Share on Facebook

Les meilleurs trucs pour soulager les allergies de printemps

Les allergies saisonnières rendent la vie difficile à des millions de Canadiens, chaque printemps. Mettez ces conseils simples en pratique pour réduire votre exposition aux allergènes.

1 / 6

Atchoum! Le printemps est arrivé

Éternuements, écoulement nasal, congestion, toux, démangeaison et yeux rouges larmoyants… Eh oui! C’est de nouveau la saison du rhume des foins. Vous reniflez? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Un Canadien sur cinq souffre d’allergie saisonnière, aussi appelée rhinite allergique. Le coupable est la floraison des arbres, des graminées et des mauvaises herbes qui libère du pollen dans l’air printanier.

Suivez les étapes suivantes pour éviter ces allergènes et soulager vos symptômes d’allergies.

2 / 6

Vous souffrez d’allergies? Évitez le pollen à l’extérieur

Faites en sorte que vos activités aient lieu après 10 h, car les plantes libèrent leur pollen tôt en matinée. Vérifiez les prévisions de pollen des bulletins météorologiques. Les journées sèches et venteuses sont les pires : ces jours-là, si vous le pouvez, ne sortez pas.

En voiture, allumez la climatisation au lieu d’ouvrir les fenêtres. Lorsque vous rentrez chez vous, enlevez vos chaussures et changez de vêtements pour éviter la propagation du pollen dans la maison. Ne faites pas sécher votre linge en plein air.

Demandez à quelqu’un qui ne fait pas d’allergie de s’occuper des corvées à l’extérieur, comme tondre la pelouse et ratisser.

3 / 6

Diminuez l’exposition au pollen à la maison

Pour diminuer vos symptômes d’allergies saisonnières, il est important d’empêcher le pollen d’entrer! Fermez portes et fenêtres. Réglez votre climatiseur afin qu’il ne tire pas d’air extérieur, si cette option est disponible.

Nettoyer la maison fréquemment aide à éliminer les allergènes, notamment le pollen, les poussières et les squames d’animaux. De nombreux aspirateurs disposent maintenant d’un filtre HEPA.

4 / 6

Trouvez le soulagement avec des médicaments contre les allergies

Certains médicaments en vente libre diminuent les symptômes du rhume des foins. Les antihistaminiques oraux réduisent les éternuements, l’écoulement nasal et le larmoiement. Demandez à votre pharmacien des antihistaminiques de nouvelle génération, qui n’entraînent pas de somnolence.

Les décongestionnants en comprimés et en vaporisateurs nasaux soulagent les nez enchifrenés. (Rappelez-vous, cependant, que les vaporisateurs sont des remèdes de court terme; leur utilisation pendant plusieurs jours de suite peut causer une congestion « de rebond », pire que celle de l’allergie.)

Il existe des produits qui associent un antihistaminique à un décongestionnant. Les gouttes oculaires contenant les deux ingrédients soulagent les yeux rouges, le larmoiement et les picotements.

Demandez à votre pharmacien quel produit vous convient. Certains produits sont incompatibles avec d’autres et d’autres encore ne devraient pas être pris par des personnes qui souffrent de certaines maladies ou prennent d’autres types de médicaments.

Selon la gravité de vos symptômes, un allergologue pourra effectuer des tests cutanés ou sanguins pour déterminer à quels allergènes vous réagissez et vous recommander la meilleure option.

5 / 6

Des remèdes maison contre les allergies

Pour soulager vos symptômes d’allergies, rincez vos voies nasales avec une solution saline stérile. Les pharmacies offrent de petits dispositifs pour irriguer les sinus – les pots neti. L’irrigation nasale demande une certaine familiarisation, mais elle débarrasse les voies nasales des allergènes et du mucus, ce qui vous permet de respirer plus facilement.

6 / 6
Shutterstock

Parlez-en à votre pharmacien

Le pharmacien répondra à vos questions et vous aidera à choisir un ou des médicaments en vente libre contre le rhume des foins. Dans certaines provinces, les pharmaciens ont le droit de prescrire des traitements pour lutter contre des affections mineures.