Share on Facebook

Auto d’occasion : 5 conseils pratiques avant l’achat

Avant d’acheter une auto usagée, suivez les meilleurs conseils afin de déterminer la fiabilité du véhicule, son état et sa valeur. Il vous aidera à négocier un prix équitable et à éviter de coûteuses réparations après l’achat. 

1 / 5
4 choses à vérifier avant d'acheter une voiture usagée

4 choses à vérifier avant d’acheter une voiture usagée

Mes proches me demandent souvent si un certain véhicule est « une bonne occasion » seulement après l’avoir acheté. Euh… Comment dire ? C’est un véhicule formidable, mais seulement si vous pouvez vous permettre les réparations. N’ayez pas de mauvaise surprise en découvrant le prix astronomique des pièces de rechange après avoir acheté le véhicule. Vous trouverez toutes ces informations à l’avance sur rockauto.com.

Avant d’acheter une auto usagée, il faut faire ses recherches un minimum avant de se décider. Voici un guide d’achat qui vous présente en quatre étapes que vous pouvez suivre afin d’optimiser vos chances d’obtenir une voiture qui ne se transformera pas en gouffre financier. Ce programme d’inspection étape par étape s’applique aussi bien à l’achat d’une voiture auprès d’un revendeur professionnel que d’un particulier. Rien de bien sorcier, juste du bon sens élémentaire.

On ne parle pas ici de problèmes esthétiques comme de la rouille, des bosses sur la carrosserie ou une moquette sale. De plus, je suppose que le véhicule que vous comptez acheter a déjà dépassé sa période de garantie.

Outils et Matériel

Outils nécessaires pour ce projet
Préparez d’avance tous les outils nécessaires pour ce projet de bricolage : vous gagnerez du temps et de la sérénité.
Lampe de poche
Lunettes de protection
• Il vous faudra également un contrôleur d’usure de pneus.

Matériel nécessaire pour ce projet
Évitez d’avoir à vous déplacer à la dernière minute pour acheter le matériel manquant en préparant tout d’avance. Voici une liste de ce qu’il vous faudra.
Bandelettes  réactives pour tester le liquide de frein

2 / 5
Étape 1: Vérifier la fiabilité du véhicule usagé sur Internet

Étape 1: Vérifier la fiabilité du véhicule usagé sur Internet

Une fois que vous avez décidé quel modèle de véhicule vous intéresse, commencez à faire des recherches sur des forums en ligne tels que edmunds.com et automotiveforums.com. Sur ces deux sites Web, vous pouvez lire les commentaires et poser des questions à un groupe constitué de milliers de personnes qui possèdent déjà le ou les véhicules que vous avez en tête. Passez en revue les avis des propriétaires et interrogez-les à propos de leur expérience. Déterminez s’il existe des problèmes récurrents selon l’année de fabrication, la marque ou le modèle et combien les propriétaires ont dû dépenser en frais de réparation. Puis demandez-leur s’ils achèteraient de nouveau le même véhicule si c’était à refaire. Ils vous répondront sans langue de bois. Certains membres de ces forums répondent sur-le-champ, mais armez-vous de patience; cela peut prendre quelques jours avant d’obtenir une foule de réponses.

Pendant ce temps, jetez un œil à la section « Index de réparation » du site rockauto.com’s pour comparer les coûts de réparation selon les pièces (Photo 1). Vous pourriez découvrir, par exemple, que le remplacement de l’alternateur d’une certaine berline européenne pourrait coûter plus de 800$, tandis que la même pièce pour un modèle domestique similaire serait relativement bon marché à 150$. Lorsque vous achetez un véhicule d’occasion, le coût des pièces détachées est une préoccupation majeure.

