Share on Facebook

52 nouvelles études sur la santé qui vont changer votre façon de vivre!

Des outils pour la prévention, de l’information pertinente sur les maladies et les soins appropriés: voici un aperçu des avancées médicales du monde de la médecine en 2019.

1 / 52
Alcool : les vapeurs de l’ivresse.Billion Photos/Shutterstock

Alcool: les vapeurs de l’ivresse

On sait que l’alcool perturbe les capacités cognitives. Mais selon une méta-analyse de l’Université de Bath, en Angleterre, il continue à influer sur les performances intellectuelles même après avoir disparu de votre sang. La concentration, le temps de réaction, la mémoire et l’aptitude au volant restent en effet affaiblis le lendemain d’une consommation importante d’alcool, quand il ne subsiste que la gueule de bois. Cette dernière serait due à la fatigue et à des changements dans le niveau d’hormones et de cytokines (molécules contribuant à la régulation des réponses immunitaires). Mieux vaut donc faire preuve de prudence.

Renseignez-vous sur les effets (bénéfiques et néfastes) de l’alcool sur la santé.

2 / 52
Les microbes s’invitent à l’aéroport. mirtmirt/Shutterstock

Les microbes s’invitent à l’aéroport

Une équipe de chercheurs anglais et finlandais a voulu déterminer la quantité de virus respiratoires (la grippe et le rhume, par exemple) qu’on trouve dans un aéroport. Étonnamment, ils n’en ont trouvé aucun dans les toilettes. À l’aéroport d’Helsinki, l’équipe a cependant relevé des traces de virus sur la moitié des échantillons prélevés dans les bacs de plastique du contrôle de sûreté, qui sont manipulés par presque tous les passagers et ne sont pas régulièrement désinfectés. On recommande donc d’utiliser un désinfectant pour les mains avant et après les contrôles.

Assurez-vous de ne jamais toucher ces 10 choses dans un hôpital.

3 / 52
Les légumes contre le cancer du sein. j.chizhe / Shutterstock

Les légumes contre le cancer du sein


Selon deux études menées par l’Université Harvard, manger au moins 5,5 portions de fruits et légumes par jour réduirait de 11% le risque de cancer du sein, par rapport à 2,5 portions ou moins. L’effet est encore plus prononcé dans les cancers agressifs, comme les tumeurs ER négatives et HER2 enrichies. Les crucifères (brocoli, chou-fleur, kale, entre autres) et les légumes orange et jaunes (carottes, courges) auraient les effets les plus préventifs.

Adoptez un mode de vie sain avec ces 30 façons toutes simples de mieux prévenir le cancer.

4 / 52
S’hydrater peut prévenir les infections de la vessie.Africa Studio/ Shutterstock

Prévenir les infections urinaires par l’hydratation


Une femme sur deux fait des infections urinaires. En 2018, on a étudié un groupe de Bulgares qui en faisaient à répétition et qui buvaient d’ordinaire moins de 1,5 l de liquides par jour. À la moitié d’entre elles, on a demandé de boire quotidiennement 1,5 l d’eau de plus.

Après un an, elles avaient fait moitié moins d’infections que celles qui s’en étaient tenues à leur régime habituel. On en a tiré la conclusion que les liquides chassent les bactéries et les empêchent de se fixer sur les parois de la vessie.

Essayez le le jus de canneberge contre les infections urinaires. Ces l’un des remèdes de grand-mère qui fonctionnent vraiment!

5 / 52
Combattre la fibrillation auriculaire par la perte de poids.Orawan Pattarawimonchai/Shutterstock

Maigrir peut calmer la fibrillation auriculaire


Nouvelle encourageante d’Australie: les victimes de fibrillation auriculaire pourraient la combattre simplement en modifiant leur mode de vie et en perdant du poids.

Dans le cadre d’une étude sur des sujets ayant un indice de masse corporelle de 27 et plus, on a constaté que, chez la majorité de ceux qui avaient maigri d’au moins 10%, la fibrillation persistante était devenue épisodique; dans certains cas, l’arythmie cardiaque avait même complètement disparu.

Informez-vous sur les choses que les cardiologues font pour protéger leur cœur.

6 / 52
Shutterstock

Les antibiotiques pour éviter l’appendicectomie?

Si vous souffrez de maux de ventre qui s’aggravent graduellement, consultez vite un médecin. Il pourrait s’agir d’une appendicite, une dangereuse inflammation de l’appendice qui doit être soignée.

Si elle est diag­nostiquée avant la perforation de l’appendice ou d’autres complications, on peut parfois éviter l’opération. Une enquête finlandaise a suivi 257 patients souffrant d’appendicite sans complication à qui on a fait prendre des antibiotiques pendant 10 jours avant toute autre démarche. Au cours des cinq années suivantes, 100 d’entre eux ont subi une appendicectomie, mais aucun n’a souffert d’avoir retardé l’opération.

7 / 52
Dormir.Shutterstock

Mal dormir déshydrate


Lors d’une étude sur plus de 20 000 sujets menée à l’université d’État de la Pennsylvanie, les sujets qui disaient dormir six heures par nuit étaient moins bien hydratés que ceux qui en dormaient huit.

L’explication tient peut-être à ce que la vasopressine, hormone qui régule le niveau des fluides corporels, est sécrétée plus abondamment vers la fin du cycle du sommeil – les petits dormeurs en manqueraient. «Si vous ne dormez pas assez, conclut l’auteur Asher Rosinger, et que vous vous sentez fatigué, irritable ou morose, buvez plus d’eau.»

Voici les choses à faire aujourd’hui pour mieux dormir cette nuit.

8 / 52
Comment mieux prévenir et détecter l'hypertension.Pressmaster/Shutterstock

La discrimination fait monter la tension artérielle


À la longue, les injustices peuvent blesser profondément… et nuire aux artères!

Une étude de 2018 portant sur 2000 Américaines d’âge mûr venant de divers milieux socioculturels a révélé que les femmes qui vivent des situations où on les considère comme malhonnêtes ou stupides, par exemple, courent plus de risques de souffrir d’hypertension.

On notait une hausse de 33% du syndrome métabolique, y compris une augmentation de la tension artérielle, chez les femmes quotidiennement exposées à une forte discrimination.

