Share on Facebook

Santé: 5 mythes démystifiés

On peut facilement se laisser submerger par la multitude d’informations portant sur ce qui menace supposément notre santé. Mais ces rapports troublants, souvent envoyés par courriel, sont généralement des absurdités. La prochaine fois que vous entendrez parler d’une catastrophe imminente ou lirez un rapport la prédisant, ne prenez pas cette information au pied de la lettre.

1 / 5

1. Le shampoing est dangereux pour la santé

Mythe: depuis des années, il circule une légende urbaine voulant que le lauryléthersulfate de sodium, substance nettoyante et moussante que l’on trouve dans la majorité des shampoings et dentifrices, cause le cancer.

Réalité: trois grands organismes de santé, soit l’Occupational Safety and Health Administration, le National Toxicology Program et le Centre international de recherche sur le cancer, affirment que le SLS n’est pas carcinogène.

Demandez à votre pharmacien, médecin ou au bibliothécaire de votre région ou quartier de vous aider à trouver une information plus complète. Entre-temps, voici cinq rumeurs alarmistes qui s’avèrent être sans fondement et que vous pouvez oublier sans crainte.

2 / 5

2. Les antitranspirants provoquent le cancer du sein

Mythe: des courriels nous mettent constamment en garde contre les antitranspirants sous prétexte qu’ils préviendraient l’élimination, par les glandes sudoripares, des substances toxiques de l’organisme; ces dernières s’accumuleraient alors dans les ganglions lymphatiques et y causeraient le cancer du sein.

Réalité: selon les scientifiques de l’American Cancer Society, c’est complètement faux. La plupart des carcinogènes potentiels sont traités par les reins et le foie, et non par les glandes sudoripares. De plus, bien que celles qui se trouvent au niveau de l’aisselle soient à proximité des ganglions lymphatiques, il n’y a aucune interaction entre elles et ces derniers.

3 / 5

3. Les fours à micro-ondes émettent un rayonnement dangereux

Mythe: des prophètes de malheur affirment que l’utilisation du four à micro-ondes expose les utilisateurs à un rayonnement cancérigène.

Réalité: les fours à micro-ondes ont recours à l’énergie électrique et magnétique, et non aux ondes radioactives, pour faire vibrer les molécules d’eau dans les aliments et produire la chaleur qui les cuit. Le seul véritable danger qu’ils présentent, c’est de cuire les aliments de façon inégale; certaines parties restant froides, les bactéries peuvent y survivre. Solution: couvrez les aliments et remuez-les durant la cuisson.

4 / 5

4. Les casseroles en aluminium peuvent causer la maladie d’Alzheimer

Mythe: les premières mises en garde concernant les risques que présenteraient les casseroles en aluminium sont apparues il y a plus de 25 ans, après que des études portant sur des patients décédés ayant souffert de la maladie d’Alzheimer aient révélé qu’ils possédaient des taux anormalement élevés d’aluminium dans le cerveau. Certains en ont conclu qu’il y avait là un lien direct entre l’incidence de la maladie et l’utilisation des casseroles faites de ce métal.

Réalité: l’aluminium est l’un des éléments les plus abondants dans la nature. Par conséquent, il est impossible de ne pas y être exposé. Mais cette exposition ne mène par pour autant à la maladie d’Alzheimer. Il semble plutôt que ce métal s’accumule dans le cerveau en conséquence de la maladie.

5 / 5

5. Les fruits et légumes chargés de résidus de pesticides peuvent tuer

Mythe: dans un rapport très médiatisé, l’organisme Consumers Union a affirmé qu’une simple portion de certains fruits fournissait des résidus de pesticides toxiques à des niveaux dangereux pour la santé des enfants.

Réalité: après avoir revu 4500 études scientifiques, l’American Institute for Cancer Research a déclaré que, comme les pesticides ne sont présents dans les aliments qu’à l’état de traces, ils ne présentent pas de risques pour la santé. Par contre, l’inhalation de leurs vapeurs pourrait constituer un danger.