3 / 5
Étape 2: l'inspection d'un véhicule usagé

Étape 2: l’inspection d’un véhicule usagé

1) Vérifiez les voyants du tableau de bord. Tournez la clef dans le contact. Le voyant d’anomalie du moteur, celui de l’airbag, du système antiblocage des roues (ABS), du système antivol ainsi du contrôle de traction doivent s’allumer. Une fois que vous avez démarré le moteur, tous ces témoins doivent s’éteindre.
2) Vérifiez les pneus. Si vous voyez des crevasses dans la bande de roulement ou sur les flancs, ou que vous remarquez des fils métalliques qui dépassent, il vous faudra des pneus neufs immédiatement. Vous pouvez donc déduire au moins 450$ du prix demandé par le vendeur (davantage pour les pneus d’un camion ou d’un VUS). Ensuite, utilisez une jauge de profondeur de la bande de roulement (moins de 5$ dans tous les magasins de pièces automobiles) pour vérifier la profondeur des rainures sur les extrémités et au centre des pneus. Une usure plus prononcée d’un seul côté du pneu indique un problème d’alignement (100$ minimum). Une irrégularité dans la profondeur de la bande de roulement autour du pneu est le signe d’une usure des jambes de suspension ou de pièces de la suspension (un remplacement de la suspension coûte autour de 450$ pour les pièces et la main d’œuvre).

3) Vérifiez les gaines du joint homocinétique. Si elles sont fissurées, vous devrez payer le prix fort, soit au moins 400$ par côté (pièces et main d’œuvre) pour réparer les essieux.
4) Vérifiez la présence d’éventuels dépôts de boue dans le moteur ou d’importantes accumulations de vernis. Tous deux indiquent que l’entretien du véhicule a été négligé. Ôtez le bouchon de remplissage du réservoir d’huile et vérifiez l’intérieur du moteur.
5) Un moteur doit démarrer immédiatement à froid, sans avoir besoin de « faire tourner la machine ».
6) Puis il doit se mettre au ralenti en douceur. Si le régime au ralenti est irrégulier lorsque le moteur est chaud, cela indique un problème de carburant, d’allumage ou de dépression du moteur. Soit un minimum de 250$ en frais de diagnostic et de réparation.
7) Vérifiez les fluides. Le liquide de frein neuf a une couleur semblable à celle du miel. Mais du liquide de frein brun foncé n’est pas forcément usagé. Votre meilleure option est d’acheter des bandelettes réactives pour liquide de frein dans un magasin de pièces automobiles. Comptez 65$ pour une vidange du liquide de frein. 
Le liquide de refroidissement du moteur peut prendre toutes sortes de couleurs différentes, mais l’une d’entre elles est un signe funeste : rouille. Si le liquide est brun foncé et sent le brûlé, laissez tomber ce véhicule! Ce véhicule ne vous apportera que des réparations coûteuses (radiateur, radiateur de chauffage, pompe à eau, etc.). Faire une vidange du liquide de refroidissement ne servirait à rien à ce stade, car le mal est déjà fait. Le liquide de transmission neuf doit être rouge vif. S’il est de couleur marron clair, il doit être changé (environ 175$ pour un changement complet avec le liquide du constructeur). Si le véhicule n’a pas de jauge, demandez à votre garagiste de procéder à une inspection finale.
8) Si le ou la propriétaire du véhicule a conservé ses relevés d’entretien, formidable. Cela signifie probablement qu’il ou elle a bien pris soin de sa voiture. Ensuite, jetez un œil au programme d’entretien dans la boîte à gants pour voir si des réparations majeures se profilent à l’horizon. Un changement de la courroie de distribution peut facilement revenir à 500$, et une mise au point peut coûter 250$ sur certains moteurs. Si ces réparations ont déjà été faites par le ou la propriétaire, parfait. Mais si ce n’est pas le cas, vous allez vous retrouver avec une grosse facture sur les bras dès le départ.  