9 / 52
Certains suppléments stimuleraient les tumeurs.SYDA PRODUCTIONS/Shutterstock

Certains suppléments stimuleraient les tumeurs

Les antioxydants préviendraient le cancer en neutralisant les radicaux libres. Des essais cliniques ont toutefois démontré que la prise d’un supplément d’antioxydants pendant un traitement anticancer produisait de moins bons résultats. Après avoir observé les effets de deux antioxydants très répandus (la N-acétylcystéine et la vitamine E) sur des cultures de cellules de souris et d’êtres humains, des chercheurs de l’université suédoise de Göteborg ont eu cette explication: les antioxydants protè­gent autant les cellu­­les cancéreuses que les saines. «La prudence est donc de mise», conclut l’Institut national du cancer des États-Unis.

Méfiez-vous aussi de ces vitamines et minéraux qui pourraient être dangereux pour votre santé.

10 / 52
Un entraînement intensif après le repas nuit-il vraiment au sommeil?Rido/Shutterstock

S’entraîner le soir nuit-il au sommeil?

On estime souvent qu’un entraînement intensif après le repas du soir empêche de dormir. Pas forcément. Une récente méta-analyse suisse des meilleures études sur le sujet établit que si un entraînement «vigoureux» (suer, se mettre hors d’haleine au point de ne plus pouvoir parler) à une heure ou moins du coucher peut nuire au sommeil, s’y mettre plus tôt ou modérer l’effort est bénéfique ou sans effet négatif. Bonne nouvelle pour les sportifs qui n’ont pas d’autres moments libres dans la journée.

Brûlez davantage de calories avec ces 15 entrainements efficaces.

11 / 52
L'hypnose peut être efficace pour traiter les phobies ou la douleur chronique. LightField Studios/Shutterstock

L’hypnose réhabilitée


En raison de sa réputation ambiguë et de la non-réglementation de sa pratique, l’hypnose est moins bien perçue que la méditation en pleine conscience alors que «l’une et l’autre font souvent appel aux mêmes mécanismes», soutient Mathieu Landry, neuroscientifique de l’Université McGill.

La preuve qu’elle peut être efficace pour traiter les phobies ou la douleur chronique, par exemple, est pourtant de plus en plus convaincante. Un essai clinique néerlandais rapporte que l’hypnose a soulagé de manière «adéquate» plus de 40% des patients souffrant du syndrome du côlon irritable, et qui ne répondaient pas de manière satisfaisante aux traitements. Proposée par un professionnel de la santé ou un psychologue, l’hypnose mérite considération, conclut le chercheur.

Apprenez-en plus sur les bienfaits de l’hypnose.

12 / 52
Les purificateurs d’air protégeraient le cœur. Chayatorn Laorattanavech/Shutterstock

Les purificateurs d’air protégeraient le cœur

L’air à l’intérieur d’une maison contient pratiquement toujours des poussières fines. Qu’elles proviennent de moisissures, d’un foyer ou de la cuisine, ces particules microscopiques aggravent le risque de troubles respiratoires et cardiovasculaires, surtout chez les personnes âgées.

Le JAMA Internal Medicine a révélé que, lors d’une expérience réalisée avec des aînés, brancher un purificateur d’air à la maison réduisait de 30% à 50% (selon la qualité du filtre) l’exposition aux particules nocives, en plus d’abaisser la tension artérielle systolique des sujets de 3,2 mm Hg en moyenne, une diminution modeste, mais significative. Ces appareils pourraient donc être une solution peu coûteuse pour réduire le nombre de maladies.
Vous pouvez utilisez les meilleures plantes pour purifier l’air, selon la NASA.

13 / 52
Les édulcorants : ni bons ni mauvaisEskymaks/Shutterstock

Les édulcorants: ni bons ni mauvais

Aspartame, sucralose, stevia… les édulcorants ont la cote auprès des personnes soucieuses de leur santé, mais leurs effets réels restent à démontrer. Pour aider l’Organisation mondiale de la santé à préparer des directives à ce sujet, des chercheurs européens ont analysé les résultats de 56 études comparant des sujets dont la consommation était plus ou moins importante, voire nulle.

Dans l’ensemble, ils n’ont relevé ni différence sensible dans l’état de santé d’un groupe à l’autre ni de preuve convaincante d’un effet amaigrissant. Mais plusieurs de ces études étaient mal conçues, trop courtes ou partiales. Les recherches à venir nous éclaireront sans doute davantage.

14 / 52
Les erreurs de diagnostic sont souvent dues à un manque d'écoute du médecin.Stock-Asso/Shutterstock

Erreurs de diagnostic et inattention du médecin

Selon une récente étude américaine, la qualité du diagnostic dépend aussi de la capacité d’écoute du médecin. Des 184 erreurs étudiées, une sur deux provenait de patients qui s’étaient plaints de symptômes inquiétants, n’avaient constaté aucune amélioration ou avaient informé le médecin d’autres faits pertinents dont il n’avait pas tenu compte.

Si vous avez le sentiment que votre médecin ne vous écoute pas, voyez-en un autre ou faites-vous accompagner à votre prochain rendez-vous, suggère la Dre Traber Giardina, principale signataire de l’étude. «Qu’il s’agisse d’un ami, d’un parent, d’un soignant ou du représentant des malades de l’hôpital, dit-elle, sa seule présence vous aidera à vous faire entendre.»

Avant une visite chez le médecin, ne faites jamais ces 9 choses qui pourraient fausser le diagnostic.

15 / 52
Sus au désordreAFRICA STUDIO/SHUTTERSTOCK

Désordre et détresse font bon ménage


L’excès de biens menace le bien-être de ceux qui n’ont pas l’habitude de trier et de se débarrasser des surplus, conclut une recherche publiée dans Current Psychology. Un intérieur encombré peut causer des problèmes sociaux et affectifs – sentiment d’être submergé, dépression, tensions familiales – qui tendent à augmenter avec l’âge et finissent par ternir, chez les personnes plus âgées, l’image qu’on a de sa propre vie. Il n’y a pas de mal à s’entourer d’objets, mais si vous défaire de l’un d’eux, quel qu’il soit, vous semble difficile, centrez plutôt votre désir de vous sentir «chez vous» sur les personnes qui comptent dans votre vie.

16 / 52
Pour maigrir avant les fêtes, consultez votre médecin au sujet du déséquilibre hormonal.Shutterstock

Repenser le traitement hormonal substitutif


On sait que les traitements hormonaux substitutifs (THS) augmentent le risque de cancer du sein, de maladie cardiaque, d’AVC et de caillots dans les veines, soit une thromboembolie veineuse (TEV). Mais pour les femmes qui voient leurs symptômes de ménopause soulagés par les THS, le risque modéré est largement compensé par les bienfaits du traitement.

