Share on Facebook

Achetez moins de nourriture et faites-en plus!

Un des meilleurs moyens de réduire la quantité de nourriture que vous perdez est de commencer par éviter d’en acheter trop. Que ce soit en raison d’une surestimation d’aliments que vous consommez, ou parce que la variété offerte à l’épicerie vous emballe, vous devez réduire la quantité de nourriture que vous achetez.

1 / 4

Réévaluer les quantités achetées

Une partie de la solution consiste à réévaluer votre sens de la quantité de nourriture dont vous avez besoin. Essayez de faire un effort conscient pour acheter un tiers moins de nourriture chaque semaine. Dans un premier temps, vous pourriez être atterré parce que votre panier semblera vide, mais cette nouvelle approche permettra de vous assurer que vous gaspillez moins.

 

Il est également utile d’acheter juste assez de produits frais pour passer à travers la première moitié de la semaine et acheter des ingrédients moins périssables pour votre garde-manger (comme des tomates en conserve) et votre congélateur (des fruits et légumes congelés). Cela est particulièrement utile si votre routine de repas hebdomadaire est incertaine. Vous êtes plus susceptible d’utiliser d’abord la petite quantité de produits frais et vous avez, si nécessaire, de bons aliments à portée de main dans le garde-manger ou au congélateur pour le reste de la semaine.

2 / 4

Modifiez les quantités utilisées dans les recettes

Quand il s’agit de légumes, de nombreuses recettes semblent n’utiliser que de petites quantités : quelques cuillères à soupe de fines herbes fraîches, une tasse ou deux d’épinards frais, un morceau de courge musquée, une demi-tête de brocoli. Cela signifie qu’il vous reste toujours des morceaux non utilisés. Dans de nombreuses recettes, vous pouvez tout simplement ignorer ces quantités et mettre une poignée de fines herbes, ajouter tout un brocoli plutôt que la moitié, ou même doubler la recette et congeler le surplus.

À l’inverse, vous pouvez réduire la quantité de riz, de pâtes et de viande que vous cuisinez pour réduire la possibilité d’avoir des restes qui se perdront au fond du réfrigérateur.

3 / 4

Adaptez-vous

Il est facile de se laisser prendre par l’idée qu’il faille suivre une recette à la lettre, achetant ainsi des ingrédients qu’on n’utilisera pas de sitôt. Mais ce peut être tout aussi facile d’adapter la recette en fonction du contenu du frigo et du garde-manger. Par exemple, si la recette demande du basilic, du persil et de l’origan frais, et que vous avez seulement du persil et de l’origan séché, utilisez-les, mais en plus grande quantité. S’il vous manque un ingrédient spécifique et que vous avez quelque chose de similaire, substituez-le. Pour une recette qui demande de la bette à carde, vous pouvez utiliser les feuilles que vous avez déjà au réfrigérateur, comme des épinards, de la roquette, du chou frisé ou même des herbes fraiches.

4 / 4

Ayez des recettes pour apprêter ce qui reste

En ayant quelques recettes flexibles dans votre répertoire, vous serez plus susceptible d’utiliser les restes. Certains plats sont faits pour tous ces morceaux excédentaires. La soupe peut être faite avec des restes de légumes, d’herbes fraiches, d’épices séchées, de lard ou d’autres viandes, de riz et de pâtes, et de conserves entamées de haricots noirs, ou rouges et de lentilles. Vous pouvez même congeler les conserves de haricots entamées pour une autre fois, il suffit d’en transférer le contenu dans un récipient couvert ou un sac à congélation.

Une frittata est un autre mets facile à faire qui est parfait pour utiliser des restes. Légumes cuits ou crus, fromage, bouts de viande, olives, herbes fraîches, pommes de terre cuites ou riz : voilà tout ce qu’il faut pour concocter une frittata d’œufs, un délicieux repas sain et rassasiant.