Share on Facebook

Réparer son camion soi-même

 

Découvrez comment réparer votre camion ou votre VUS. Sachez comment changer l’huile du différentiel, remplacer le moteur de translation d’une boîte de transfert, remettre en état un hayon bloqué, et effectuer d’autres réparations qui vous coûteraient des centaines de dollars chez un garagiste.

1 / 12

Faire les réparations sur son camion soi-même

Ce différentiel n’a pas été réparé et voyez le résultat! Un différentiel neuf coûte environ 1500$ sans compter les 500$ de main d’œuvre, et ce n’est pas un bricolage que vous pouvez faire à la maison.

Si vous possédez un pick-up ou un VUS, voici quelques bricolages d’entretien que vous pouvez réaliser vous-même afin de prévenir de coûteuses réparations ultérieures.

Tout d’abord, nous allons vous montrer comment changer l’huile de deux composants trop souvent négligés de votre transmission : le différentiel et la boîte de transfert. Si vous sautez cette opération de maintenance, vous risquez de vous retrouver avec une situation « métal contre métal » (voir photo) sur les bras, qui vous coûtera la bagatelle de 2000$. Faites ce bricolage un samedi matin et économisez 150$ en frais de mécanicien.

Ensuite, nous allons vous montrer quoi faire lorsque vous activez l’interrupteur de votre véhicule à quatre roues motrices et que rien ne se produit. Il vous faudra probablement un nouveau moteur de translation et, croyez-le ou non, il est très facile de le remplacer.

Et finalement, pour ce stupide hayon qui refuse de s’ouvrir ou encore de se fermer, jetez un œil à la réparation expliquée à la fin.

2 / 12

Changer l’huile du différentiel soi-même

 

Faire la vidange de l’huile

Placez un bac de vidange sous le différentiel et ôtez les boulons du cache, en commençant par ceux d’en bas. Maintenez le cache en place tandis que vous décollez délicatement son bord inférieur, juste assez pour commencer à vidanger l’huile usagée.

3 / 12

Ajouter de l’enduit d’étanchéité RTV

 

Déposez un généreux cordon d’enduit d’étanchéité RTV le long du pourtour du cache ainsi qu’à l’intérieur des trous de boulon (uniquement pour les installations sans joints).

4 / 12

Visser les boulons

Serrez les boulons comme spécifié à l’aide d’une clé dynamométrique.  

Note: Nous avons remplacé le vieux cache rouillé par un neuf.

5 / 12

Ajouter l’huile neuve

 

Ôtez le bouchon de remplissage, puis ajoutez le modificateur de frottement ainsi que la nouvelle huile pour engrenage. Vissez le bouchon de remplissage selon les recommandations du fabricant.

Commencez par localiser les plaques ID en métal gravé qui se trouvent sur les différentiels avant (pour les quatre roues motrices) et arrière. Prenez les codes indiqués en note et amenez-les avec vous chez le concessionnaire ou au magasin de pièces auto. Le personnel aura besoin de ces codes pour sélectionner le joint, l’enduit d’étanchéité et l’huile qui conviennent à votre différentiel. Le numéro ID les aidera également à déterminer si votre différentiel est du type « autobloquant », qui nécessite un additif modificateur de friction. Les différentiels autobloquants détectent le patinage des rouges et transfèrent la puissance à la roue bénéficiant du plus d’adhérence. Le modificateur de friction permet à ce mécanisme de fonctionner de façon optimale. Pendant que vous faites vos achats, profitez-en pour vous procurer un « pistolet » d’aspiration afin d’injecter l’huile neuve et un tube d’enduit RTV (vulcanisant à température ambiante) afin de re-sceller le joint ou d’en former un nouveau.

