Share on Facebook

5 mythes sur les abeilles

Il existe près de 20 000 espèces connues d’abeilles. La plupart ne correspondent pas à l’idée que nous nous faisons de cet insecte. Certaines s’éloignent même beaucoup des archétypes que nous associons aux abeilles. Découvrez certains des mythes les plus répandus sur les abeilles et voyez comment les corriger.

1 / 5
Mythe 1: Toutes les abeilles produisent du miel

Mythe 1: Toutes les abeilles produisent du miel

Seules les abeilles à miel et les abeilles sans aiguillon produisent suffisamment de miel pour qu’il soit utile à l’homme de le cueillir. Il y a moins de dix espèces d’abeilles à miel avec aiguillon et moins de 450 espèces d’abeilles à miel sans aiguillon. Les bourdons, qui regroupent 260 espèces, ont une cuillerée à thé ou deux de miel dans leur nid. Bref, au total, moins de 5% des espèces d’abeilles produisent du miel.

2 / 5
 Mythe 2: Toutes les abeilles piquent

Mythe 2: Toutes les abeilles piquent

L’aiguillon est un organe de ponte modifié. En conséquence, seules les abeilles femelles sont dotées d’un aiguillon. Néanmoins, les femelles de plusieurs espèces d’abeilles sont incapables de piquer. Chez celles-ci, l’aiguillon est présent en tout ou en partie, mais il n’agit pas. Dans quelques cas, l’aiguillon n’y est plus.

3 / 5
Mythe 3: Les abeilles vivent en sociétés complexes

Mythe 3: Les abeilles vivent en sociétés complexes

Les abeilles à miel et les abeilles sans aiguillon vivent en sociétés permanentes caractérisées  par un partage complexe des tâches. Elles ont des reines, ainsi que des ouvrières affectées à des tâches spécifiques comme surveiller les essaims, éjecter de la colonie les sujets morts et défendre la colonie. D’autres abeilles vivent dans des sociétés plus petites et plus simples qui durent rarement plus d’un été. Les bourdons et quelques abeilles ouvrières sont des exemples de ces regroupements sociaux de courte durée. La plupart des abeilles sont solitaires; une femelle solitaire construit un nid, accumule la nourriture qu’il lui faut pour élever un petit, pond un œuf sur ces aliments et répète ces opérations inlassablement. Les interactions sociales de la plupart des abeilles se limitent à l’accouplement et à la ponte des œufs; 90% des espèces d’abeilles ont peu de relations sociales entre elles.

4 / 5
Mythe 4: Les abeilles vivent en colonies

Mythe 4: Les abeilles vivent en colonies

Seules les abeilles socialement évoluées vivent en colonies. Comme la plupart des espèces d’abeilles sont solitaires, elles ne vivent pas en colonies. Elles nichent seules dans des nids creusés dans le sol; certaines transforment en nids les tanières abandonnées par des insectes dans le bois ou dans des tiges évidées. D’autres font leur nid dans la boue ou la résine et déposent leurs œufs sur des surfaces dures.

5 / 5
Mythe 5: Les abeilles travaillent fort

Mythe 5: Les abeilles travaillent fort

«Actif comme une abeille», comme dit le dicton.  Les abeilles à miel, les bourdons et les ouvrières mellifères sans aiguillon ont la réputation d’être très industrieuses. Par contre, les abeilles mâles travaillent très peu dans le nid et les femelles de la plupart des abeilles solitaires peuvent ne travailler que durant quelques semaines. Certaines espèces d’abeilles ne construisent pas de nid et ne font pas de provisions. On pense notamment aux psithyres ou aux coucous, qui pondent leurs œufs dans les nids d’autres espèces d’abeilles. Il y a également des abeilles à mœurs parasitiques qui s’installent dans les nids des abeilles sociales, remplacent la reine et transforment sa progéniture femelle en esclaves pour l’éducation de leurs propres petits.