Isoler, c’est économiser

Si votre facture de chauffage fait mal à votre portefeuille, voici quelques conseils qui vous permettront d’améliorer le bilan énergétique de votre maison et de diminuer vos coûts dès cet hiver.

1 / 5

Isoler

Une des meilleures manières de diminuer vos coûts de chauffage consiste à isoler votre maison.

Isolez d'abord le grenier. Comme près de 25% des pertes de chaleur totales d'une maison se font par le grenier, l'investissement nécessaire pour la pose d'isolant sera amorti au bout de quelques années.

Vous pouvez utiliser de la fibre de verre en matelas, que vous poserez sur les solives, ou de l'isolant en vrac que vous répartirez entre elles.

Vérifiez l'état de l'isolation actuelle. Les vieilles maisons sont rarement bien isolées. Idéalement, l'épaisseur de l'isolant devrait être d'au moins 20 cm (8 po). Rajoutez une couche de 10 à 15 cm (4 à 6 po) à l'isolant actuel. En plus d'économiser sur les coûts du chauffage, vous jouirez d'un plus grand confort.

Isolez les tuyaux. L'isolation des tuyaux d'eau chaude ne permet pas seulement d'économiser, elle peut également empêcher qu'ils soient endommagés par le gel. Utilisez à cette fin un câble chauffant ou une gaine en mousse souple, que vous pouvez vous procurer dans une plomberie ou une maisonnerie.
Isolez le chauffe-eau.  En le recouvrant d'une enveloppe isolante de 8 cm (3 po.) d'épaisseur, vous pouvez diminuer les pertes de chaleur de 75%. Consultez toutefois le manuel fourni avec l'appareil pour vous assurer que votre chauffe-eau permet ce type d'isolation.

2 / 5

Éliminer les fuites d'air

Environ 15% des pertes totales de chaleur de la maison viennent d'une mauvaise étanchéisation des portes et des fenêtres. Les planchers, quant à eux, y contribuent pour 10%.Voici comment remédier à ce problème:

Empêchez l'air froid de pénétrer.
Pour quelques dollars à peine, on peut se procurer dans une maisonnerie des coupe-bise à brosse ou en PVC pour les portes extérieures. De plus, il est recommandé de poser un ruban d'étanchéité sur le pourtour des portes et des fenêtres. Pour repérer les endroits où l'air fuit, allumez un bâton d'encens et déplacez-le le long du pourtour de la porte ou de la fenêtre. S'il y a un courant d'air, la fumée l'indiquera.

Bouchez les fentes du plancher.
Utilisez du papier journal ou un scellant pour boucher les interstices entre les planches. Ou, si vous venez de poncer le plancher, mélangez la fine sciure avec du PVC et servez-vous de cette pâte pour obturer les fentes.

3 / 5

Augmenter la résistance thermique des fenêtres

En moyenne, le vitrage est cause de 20% des pertes totales de chaleur d'une maison. On peut toutefois réduire ce pourcentage, par exemple en mettant une autre épaisseur de vitre, ce qui devrait le ramener à 10%.

L'installation de nouvelles fenêtres à vitrage double devrait vous permettre d'économiser 60$ à 100$ par année en coûts de chauffage. L'investissement est trop élevé pour vous permettre de l'amortir entièrement par une baisse des coûts de chauffage, mais les autres avantages que vous en tirerez pourraient en valoir la peine.

D'abord, de cette façon, vous aurez remplacé les cadres possiblement pourris de vos fenêtres; ensuite, le double vitrage est plus insonorisant que le simple, ce qui est un avantage dans un environnement bruyant et, enfin, vous serez ainsi mieux protégé contre les cambrioleurs.

Pour une maison moyenne, l'investissement nécessaire pour installer des fenêtres à double vitrage est d'environ 10 000$. On peut compter sur des économies en carburant ou en une autre source d'énergie d'environ 100$ par année, et ce pour la solution la plus éconergétique, c'est-à-dire le double vitrage à faible émissivité.

L'installation de contre-fenêtres pourrait vous faire économiser 40$ à 60$ par année.
Vous n'économiserez pas en énergie autant que si vous installiez de nouvelles fenêtres éconergétiques, mais, en revanche, l'investissement sera beaucoup moindre: il faut compter quelques centaines de dollars par fenêtre.

La pose d'une pellicule solaire pourrait vous faire économiser 20$ à 30$ par année.
Il vous en coûtera environ 6$ à 12$ au pied carré (56$ à 98$ au mètre carré) pour la faire poser par un installateur spécialisé. Ou, pour environ 10$ par fenêtre, vous pouvez poser vous-même une pellicule isolante du commerce. Il suffit de la fixer sur le cadre de la fenêtre avec le ruban double-face et de la tendre au moyen d'un séchoir à cheveux. Toutefois, cette technique présente l'inconvénient qu'on ne peut ouvrir la fenêtre durant l'hiver.