D’après une étude britannique auprès de plus de 400 000 femmes, certaines formes de traitement seraient plus sûres que d’autres. Ainsi, pris par voie orale, les THS augmentent la probabilité de formation de caillots, qui passe de 16 cas sur 10 000 à 25 sur 10 000 par année. Le risque n’augmenterait pas du tout, en revanche, avec le timbre transdermique, la crème ou le gel.

17 / 52
Repas famille.Monkey Business Images/Shutterstock

Partager ses repas pour bien vieillir


Mangez avec d’autres personnes toutes les fois que c’est possible, recommande le nouveau Guide alimentaire canadien! On absorbe ainsi plus facilement la quantité d’aliments nécessaires à une bonne santé.

Environ 34% des Canadiens de plus de 65 ans sont exposés au risque nutritionnel. La sensation de faim décline avec l’âge, et la solitude ne stimule pas l’appétit.

Le guide conseille donc des repas plus conviviaux. Joignez-vous à un groupe pour le lunch, invitez un membre de la famille à manger ou renseignez-vous sur les repas communs proposés dans les centres pour personnes âgées ou autres lieux de rencontre.

Si vous êtes seul, essayez de nouvelles recettes ou mettez un peu de musique, cela pourrait vous ouvrir l’appétit. Simples et rapides à faire, n’hésitez pas à tester ces recettes de pâtes.

18 / 52
Une femme atteinte d'un cancerShutterstock

Comment (ne pas) parler de cancer


Vivre avec le cancer est déjà une épreuve difficile en soi, pourquoi alors ceux qui en souffrent devraient-ils en plus paraître courageux? Dans un sondage mené auprès de 2000 patients cancéreux en Angleterre, le mot «héros» s’est avéré encore plus impopulaire que «victime du cancer». Si certains malades ont apprécié les mots «guerrier» ou «inspiration», d’autres les ont jugés étrangers à leur expérience.

Près de 44% des personnes interrogées ont déploré la formule «a perdu son combat», qui traduit la défaite du malade. (On préfère encore «mort».) Comme il n’y a pas vraiment de bonne façon de parler du cancer, mieux vaut se contenter des faits et éviter les suppositions sur l’opinion qu’on a de soi.

Voici les choses que vous pouvez faire pour aider un survivant du cancer.

19 / 52
La vitamine B12 peut aider à lutter contre la dépression.Africa Studio/Shutterstock

Végétarianisme et dépression: la vitamine B12 à la rescousse


Dans une enquête américaine sur la santé, les végétariens et végétaliens ont obtenu une note plus élevée que les carnivores à un test sur les tendances dépressives. Selon les chercheurs, il ne serait pas étonnant que ce résultat soit dû à des déficiences nutritionnelles. Végétariens et végétaliens manquent souvent de vitamine B12, que l’on ne trouve naturellement que dans la viande, d’où l’intérêt d’en prendre en supplément ou de consommer des aliments qui en sont enrichis, comme du lait de soja ou des céréales.

Vous êtes végétarien et souhaitez consommer suffisamment de protéines? Assurez-vous de connaître les meilleures sources de protéines pour les végétariens!

20 / 52
Maigrir fait perdre du poids au conjoint.Victoria 1/Shutterstock

Perdre du poids peut faire maigrir votre conjoint


Votre partenaire peut bénéficier de vos efforts pour perdre du poids. Des chercheurs américains ont suivi 130 couples pendant six mois durant lesquels un des deux conjoints était au régime. Dans un cas sur trois, la masse corporelle de celui qui n’essayait pas de maigrir a diminué d’au moins 3%. On attribue cette perte à un effet d’entraînement: les habitudes de notre partenaire ont tendance à influer sur nous.

Encouragez-vous mutuellement en essayant ces 25 trucs faciles pour couper 100 calories par jour!

21 / 52
Je peux faire monter ma températureAntonio Guillem/Shutterstock

Trucs pour améliorer la maîtrise de soi

Il vaut mieux ne pas chercher des résultats immédiats quand on décide de prendre de saines habitudes. Et ne compter que sur la seule détermination peut conduire à l’échec, si l’on en croit plusieurs recherches sur la maîtrise de soi.

Les stratégies plus efficaces ne manquent pas, par exemple modifier l’environnement (laisser la malbouffe à l’extérieur de la maison plutôt que de l’avoir à portée de main et de tenter d’y résister), prévoir des solutions de remplacement («quand j’aurai envie de fumer, j’irai plutôt me préparer une bonne tasse de thé») ou coupler les activités de plaisir-culpabilité avec d’autres plus saines (réserver votre émission de télé préférée à votre séance quotidienne de vélo d’intérieur).

22 / 52
Travailler deboutMike Focus / Shutterstock

Une table de travail ajustable?


Quel avantage peut-on tirer d’une table de travail ajustable, assis-debout? Une analyse d’Applied Ergonomics s’est penchée sur 53 études qui ont voulu répondre à cette question. D’abord, aucun résultat ne corrobore les prétentions de ces dispositifs pour lutter contre l’obésité puisqu’on brûle peu de calories en restant debout. Par contre, certains participants à ces études y ont trouvé leur compte: réduction des maux de dos, légère amélioration de la tension artérielle et moins de fatigue.

Ces avantages dépendent vraisemblablement du temps qu’on passe dans chaque position et du rythme des changements. «Nous ne savons pas encore comment en optimiser l’utilisation, confie l’auteure principale, la Dre April Chambers. Mais nous finirons par en tirer profit.»

Informez-vous sur ces 5 mauvaises habitudes à corriger au travail.

23 / 52

Composé inactifs d’un médicament: pas toujours inoffensifs


Les composés inactifs d’un comprimé ne sont pas censés affecter l’organisme, mais plutôt en améliorer le goût, l’absorption ou la conservation. Mais lors d’une étude portant sur plus de 42 000 médicaments, des chercheurs de Boston ont constaté que presque tous contenaient au moins une substance (lactose, colorant, huile d’arachide…) pouvant susciter des réactions allergiques ou des ennuis digestifs. Si vous prenez plusieurs médicaments, les petites quantités contenues dans chaque comprimé peuvent, en s’additionnant, causer des problèmes. Pour les médicaments sur ordonnance, les pharmaciens devraient pouvoir reconnaître d’éventuels allergènes. Pour ceux en vente libre, la liste des ingrédients inactifs se trouve sur la boîte ou l’étiquette.

