La différence entre les MII et le SCI

Vous êtes curieuse de connaître la différence entre les maladies inflammatoires de l’intestin (MII) et le syndrome du côlon irritable (SCI)? Voici ce que vous devriez savoir pour distinguer ces deux affections.

La différence entre les MII et le SCI

S’agit-il d’une maladie inflammatoire de l’intestin ou du syndrome du côlon irritable? Si vous pensez souffrir de l’une de ces affections, demandez à votre médecin de prescrire un test de dépistage comme la coloscopie, l’endoscopie ou un traitement par imagerie comme un examen tomodensitométrique, un examen par ultrasons ou d’imagerie par résonance magnétique. Faites aussi des tests réguliers pour déterminer la présence de sang dans les selles afin d’exclure la possibilité d’autres troubles.

Les maladies inflammatoires de l’intestin (MII)

‘ La recto-colite hémorragique
Cette affection concerne le côlon, le gros intestin, et produit des ulcères douloureux et une inflammation des parois du côlon, pouvant causer des dommages permanents.

Les symptômes comprennent les crampes, le ballonnement, la diarrhée, les hémorragies, la constipation et la fatigue. Les symptômes de la colite et de la maladie de Crohn sont assez similaires mais la colite provoque habituellement des diarrhées hémorragiques, des douleurs et l’incontinence.

‘ La maladie de Crohn
La maladie de Crohn peut affecter toutes les parties du système digestif et même l’œsophage, et cause des ulcères débilitants, de l’inflammation, des fistules ou des perforations qui doivent être traitées par chirurgie.

Les symptômes sont les crampes, le ballonnement, la diarrhée, la constipation, l’hémorragie et la fatigue.

Traitement des maladies inflammatoires de l’intestin

Les traitements offerts se divisent en deux catégories: le contrôle de l’inflammation ou la gestion des symptômes. Les biomédicaments sont l’une des options disponibles pour combattre l’inflammation. Ils sont administrés par voie intramusculaire et visent à faire réagir le système immunitaire différemment des autres médicaments. On s’en sert pour faire diminuer la douleur. Jim Rama, un pharmacien de Vancouver, affirme que ces médicaments changent toute la vie par comparaison avec ceux qu’on administre par voie buccale, mais ils sont très coûteux à produire. Une dose coûte environ 1500$ et il en faut une ou deux par mois.

Renseignez-vous auprès de votre régime d’assurance maladie; certaines provinces remboursent les coûts de ces médicaments sur présentation d’une lettre du médecin ou à certaines conditions.  

Si vous prenez des compléments alimentaires, parlez-en à votre médecin parce que certains médicaments peuvent affecter la consommation de certains minéraux ou vitamines.

Le syndrome du côlon irritable

Cette affection, nommée parfois colopathie spasmodique, est un trouble du côlon qui ne comporte pas d’inflammation. Des spasmes douloureux dans l’intestin peuvent provoquer des crampes, des ballonnements, de la diarrhée et de la constipation et d’autres symptômes similaires à ceux de l’affection abdominale respiratoire. La douleur peut se déplacer d’une région à l’autre et peut survenir occasionnellement ou fréquemment. Les aliments gras, les produits laitiers, le chocolat et l’alcool, les boissons glucidiques ou caféinés peuvent provoquer ces symptômes. De petits repas consommés au cours de la journée peuvent faire diminuer ces symptômes.

Le syndrome du colon irritable est le trouble le plus courant chez les Canadiens qui consultent un spécialiste pour des symptômes gastro-intestinaux; il touche 20 pour cent de la population, les femmes beaucoup plus que les hommes. Ce symptôme peut se manifester dès l’enfance, puis il peut disparaître et revenir épisodiquement au cours de la vie. Rien ne prouve que le syndrome du colon irritable puisse provoquer l’affection abdominale respiratoire.

Traitement du syndrome du côlon irritable
:

Les médicaments ciblent les spasmes intestinaux, la diarrhée, la constipation, la douleur, l’anxiété et la dépression.

Vous pouvez diminuer les alertes en surveillant votre régime, en faisant de l’exercice de façon régulière et en pratiquant des activités de réduction du stress comme le yoga, la méditation et la pleine conscience.

Vidéos les plus populaires