 

4 / 5

Tirer profit de l'énergie solaire

L'énergie solaire est gratuite et disponible toute l'année. En la harnachant, vous diminuerez d'autant vos coûts de chauffage.

Gardez la chaleur à l'intérieur quand il fait froid.
Durant l'hiver, laissez entrer le soleil dans la maison. Les jours ensoleillés, ouvrez volets, stores et rideaux. Taillez les arbres et arbustes à feuilles persistantes qui empêchent le soleil d'entrer par les fenêtres. Dès que le soleil se couche, fermez les stores et les rideaux afin de garder la chaleur à l'intérieur.

Gardez la fraîcheur à l'intérieur quand il fait chaud.
Durant l'été, c'est le contraire qu'il faut faire. Plantez des arbres à feuilles caduques qui feront de l'ombre sur la maison et installez des auvents sur les fenêtres de la face sud. Au milieu de l'avant-midi, quand les températures extérieures commencent à monter, fermez les fenêtres ainsi que les rideaux et les stores. Si vous devez vous absenter toute la journée, fermez-les avant de partir. A la tombée de la nuit, lorsque la température fraîchit, ouvrez grand votre maison pour profiter de la brise.

Installer un foyer. Le foyer joue un double rôle: il confère une certaine élégance au salon ou à la pièce où se tiennent généralement les membres de votre famille en plus de la réchauffer sans que vous n'ayez à tenir le reste de la maison chaude. Les foyers au gaz coûtent environ moitié moins cher en carburant ou en énergie que les foyers électriques et un tiers de moins que les appareils au bois.

Le coût d'un foyer au bois encastrable varie de 1500$ à 3000$. Ce type d'appareil est muni de ventilateurs qui renvoient la chaleur dans la pièce au lieu de la laisser se perdre par la cheminée.

Il vous en coûtera de 1200$ à 3000$ pour un foyer au gaz et de 1000$ à 4000$ pour un appareil électrique.

5 / 5

Diminuer sa consommation d'eau

Si vous devez remplacer vos accessoires de salle de bain, optez pour des modèles éconergétiques. Les fabricants et les détaillants se menant une guerre féroce pour attirer les clients, vous ne devriez avoir aucun mal à obtenir des prix intéressants.

Optez pour la douche plutôt que le bain. Une douche de trois minutes ne demande environ que le quart de l'eau qu'il faut pour un bain. Toutefois, pour que la douche soit vraiment économique, il faut qu'elle soit courte. Plus elle est longue, plus il vous en coûtera en énergie.

Diminuez le débit. En installant une pomme de douche et des aérateurs de robinet à faible débit, vous pouvez diminuer de moitié votre consommation d'eau. Peu dispendieux, ces dispositifs s'installent facilement. Il suffit de vous munir d'une paire de pinces ou d'une clé à main et de suivre les instructions d'installation du fabricant.

Fermez le robinet pendant que vous passez le savon. Une pomme de douche munie d'un interrupteur vous permettra d'arrêter momentanément le débit pendant que vous vous savonnez, vous rasez ou vous lavez les cheveux, et de le rétablir lorsque vient le temps de vous rincer.

Procurez-vous une toilette à faible débit. Un modèle à faible débit homologué CSA ne vous coûtera que 150$ et vous permettra d'économiser jusqu'à 14 litres d'eau chaque fois que vous tirez la chasse, ce qui réduira considérablement votre facture d'eau (dans les municipalités où les résidences sont équipées de compteurs) tout en contribuant à préserver l'environnement. S'il est vrai que, dans le passé, ce type d'appareils présentait certains problèmes, les modèles plus récents fonctionnent très bien.

 

Faire évaluer l'efficacité énergétique de sa maison

Contre des frais de 125$ à 200$, vous pouvez faire évaluer l'efficacité énergétique de votre maison (chauffage, climatisation, portes et fenêtres, isolation) par un conseiller agréé, dans le cadre du programme écoÉNERGIE Rénovation. Le conseiller vous remettra un rapport personnalisé comprenant une liste des rénovations à effectuer pour améliorer l'efficacité énergétique de votre maison et vous permettre d'économiser (vous pourriez également être admissible à une subvention pour certains de ces travaux). Consultez l'Energuide sur le site ou composez le 1-800-387-2000 pour obtenir la liste des conseillers agréés effectuant des évaluations énergétiques dans votre région.