Assurez-vous de savoir détecter ces 11 signes qui prouvent que vos médicaments vous rendent malades.

24 / 52
Fête plage.Shutterstock

Bien s’entourer permet d’améliorer son image corporelle

On peut améliorer son image corporelle et ses habitudes alimentaires en s’entourant de gens qui ne sont pas obsédés par leur silhouette ou leur poids. Une étude de l’université de Waterloo, en Ontario, a constaté que les jeunes filles semblaient mieux apprécier leur corps et manger à leur faim les jours où elles étaient avec des camarades qui ne sont pas «centrées sur leur corps» et ne parlent pas de régime, de poids ou de silhouette. «Elles vivent sans se préoccuper des kilos, explique la chercheuse principale Kathryn Miller. Elles ne se priveront pas de nager par crainte de s’exposer en maillot.»

Une expérience de responsabilisation: en étant moins obsédé par votre corps, vous aiderez les autres à développer un rapport plus sain au leur.

25 / 52
Un programme d’entraînement composé d’une association de plusieurs exercices reste la meilleure solution pour prévenir les chutes.Liderina

Un programme d’entraînement qui prévient les chutes

Chaque année, au moins un tiers des personnes âgées de plus de 65 ans sont victimes de chutes. Rien de mieux que l’activité physique pour réduire ces risques, confirme une importante méta-analyse de 108 essais cliniques. Si le taï-chi en réduit le nombre de 19%, les exercices fonctionnels et d’équilibre (faire des steps, se lever d’une chaise ou se tenir sur une jambe) les font diminuer de 24%.

L’association de plusieurs exercices reste toutefois la meilleure solution avec une réduction des chutes de 34%. Mieux encore: ajoutez aux exercices fonctionnels et d’équilibre des exercices de résistance comme les poids et haltères.

Il n’est jamais trop tard pour se lancer, découvrez ces 17 mythes à déboulonner sur la mise en forme après 50 ans.

26 / 52
Certains de des produits de comblement à l’acide hyaluronique donnent du volume repulpant aux lèvres.ISTOCK/GSPICTURES

Dépister le cancer de la bouche


Si l’examen dentaire régulier contribue à la prévention de la carie et de l’infection des gencives, il augmente également les chances de dépistage précoce du cancer de la bouche. On appelle ainsi toute lésion maligne sur et à l’intérieur de la cavité, qu’il s’agisse des lèvres, des joues, du palais, du plancher, de la langue ou des gencives. S’il ne figure pas parmi les plus répandus, c’est un cancer tout de même assez commun: au Canada, on diagnostique autour de 4700 nouveaux cas chaque année.

S’il est pris très tôt, le taux de survie à cinq ans d’un cancer des lèvres est de 93%, et de 75% pour ceux qui souffrent d’un cancer de la bouche et de la langue. Mais le stade atteint par la tumeur est un facteur déterminant. Voilà pourquoi l’examen régulier est important. Le dentiste peut ainsi examiner les zones moins visibles de la cavité buccale et détecter facilement des taches rouges ou blanches et d’autres symptômes précoces.

Mais on peut être soi-même attentif aux symptômes: douleurs à la bouche, grosseur ou plaie qui ne guérit pas, mal d’oreilles, gencives gonflées, traces de sang dans la salive, dent qui bouge, voix enrouée, difficulté à déglutir. Le Dr Brano Bystricky, de la Société européenne d’oncologie, suggère de consulter un médecin si l’un de ces symptômes s’étire sur plus de trois semaines. Même pour des petites tumeurs, il n’est pas rare d’observer une enflure des ganglions. «Les pa­tients la sentiront aisément: elle se présente sous forme de grosseurs au cou ou sous le menton qui augmentent ou ne disparaissent pas après une prise d’antibiotiques», précise-t-il.

Les risques de cancer buccal sont plus élevés chez les fumeurs – ce qui vaut sans doute aussi pour les adeptes de la cigarette électronique qui contient certains des mêmes produits cancérigènes. La consommation excessive d’alcool est un autre facteur de risque important, car le produit irrite les cellules de la bouche. On pense que l’alcool accroît l’effet du tabac en facilitant la pénétration dans les cellules de substances chimiques nocives.

Un nombre croissant de cas de cancers de la bouche s’explique par les papillomavirus (HPV) qui se transmettent parfois à la bouche, à la langue et à la gorge lors d’une relation bucco-génitale – et même d’un baiser profond. (La recherche se poursuit à cet égard.) Pendant un an ou deux, le système immunitaire arrive à combattre les infections HPV, qui sont souvent asymptomatiques et ne causent pas de problèmes de santé. Mais quand elles persistent plusieurs années, elles peuvent donner lieu à des transformations cellulaires cancéreuses.

Le cancer de la bouche touche deux fois plus d’hommes que de femmes. Le fait qu’ils consomment en moyenne plus d’alcool et de tabac y est pour quelque chose, mais ils sont également plus sujets aux cancers de la bouche et de la gorge transmis par HPV. «On pense qu’ils fabriquent moins d’anticorps pour combattre ces infections», explique le Dr Bystricky, en ajoutant toutefois qu’il n’existe encore aucune certitude à ce sujet.

Il existe maintenant des vaccins pour contrer les souches de HPV les plus dangereuses. Ces vaccins se sont montrés efficaces dans la prévention du cancer du col de l’utérus – surtout s’ils sont administrés à des jeunes qui ne sont pas encore sexuellement actifs. Les résultats prouvant leur efficacité contre le cancer de la bouche restent préliminaires, mais on a essentiellement affaire aux mêmes souches virales. Il y a donc bon espoir que les programmes d’immunisation systématique permettront bientôt d’éviter plus facilement ces cancers.

Apprenez-en plus sur le cancer de la bouche: voici 20 symptômes à ne jamais ignorer.

27 / 52
Shutterstock

Télé et vieillissement du cerveau


Regarder la télé permet peut-être de se détendre et de se cultiver, mais, selon une étude anglaise menée auprès de personnes âgées, plus de trois heures trente de télé par jour entraîneraient un déclin un peu plus accentué de la mémoire verbale. Et comme cela reste vrai même pour les gens actifs, le problème ne résulterait pas de la position assise trop prolongée. Selon les chercheurs, ce temps passé devant la télé étoufferait des activités moins passives et plus bénéfiques sur le plan cognitif, comme la lecture et la socialisation.

Le chocolat fait partie des 25 aliments qui dynamisent le cerveau, alors n’hésitez pas à en manger dès maintenant!