Soulevez votre véhicule et placez-le sur des chandelles. Si votre différentiel est équipé d’un bouchon de vidange au niveau du cache, il vous suffit d’enlever le bouchon et d’aspirer le lubrifiant usagé à l’aide du pistolet d’aspiration. Toutefois, la plupart des différentiels dernier cri ne possèdent pas de bouchon de vidange et il vous faudra alors ôter le cache pour les vidanger. Placez un bac de vidange sous le différentiel et ôtez les boulons du cache, en commençant par ceux du bas et en finissant par ceux du haut. Une fois les boulons enlevés, maintenez le cache tout en le tapotant délicatement à l’aide d’un maillet en caoutchouc, ou en le soulevant avec un grattoir à joint. Une fois l’huile vidangée, épongez toute flaque d’huile restante au fond de la boîte du différentiel à l’aide de serviettes en papier. N’aspergez pas l’intérieur du différentiel avec du détergent -cela endommagerait les joints et les embrayages, et enlèverait le lubrifiant indispensable à la surface de l’engrenage et des roulements.

Utilisez un grattoir à joint ou un couteau à mastic pour retirer le vieux joint ou mastic d’étanchéité RTV des surfaces d’appui du boîtier et du cache. Procédez à un nettoyage final en aspergeant une serviette en papier de nettoyant pour freins en aérosol et en essuyant toutes traces d’huile éventuelles des surfaces d’appui.

Appliquez ensuite une fine couche de scellant RTV sur le différentiel et pressez le joint pour le faire tenir en place. Réinstallez le cache et serrez les boulons. Si votre véhicule nécessite du scellant RTV plutôt qu’un joint, appliquez-en un généreux cordon sur le cache, en prenant gare à ce que le cordon de scellant entoure les trous de boulonnage. Le RTV à prise rapide peut « figer » en 15 minutes, assurez-vous donc d’installer le cache et de visser les boulons immédiatement. Un serrage excessif des boulons pourrait expulser tout le RTV et causer des fuites, il vaut donc mieux utiliser une clé dynamométrique. Serrer correctement les boulons est une étape cruciale pour la bonne étanchéité du cache. Vous trouverez les indications concernant les couples de serrage adaptés à votre véhicule dans un manuel d’atelier ou encore dans un manuel de réparation en ligne (tapez « manuel de réparation en ligne » ainsi que le modèle de votre camion ou de votre voiture).

Suivez les instructions indiquées sur le paquet de RTV afin de déterminer le temps de « séchage » nécessaire avant de procéder au remplissage avec de l’huile neuve. Une fois le RTV pris, remplissez à nouveau le différentiel jusqu’au niveau indiqué (référez-vous au manuel d’atelier). Versez toujours le modificateur de friction en premier avant d’ajouter l’huile d’engrenage.

6 / 12

Changer l’huile de la boîte de transfert (seulement pour les véhicules à quatre roues motrices)

Faire la vidange de l’huile

Maintenez le bouchon à proximité de l’orifice de vidange, afin de pouvoir le reboucher rapidement si jamais vous avez besoin d’étaler un chiffon de protection.

7 / 12

Remplir avec du liquide neuf

Utilisez un pistolet d’aspiration pour injecter le liquide neuf si vous n’avez pas assez de place pour insérer un entonnoir à goulot flexible.

8 / 12

Le pistolet d’aspiration

 

Utilisez un pistolet d’aspiration pour injecter du liquide dans des endroits étroits.

9 / 12

Remplacer le moteur de translation d’une boîte de transfert

Changer les moteurs

Enlevez le vieux moteur de translation et remplacez-le par le moteur neuf en faisant en sorte que celui-ci glisse bien en place sur l’arbre. Installez les boulons de fixation.

10 / 12

Rebrancher le câblage

Serrez les boulons et rebranchez le connecteur électrique. Puis allez faire un petit tour pour tester le véhicule afin de vous assurer que tout fonctionne normalement.

Si le système de translation de votre camion à quatre roues motrices est électronique (par bouton-poussoir ou cadran), le moteur de translation se charge de mouvoir les engrenages dans les (et hors des) positions 2-WD, 4-High et 4-Low. Si le moteur de translation tombe en panne, votre transmission sera donc bloquée en mode deux ou quatre roues motrices.

