Apportez des collations. La barre de céréales préférée de vos enfants viendra rapidement et à peu de frais à bout de leur mauvaise humeur.
  • Apportez un sac de courses isolant et ramassez quelques mets au marché en vue d’un pique-nique le midi.
  • Si vous souhaitez prendre un repas fin dans un restaurant réputé sans y dépenser pour autant une fortune, Martha Chapman conseille de le faire le midi plutôt que le soir.