28 / 52
Aliments frais: les légumes racines au frais!casanisa/Shutterstock

Bien ou mal manger? Pas si simple


Il est plus important d’avoir une alimentation équilibrée que de mesurer sa consommation de quelque aliment que ce soit. C’est ce que démontre une méta-analyse récente de 36 études qui ont comparé des régimes privilégiant la viande rouge à des régimes qui l’ont remplacée par d’autres aliments.

Le risque cardiovasculaire baissait chez les sujets qui consommaient des protéines végétales (noix, haricots) plutôt que de la viande rouge. Mais les consommateurs de viande rouge avaient tendance à mieux s’en tirer que les groupes qui l’avaient remplacée par plus de glucides. L’analyse ne s’intéresse qu’au risque cardiovasculaire et conclut donc prudemment que renoncer à un aliment n’est pas toujours meilleur pour la santé: tout dépend de ce par quoi on le remplace.

Une alimentation diversifiée et variée est importante pour le maintien d’une bonne santé.

29 / 52
Aliment beauté : le café pour un exfoliant maisonShutterstock

Risqué, l’excès de café?

On boit du café sans vraiment se poser de question. Si c’est sans danger, voire bénéfique, il arrive qu’on force la dose. Selon une grosse étude britannique, les amateurs de café buvant plus de six tasses (une tasse valant 250 ml) par jour avaient un risque de maladie cardiovasculaire plus élevé de 22% comparativement à ceux qui se contentaient de deux tasses.

Heureusement, le corps a plusieurs manières de nous alerter sur la limite à ne pas dépasser. «Il existe une forme d’autorégulation qui se manifeste par de la nervosité, des céphalées, une augmentation du rythme cardiaque et des problèmes de sommeil, explique Elina Hyppönen, auteure principale de l’étude. Cela ne peut que nous protéger des effets nocifs.»

Amateurs de café, voici 11 problèmes que vous connaissez (et comment les régler!).

30 / 52
Evgeny Atamanenko/Shutterstock

Santé par la nature: qu’elle est la dose efficace?


La nature nous soulage du stress, c’est une évidence. Mais combien de temps faut-il passer dehors pour profiter de ses bienfaits? Une équipe de l’université du Michigan dirigée par Mary Carol Hunter, écologiste et architecte paysagiste, a invité des gens à s’asseoir ou à se promener là où ils se sentaient en communion avec la nature, pour la durée qui leur convenait (plus de 10 min), au moins trois fois par semaine pendant huit semaines.

Les participants ont vu leur taux de cortisol, l’hormone du stress, chuter en moyenne de 21,3% pour chaque heure de sortie. Le hasard seul ne peut expliquer cette importante diminution du taux de cortisol. «La communauté médicale peut désormais “prescrire” des durées d’exposition basées sur des conclusions objectives», se réjouit l’écologiste.

On vous dévoile 6 façons surprenantes qu’a la nature de stimuler votre santé.

31 / 52
Les infirmières ont de bonnes raisons d'augmenter la dose recommandées par le médecin.Shutterstock

L’importance de la reconnaissance au travail


Le métier d’infirmière est sans doute l’un des plus exténuants. Mais qu’en est-il de la reconnaissance qu’on leur témoigne? Pendant trois mois, des infirmières de l’Oregon ont noté les témoignages de reconnaissance au travail. Les semaines généreuses en remerciements les voyaient plus satisfaites de leurs accomplissements, ce qui leur assurait en général un meilleur sommeil, moins de maux de tête et une alimentation plus saine.

En plus de remonter le moral, être félicité semble donc avoir aussi un effet positif sur le bien-être. N’hésitez pas à exprimer votre reconnaissance pour les efforts d’autrui: les gens seront plus heureux et en meilleure santé.

Dire des choses positives, c’est aussi important que d’en recevoir: voici 8 trucs pour mieux accepter (et donner…) un compliment!

32 / 52
Orthorexie nerveuse: qui est à risque?Paradise studio/Shutterstock

Orthorexie nerveuse: qui est à risque?


S’efforcer de bien manger peut se transformer en une obsession malsaine. Les sujets atteints d’orthorexie nerveuse sont obsédés par l’idée de consommer des aliments qu’ils jugent «purs» ou «sains», au point de voir leur bien-être menacé. Cela peut aller jusqu’à la malnutrition. «Quand le trouble évolue, le patient est de plus en plus strict sur le choix de ses aliments», explique Sarah McComb, étudiante en psychologie clinique à l’université de York, à Toronto. «Certains vont même jusqu’à éliminer les matières grasses, les glucides ou tout un groupe alimentaire.»

L’orthorexie ne figure pas encore dans les manuels de psychiatrie, mais elle a été décrite dans plusieurs revues scientifiques. Elle va plus souvent de pair avec le perfectionnisme, les régimes, les traits obsessionnels compulsifs, les problèmes de santé mentale et une image corporelle négative. Curieusement, et contrairement à de nombreux autres troubles de l’alimentation, hommes et femmes seraient logés à la même enseigne.

Passer des heures à penser au repas et à le préparer, perdre involontairement du poids, avoir des habitudes alimentaires qui nuisent aux relations personnelles et souffrir de ne pas savoir de quoi est composé un repas et comment il a été préparé sont autant de symptômes qui doivent alerter sur un problème d’orthorexie. «Si vous vous reconnaissez dans ces comportements, consultez un professionnel de la santé», recommande Sarah McComb.

33 / 52
Voir ou entendre moins bien prive le cerveau de renseignements. Il lui arrive parfois de combler ce manque avec des hallucinations.Ysuel/Shutterstock

Une cause d’hallucinations peu connue

Voir ou entendre moins bien prive le cerveau de renseignements. Il lui arrive parfois de combler ce manque avec des hallucinations – des motifs géométriques ou de la musique, par exemple. C’est ce qu’on appelle le syndrome de Charles Bonnet, qui n’est en aucun cas un trouble psychotique: le sujet sait que ce qu’il voit ou entend n’est pas réel.

Ce syndrome affecte jusqu’à 15% des personnes souffrant d’un déficit visuel. Avec le vieillissement de la population et l’augmentation des déficiences sensorielles, on s’y intéresse davantage.

Contrairement à un trouble mental tel que la schizophrénie, il ne répond pas aux antipsychotiques. Il faut plutôt rassurer le patient et lui rappeler qu’il s’agit d’une affection bénigne. Une thérapie par le dialogue pourrait en faciliter l’acceptation.