4 / 5
Étape 3 : faites un essai routier avec l'auto usagée

Étape 3 : faites un essai routier avec l’auto usagée

Il ne s’agit pas seulement d’un essai routier de 10 minutes, histoire de « faire le tour du bloc ». Vous devez vraiment mettre le véhicule en conditions réelles de conduite, en ville et sur l’autoroute. Voici ce à quoi vous devez prêter attention :

 Faites plusieurs arrêts pour chauffer les freins. Puis accélérez à 50 km/h et ralentissez jusqu’au point d’arrêt. Vous ne devez sentir aucune vibration. Si c’est le cas, négociez le prix à la baisse. Lorsque vous commencez votre essai de conduite, vérifiez s’il y a une pulsation dans la pédale de frein. Les pulsations sont causées par une usure du rotor du frein à disque (déformation), et la solution est généralement de changer les freins (250 à 500$). Un problème de pulsation n’est pas une raison pour renoncer à l’achat, mais doit vous faire négocier le prix à la baisse.
Vérifiez si le volant oscille et tremble. Une vibration dans le volant peut être due à un déséquilibre dans les pneus (environ 25$). Mais si le véhicule a tendance à « dévier » et que le volant doit constamment être replacé, cela indique des problèmes plus sérieux dans la direction ou la suspension (minimum 400$ pour les pièces et la main d’œuvre). Accélérez jusqu’à 80 à 100 km/h sur une portion droite et plane de l’autoroute et lâchez le guidon (en gardant vos mains proches tout de même). Voyez si vous observez un tremblement ou une vibration vers la gauche ou la droite. Le véhicule doit rouler droit avec un minimum d’intervention de votre part.
Vérifiez les changements de vitesse de la transmission. Chaque transmission est différente mais d’une manière générale, le premier (1-2) changement doit s’effectuer vers 10 à 20 km/h. Le changement suivant (2-3), autour de 30 à 40 km/h.
Si le véhicule a la « surmultipliée », le dernier changement de vitesse devrait survenir à environ 65 km/h. Si vous avez des doutes sur les changements de vitesses, demandez à votre garagiste d’y jeter un œil.
Vérifiez la performance globale du moteur. Depuis la position d’arrêt, accélérez d’un seul coup sans relâcher. Vous ne devez sentir aucune hésitation, cahot ou soubresaut. Puis soumettez le moteur à une charge élevée en montant une pente abrupte ou en donnant un solide coup d’accélération sur l’autoroute. Il ne doit pas être poussif et vous ne devez sentir aucun décalage. Si c’est le cas, le moteur présente des problèmes de « maniabilité », ce qui vous coûtera un minimum de 100$ juste pour la vérification.

5 / 5
Étape 4 : Amener la voiture usagée pour une inspection

Étape 4 : Amener la voiture usagée pour une inspection

Négocier le prix d’abord, puis emmener le véhicule chez le garagiste pour une inspection finale

Négociez le prix en fonction de vos recherches et de vos vérifications. Mais appuyez-vous sur un certificat de bon fonctionnement établi par un professionnel. 

La plupart des garagistes demandent environ 100$ pour l’inspection d’un véhicule d’occasion, et c’est le meilleur investissement que vous puissiez faire. Mais avant de vous engager à payer pour une inspection, négociez le meilleur prix possible en fonction de tout éventuel problème que vous auriez déjà pu découvrir. Puis ne concluez l’achat qu’à condition d’obtenir un certificat de bon fonctionnement après inspection par votre garagiste. Assurez-vous que l’inspection finale inclue un contrôle diagnostic pour les « moniteurs de préparation » et les « codes de maturation ». J’insiste : ne sautez pas l’étape de l’inspection finale juste pour économiser 100$.

 

Si vous avez apprécié cet article, les liens suivants pourraient vous intéresser : 

Réparations de voitures : 4 arnaques fréquentes chez les mécaniciens 
13 vérités que les vendeurs d’autos ne vous révèleront pas 
Auto usagée : acheter une voiture d’occasion sur Kijiji