Share on Facebook

6 bonnes raisons de ranger votre fouillis

Six bonnes raisons d’échapper au désordre.

1 / 6
6 bonnes raisons de ranger votre fouillis

Adieu fouillis, bonjour la vie!

Les placards pleins à craquer, les piles de lettres, les sous-sols et armoires qui débordent ne font pas que vous rendre la vie pénible au quotidien, ils peuvent également avoir une influence sur votre santé et votre bien-être. « Si votre cuisine donne l’impression qu’une bombe vient d’y exploser, il y a de fortes chances que vous reculiez devant l’immensité de la tâche à accomplir et que vous achetiez un gâteau bien riche à la pâtisserie du coin au lieu de cuisiner », de dire le docteur Pamela Peeke, principale correspondante médicale pour la station Discovery Health, présentatrice de la prochaine série télévisée Could You Survive et auteure de Fit To Live. Le désordre peut même vous empêcher de trouver un meilleur emploi ou d’entreprendre une relation satisfaisante.

2 / 6
Moins de fouillis, moins de stress

 

Lorsqu’ils sont chose courante, la désorganisation et le désordre peuvent accroître le sentiment d’impuissance et d’échec, sans compter leur effet néfaste sur le taux de cortisol, une hormone du stress, souligne le docteur Peeke. « Le stress toxique fait vieillir prématurément, touchant pratiquement tous les tissus et organes du corps », ajoute-t-elle. Qu’il s’agisse d’un désordre mineur ou d’un fouillis majeur, vous devez mettre au point une méthode efficace pour empêcher que le désordre ne s’installe et, par là, le stress toxique.

3 / 6
Le désordre attire les jugements

 

La façon dont on vous perçoit peut avoir une incidence sur de multiples aspects de votre vie, par exemple la possibilité d’obtenir un emploi ou de rencontrer l’âme sœur. Si votre bureau, votre maison, voire même votre site web sont désordonnés, on vous jugera mal. « La plupart de ces perceptions sont automatiques; les gens jugent sans s’en rendre compte », de dire Sam Gosling, professeur agrégé de psychologie à l’université du Texas à Austin et auteur de Snoop: What Your Stuff Says About You. Selon les études qu’il a menées, les personnes qui vivent dans le désordre sont perçues comme étant moins consciencieuses (ce qui est souvent vrai) que les autres. Donc, pas de temps à perdre : rangez votre bureau une fois pour toutes.

4 / 6
Le désordre pourrait vous empêcher de bouger

 

« Si des tonnes d’objets encombrent votre tapis roulant ou si vos poids et haltères sont enfouis quelque part sous une pile de linge, vous ne ferez pas beaucoup d’exercice », souligne dire Ellen Phillips, auteure de Kick The Clutter: Clear Out Excess Stuff: Without Losing What You Love.

« Il ne vous faudra que quelques minutes pour ranger votre fouillis, mais quel soulagement lorsque ce sera fait! », ajoute-t-elle.

5 / 6
Qui dit fouillis, dit allergies et asthme

 

Selon la clinique Mayo, la poussière qui s’accumule sur les piles de journaux, les babioles et les autres traîneries abrite des acariens, micro-organismes susceptibles de déclencher une crise d’allergie ou d’asthme. Selon l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, la poussière peut également contenir des contaminants nocifs, par exemple des pesticides et du plomb. En plus de tenir votre maison et votre bureau en ordre, prenez donc l’habitude d’épousseter objets et surfaces avec un chiffon humide et de passer l’aspirateur (muni d’un filtre à haute efficacité) sur les planchers, les tapis et le mobilier.

6 / 6
Le désordre est néfaste pour la libido

 

La chambre des maîtres devrait est considérée comme le refuge et le sanctuaire du couple. Ce qui signifie pas de jouets d’enfants, pas d’ordinateur, pas de piles de linge sale, de dire Peter Walsh, consultant pour l’émission Clean Sweep à TLC et auteur du best-seller du New York Times : Does This Clutter Make My Butt Look Fat?: An Easy Plan for Losing Weight  et de Living More and Enough Already!: Clearing Mental Clutter to Become the Best You, qui devrait être publié en février 2009.  « Inévitablement, lorsque le fouillis disparaît d’une maison et l’harmonie y revient, la libido remonte d’un cran. »