34 / 52
Le smog accroît le risque de faire une crise cardiaque.istock/trekandshoot

Pollution atmosphérique et voyageurs internationaux

Vous prévoyez visiter la famille ou vous rendre à l’étranger? Selon une étude sur des globe-trotteurs new-yorkais, même un court séjour dans une ville très polluée comme New Delhi en Inde, ou Xi’an en Chine, avait entraîné des symptômes respiratoires (une toux, par exemple) et une baisse de la fonction pulmonaire.

Les voyageurs ont fini par s’en remettre, mais tous étaient jeunes et en bonne santé. Si vous êtes plus âgé ou si vous souffrez de problèmes respiratoires, consultez un médecin avant de partir. Il pourrait vous recommander de porter un masque et d’éviter les périodes de l’année où la qualité de l’air est la plus mauvaise.

35 / 52
La réhabilitation cardiaque profite aux survivants du cancer.New Africa/Shutterstock

La réhabilitation cardiaque profite aux survivants du cancer


Quand on lutte contre un cancer, on ne pense sans doute pas à son cœur. Mais en oncologie, certains traitements comme la radiation et la chimiothérapie le mettent à rude épreuve. Ainsi, les survivants du cancer ont plus de risques de succomber à un accident cardiovasculaire.

Un nouveau programme de rééducation cardio-oncologique a été mis au point pour améliorer la santé cardiaque et la qualité de vie de ceux qui avaient survécu au cancer. Suivant les besoins, on proposera notamment des exercices physiques, des conseils diététiques, un soutien psychologique, une gestion de la tension artérielle ou une aide pour perdre ou gagner du poids.

Le programme n’est pas encore largement accessible, mais n’hésitez pas à le demander.

36 / 52
Les statines pourraient prévenir le glaucome.4 PM production/Shutterstock

Les statines pourraient prévenir le glaucome


Une étude menée auprès de 130 000 sujets a mis en évidence un lien entre un taux élevé de cholestérol et une plus grande probabilité de glaucome, sans doute en raison d’une mauvaise circulation sanguine vers le nerf optique. Mais le risque diminue de 21% chez ceux qui ont pris des statines pendant au moins cinq ans.

La prévention du glaucome n’est pas une raison suffisante pour prendre des statines, mais si vous en prenez déjà pour diminuer le risque d’arrêt cardiaque ou d’AVC, savoir qu’elles peuvent vous épargner des problèmes de vision devrait vous encourager à garder le cap.

37 / 52
Marcher.DavideAngelini/Shutterstock

Marcher pour la longévité

Les capteurs d’activité sont souvent programmés pour un objectif quotidien de 10 000 pas. C’est un beau chiffre rond et un objectif réaliste pour un tas de personnes, mais cela reste arbitraire.

Une vaste étude d’observation sur des femmes plus âgées (72 ans en moyenne) révèle que passer de 2700 pas à seulement 4400 par jour fait baisser le risque de mourir au cours des quatre années suivantes dans ce groupe d’âge.

Le risque continue à baisser pour se stabiliser à 7500 pas. Même si l’objectif de 10 000 n’est pas à votre portée, viser moins demeure donc encore profitable.

Si toutefois vous souhaitez atteindre cet objectif, suivez ces 14 façons faciles de marcher plus de 10 000 pas par jour.

38 / 52
Alcool et santé: vers une diminution de l’espérance de vie? George Rudy/Shutterstock

L’espérance de vie et le sentiment d’avoir les choses en main


«J’ai passé les dernières 24 heures à faire ce que je voulais.» Dans une étude récente sur la psychologie du vieillissement, les adultes plus âgés qui étaient d’accord avec ce genre d’affirmation avaient tendance à se sentir plus jeunes.

C’est important parce que, chez les aînés, ce sentiment «est associé à une augmentation de l’espérance de vie, à un intérêt accru pour l’activité sexuelle et à une excellente santé mentale», explique Jennifer Bellingtier, de l’université d’Iéna, en Allemagne, auteure principale.

De plus, ajoute Shevaun D. Neupert, de l’université d’État de Caroline du Nord, coauteure de l’étude, un plus grand sentiment de maîtrise de sa vie quotidienne s’accompagne d’«une meilleure santé physique, de bien-être émotionnel et de fonctions cognitives supérieures.»

Suivez ces règles toutes simples pour vivre jusqu’à 100 ans!

39 / 52
Vous risquez de faire de l'insomnie si vous buvez trop de café.LOPOLO/SHUTTERSTOCK

Manque de sommeil: danger!


Dormir peu rendrait le corps plus sensible à la douleur, selon le Journal of Neuroscience. Des volontaires ont accepté qu’on leur inflige une chaleur désagréable aux jambes une fois après avoir dormi huit heures, et une autre après une nuit d’insomnie.

Les zones du cerveau impliquées dans la perception et l’apaisement de la douleur ont réagi différemment chez ceux qui ont été privés de sommeil – ils ont moins toléré les écarts de température. Les chercheurs ont aussi enquêté auprès de sujets dont les heures de sommeil sont moins variables. Là encore, il s’est avéré qu’une bonne nuit rend les lendemains moins difficiles.

40 / 52
Comment résister au cellulaire?DisobeyArt/Shutterstock

Comment résister au cellulaire


Vous vous en voulez, mais c’est plus fort que vous: vous restez collé à l’écran de votre cellulaire au lieu de dormir, de vous entraîner ou de faire ce que vous avez à faire.

Des chercheurs de l’université de Washington ont mené des entrevues pour connaître les habitudes d’adultes et d’adolescents en la matière. Et ils ont noté que les personnes interrogées ne regrettaient pas tout ce qu’elles faisaient au téléphone: il y avait des choses importantes – échanges de textos avec les amis, apprendre de nouvelles choses… D’où, sans doute, leur peu d’enthousiasme face aux applications qui verrouillent les téléphones par intervalles.

Les chercheurs avaient en effet aussi testé la possibilité d’éliminer les flux et applications qui ne procurent qu’un bref frisson de plaisir et sont sans intérêt le reste du temps.

41 / 52
Drame vécu.David MG/Shutterstock

La RCR fonctionne aussi sans bouche-à-bouche

La forme classique de réanimation cardio-respiratoire (RCR) implique des compressions thoraciques et des insufflations. Mais, pour une réanimation cardiaque, ce bouche-à-bouche n’est pas essentiel, même s’il est tout aussi utile.