Comment diagnostiquer un problème de moteur de translation ? Rien de plus simple. Consultez le schéma de câblage d’un manuel d’atelier et suivez la procédure indiquée pour vérifier l’état du courant dans le moteur. Si le courant passe bien dans le moteur mais que ce dernier ne répond pas, remplacez-le. Cela vous prendra moins d’une heure, et si vous utilisez un moteur de rechange issu du marché secondaire, vous pouvez économiser près de 200$ en vous occupant de la réparation vous-même. Regardez dans les magasins de pièces auto, chez les concessionnaires ou en ligne pour trouver des moteurs de rechange.

Dans la plupart des cas, le moteur est installé à l’arrière de la boîte de transfert et est maintenu en place par quelques petits boulons. Suivez les instructions de votre manuel d’atelier pour déplacer la boîte de transfert dans le bon engrenage avant d’ôter le moteur usagé.

Puis débranchez le connecteur électrique et enlevez les vis de retenue du moteur de translation. Le moteur devrait pouvoir se glisser directement hors de l’arbre. Si votre moteur de translation possède un fil de terre interne (un câble noir qui part du moteur de translation et va jusque dans la boîte de transfert), il vous suffit de le couper puis de le rattacher dans le nouveau connecteur de câbles. Soudez l’épissure afin que les câbles tiennent ensemble et assurez-vous de la sceller à l’aide d’un tube thermorétractable afin que la connexion demeure étanche.

Finalisez le travail en appliquant une fine couche de scellant RTV le long du rebord de la bride du moteur. Glissez le nouveau moteur sur l’arbre, installez les vis et serrez selon le couple recommandé. Rebranchez le connecteur électrique, et le tour est joué!

11 / 12

Lubrifier le mécanisme du hayon

 

Vaporiser de la graisse au lithium

Dirigez l’embout de la bombe aérosol de sorte à ce que la graisse au lithium imbibe complètement la zone du levier de came. Puis aspergez tous les autres points de pivot du mécanisme.

12 / 12

Lubrifier les loquets

 

Aspergez de graisse le loquet de verrouillage ainsi que le ressort d’arrêt. Ouvrez et refermez plusieurs fois le hayon puis aspergez les loquets à nouveau.

Les hayons sont souvent maltraités et encaissent leur lot de débris lors de vos activités de fin de semaine. Lorsque ces saletés s’insinuent dans les mécanismes de loquet et de verrouillage, vous vous retrouvez avec un hayon qui refuse de s’ouvrir ou bien de se fermer complètement. Régler ce problème n’a toutefois rien de compliqué, il vous suffit d’un lot de douilles et d’une bombe aérosol de graisse au lithium.

Commencez par ôter le panneau d’accès du hayon. (Si le vôtre possède un revêtement, il vous faudra enlever la partie du hayon avant d’avoir accès au panneau.) Une fois le cache retiré, utilisez de l’air comprimé afin de faire sauter le mécanisme de verrouillage. Puis appliquez une généreuse couche de graisse au lithium sur la zone du levier de came ainsi que sur tous les points de pivot. Actionnez le hayon plusieurs fois afin de bien répartir la graisse, puis vaporisez de nouveau.

 

Outils nécessaires pour ce projet

Préparez d’avance tous les outils nécessaires pour ce projet de bricolage: vous gagnerez du temps et de la sérénité.

  • Jeu de douilles/cliquets
  • Pistolet à calfeutrer
  • Tournevis 4 en 1
  • Clé à molette
  • Couteau à mastic
  • Chiffons
  • Lunettes de protection

     

    Il vous faudra aussi une clé dynamométrique, des gants jetables, un bac de vidange d’huile, ainsi qu’un pistolet d’aspiration.

    Matériel nécessaire pour ce projet

     

    Évitez d’avoir à vous déplacer à la dernière minute pour acheter le matériel manquant en préparant tout d’avance. Voici une liste de ce qu’il vous faudra.

    •  Huile, joint et scellant pour différentiel
    • Scellant RTV
    • Liquide pour boîte de transfert
    • Moteur de translation pour boîte de transfert
    • Graisse au lithium