Selon des données relevées en Suède entre 2000 et 2017, la probabilité qu’une personne ayant subi un arrêt cardiaque loin d’un hôpital soit réanimée par un passant a d’ailleurs augmenté de presque 70% depuis que la RCR par seule compression thoracique a été incluse dans les directives de premiers soins du pays. Du coup, le recours à cette technique a été multiplié par six. Mais ce qui est important, c’est que, quelle que soit la technique, la réanimation a au moins multiplié par deux les chances de survie des patients.

42 / 52
Stress post-traumatique: plutôt parler que prendre des médicaments!Photographee.eu/Shutterstock

Stress post-traumatique: plutôt parler que prendre des médicaments!


À court terme, la médication (en particulier, les ISRS, comme la sérotonine) est aussi efficace qu’une psychothérapie appropriée face à un cas de stress post-traumatique. Et la combinaison des deux, encore plus!

Mais si l’on en croit une méta-analyse de 12 essais cliniques aléatoires, c’est la psychothérapie qui, avec ou sans médication, semble donner le plus de chances de procurer un mieux-être durable au patient. Sauf que dans la vraie vie, on peut attendre des semaines, voire des mois, avant d’obtenir une thérapie: les médicaments ne sont donc pas inutiles entre-temps, surtout si le patient a besoin d’une aide immédiate.

43 / 52
Attention aux risques de fractures quand vous promenez le chien.Africa Studio/Shutterstock

Attention aux risques de fractures quand vous promenez le chien


Promener son chien est une belle manière de faire de l’exercice, mais il semble aussi que ce soit une activité… périlleuse! Selon une étude parue dans JAMA Surgery et basée sur des données provenant d’une centaine de services d’urgence américains, ces sorties sont souvent l’occasion de fractures chez les personnes âgées.

Dans 17% des cas, il s’agit de fractures de la hanche, qui créent non seulement une perte de mobilité subite, mais peuvent dégrader l’état de santé général.

Ça ne veut pas dire que les aînés ne devraient pas avoir de chien, insistent les chercheurs, mais qu’il faut qu’ils soient conscients du risque que cela représente. Les accidents sont plus rares avec les petits chiens.

Découvrez combien de pas vous devriez marcher chaque jour pour améliorer votre longévité.

44 / 52
La maladie cœliaque se caractérise par une réaction allergique au gluten, qui peut détériorer l’intestin. Antonio Guillem/Shutterstock

Maladie cœliaque: beaucoup de mauvais diagnostics


La maladie cœliaque se caractérise par une réaction allergique au gluten, qui peut détériorer l’intestin. À ne pas confondre avec la sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC), trouble mal connu dont les victimes n’ont ni inflammation ni lésion intestinale, mais souffrent de certains symptômes, entre autres des malaises abdominaux ou des pertes de mémoire et de concentration. Le problème, si on en croit une étude de l’université Columbia et de l’université de l’Alberta, c’est que beaucoup de praticiens en médecine douce sèment la confusion entre les deux.

Les chercheurs ont examiné 500 sites internet de naturopathes, homéopathes, acupuncteurs, chiropraticiens et cliniques de médecine intégrative. Le tiers (35%) prétendent pouvoir à la fois diagnostiquer et soigner la maladie cœliaque ou la SGNC (sans prendre soin de les différencier). Plus grave encore, presque 60% de ces prétentions se sont révélées infondées ou carrément fausses.

Être mal diagnostiqué, ce n’est pas seulement ignorer la cause de ses symptômes, cela peut vouloir dire aussi adopter pour rien un régime coûteux et peut-être déséquilibré. Il est possible de se procurer les fibres et micronutriments nécessaires à l’organisme sans consommer de gluten, mais mieux vaut ne pas essayer sans le suivi d’un diététiste professionnel. «Le régime sans gluten n’est pas plus sain en soi, dit le Dr Benjamin Lebwohl, l’un des coauteurs de l’étude. On ne devrait pas le prescrire sans avoir au préalable fait les tests diag­nostiques de la maladie cœliaque.»

Ce diagnostic sérieux se base sur des prises de sang et une biopsie. N’arrêtez pas de consommer du gluten avant, avertit le Dr Lebwohl, car cela rendrait la maladie moins détectable.

Assurez-vous de connaître les autres raisons qui pourraient expliquer votre mal de ventre.

45 / 52
L’art de l’indulgence envers soi-même.Pathdoc/Shutterstock

L’art de l’indulgence envers soi-même


À force de vous faire des reproches, vous pourriez nuire à votre santé. Des sujets à qui des chercheurs britanniques ont fait écouter un enregistrement destiné à les rendre plus autocritiques ont eu plusieurs réactions physiologiques d’autodéfense, dont une accélération du pouls et une plus grande sudation. Ces réactions sont naturelles et nécessaires, mais poussées trop loin, elles peuvent affecter le bien-être mental et physique.

On a fait écouter à un autre groupe un enregistrement dans lequel les sujets étaient invités à adresser des souhaits affectueux à une personne aimée, puis… à eux-mêmes. Résultat: leur rythme cardiaque a ralenti et leur transpiration a diminué, ce qui laisse penser que l’indulgence envers soi contribue à l’équilibre émotionnel et physiologique.

Soyez indulgent avec vous-même, arrêtez de vous sentir coupable tout le temps.

46 / 52
Les bougies parfumées et la qualité de l’air.Maya Kruchankova/Shutterstock

Les bougies parfumées et la qualité de l’air


Est-ce que les bougies parfumées que vous allumez pour créer une ambiance agréable menacent vos poumons? À l’Agence danoise de protection de l’environnement, on s’est posé la question, puisque 39% des Danois aiment allumer des bougies chez eux tous les jours ou presque. Or, à grande fréquence, l’air se remplit d’une grande quantité de particules suffisamment fines pour pénétrer profondément dans les poumons. Les limites de sécurité ne sont pas définies. Cela dit, il faut éviter de placer les bougies dans un courant d’air (fenêtre ouverte, source de chaleur, etc.), car quand la flamme vacille, la cire peut ne pas brûler complètement, ce qui cause justement la suie.

Parce-que la qualité de l’air extérieur a aussi son importance, voici le palmarès des villes canadiennes les plus polluées.

47 / 52
Contre la douleur, moins d’opioïdes.Victor Moussa/Shutterstock

Contre la douleur, moins d’opioïdes


Selon une étude menée sur 190 sujets ayant subi une opération courante (comme l’ablation de la vésicule biliaire ou le traitement d’une hernie), nombreux sont ceux qui se remettent de leur chirurgie avec peu d’opioïdes, sinon aucun. Les participants avaient été avertis des douleurs possibles, et on leur avait conseillé de prendre en alternance 600 mg d’ibuprofène et 650 mg d’acétaminophène toutes les trois heures. Ils avaient aussi à leur disposition une ordonnance pour une petite quantité d’opioïdes si jamais les autres molécules n’agissaient pas sur la douleur. Plus de la moitié des patients n’ont pas recouru aux opioïdes. Et pour 91% des patients opérés, la douleur a été jugée «tolérable.»

Conclusion: avant de sauter sur les opioïdes, voyez si vous pouvez vous en passer.

Mentir pour avoir des doses supplémentaires de médicaments est l’un des mensonges fréquents à votre médecin que vous devez arrêter.

48 / 52
La sélectivité alimentaire n’est pas sans risques.Goran Bogicevic/Shutterstock

La sélectivité alimentaire n’est pas sans risques


On appelle «néophobie alimentaire» la réticence à goûter des plats inconnus. Une étude menée en Finlande et en Estonie établit un lien entre ce comportement et une alimentation peu rigoureuse, ce qui pourrait expliquer qu’il soit associé à un risque accru de diabète de type 2 et à la présence de biomarqueurs inflammatoires dans le sang – quel que soit l’âge, le sexe ou le poids. S’il y a parfois une prédisposition génétique, la néophobie alimentaire n’est pas pour autant insurmontable. Pour ajouter de la variété à votre régime, soyez persévérant. «Il faut souvent de 10 à 15 essais avant qu’on ne s’habitue à un nouvel aliment», explique le diététiste Heikki Sarin, coauteur de l’étude.

D’accord, mais varier son alimentation, ça veut dire quoi exactement?

49 / 52
Les épinards sont un atout pour la santéShutterstock

Les bienfaits de la lutéine des épinards


De nombreux légumes feuilles contiennent de la lutéine, un antioxydant qui, entre autres, préviendrait la dégénérescence maculaire (la cause la plus courante de perte de vision chez les personnes âgées). Une équipe suédoise a apprêté des épinards de différentes manières pour évaluer la quantité de nutriments bioaccessibles par type de préparation. La cuisson à l’eau bouillante, à la vapeur ou en friture dégrade une bonne partie de la lutéine. Curieusement, on peut compenser cette perte en les réchauffant au micro-ondes, car ils libèrent alors plus de lutéine. Plus encore que crus, c’est liquéfiés en smoothies que les épinards libèrent un maximum de lutéine.

N’attendez pas, essayez cette délicieuse recette de quiche sans croûte aux épinards et au cottage.

50 / 52
L'importance de se reconnecter le matin pour éviter l'épuisement professionnel.Stefaniya Gutovska/Shutterstock

Travail et épuisement professionnel: l’importance de se reconnecter


On sait que, pour éviter l’épuisement professionnel, il faut se détacher mentalement du travail quand vient le temps de rentrer à la maison. Mais se «reconnecter» au début de la journée peut être aussi une bonne habitude. Pour y arriver, il suffit de prendre quelques minutes pour réfléchir aux objectifs de la journée, à la manière et aux moyens qui permettront de les réaliser. Des chercheurs allemands et américains ont récemment pu lier la reconnexion à une meilleure concentration, à une amélioration de l’humeur, à une plus grande assurance et à une probabilité plus élevée d’obtenir le soutien des collègues. Des études antérieures ont déjà révélé que ces facteurs contribuent à réduire les effets négatifs du stress au travail sur la santé.

Assurez-vous de connaître les signes que vous êtes dû pour un changement de carrière.

51 / 52
Statines et douleurs musculaires sont-elles liées?Ollyy/Shutterstock

Statines et douleurs musculaires


Les douleurs musculaires font partie des effets indésirables des statines. Mais dans bien des cas, ceux qui pensent ne pas tolérer ces médicaments pour faire baisser le taux de cholestérol se trompent. D’abord, ces douleurs musculaires que l’on croit causées par les statines sont peut-être attribuables à l’obésité ou à l’exercice. Ensuite, il y a l’effet nocebo: les informations négatives sur un médicament peuvent provoquer des effets désagréables. Contrairement à l’effet placebo, l’effet nocebo accompagne la prise d’un vrai médicament.

Lors d’essais où les participants ignoraient s’ils prenaient ou non de vraies statines, certains sujets du groupe placebo se sont plaints de douleurs musculaires. Et quand les participants avaient la certitude de prendre des statines, ils étaient plus nombreux à signaler des problèmes. Des chercheurs qui ont analysé des tests antérieurs ont conclu
que l’effet nocebo était responsable de 38 à 78% de ces douleurs musculaires.

À l’aide d’un questionnaire et dans certains cas d’analyses sanguines, votre médecin déterminera si les statines risquent d’être une source d’inconfort pour vous. Dans ce cas, «on peut envisager d’autres types de statines, ou recommander des doses inférieures ou bien un traitement intermittent», dit le Dr G. B. John Mancini de l’Université de Colombie-Britannique, qui a participé à l’étude. Renoncer aux statines n’est pas une décision à prendre à la légère pour autant, car il est prouvé qu’elles prolongent des vies.

De plus, les statines pourraient prévenir le glaucome.

52 / 52
Avancer notre horloge biologique, c'est possible!BlurryMe/Shutterstock

Avancer notre horloge biologique


Le repos insuffisant dû à un sommeil tardif peut contribuer à toutes sortes de problèmes – parfois mortels. Cela dit, les oiseaux de nuit qui ont participé à une recherche publiée dans la revue Sleep Medicine ont pu ajuster leurs cycles en moyenne de deux heures en moins de trois semaines. Comment? Ils se sont levés chaque jour un peu plus tôt, ont pris leur déjeuner peu après leur réveil, ont veillé à profiter du plus de lumière du jour possible pendant la matinée, à dîner à une heure précise et à éviter la caféine et la sieste à partir de la fin de l’après-midi. Ils ont soupé avant 19h, limité le recours à la lumière artificielle et se sont couchés tôt.

Résultat: ils ont été plus efficaces, ont éprouvé un moindre besoin de sommeil, et se sont sentis moins stressés et moins déprimés.

Vous ne savez pas si votre sommeil est de bonne ou mauvaise qualité? Voici 8 signaux d’alarme à surveiller!

Contenu original Selection du Reader’s Digest