Écoutez votre horloge

Vous voulez protéger votre cœur, mieux dormir, perdre quelques kilos? Servez-vous de vos biorythmes.

1 / 7

Quelle heure est-il? Les oiseaux le savent. Les abeilles aussi, et même les cyanobactéries! Leur horloge interne déclenche les migrations, la pollinisation... et toutes ces activités mystérieuses dont les bactéries ont le secret. Et vous? Votre corps est également soumis à des rythmes internes. Pression artérielle, endurance physique, allergies: tous les processus biologiques ou presque suivent un rythme quotidien ou saisonnier. En sachant tirer parti de vos cycles corporels, vous améliorerez votre état de santé sans effort en un rien de temps... montre en main!

2 / 7

Soins médicaux

Caries: plutôt l'après-midi
L'effet des anesthésies dentaires dure plus longtemps l'après-midi que le matin: la lidocaïne engourdit les nerfs jusqu'à cinq fois plus longuement quand elle est injectée peu après midi plutôt qu'en début de matinée.

Pression artérielle: matin et soir

La pression artérielle varie constamment, mais elle atteint son apogée au lever et son point le plus bas au coucher, explique David Glass, biologiste spécialiste des cycles circadiens. Votre médecin vous demande de suivre l'évolution de votre tension pour déterminer s'il doit vous prescrire des médicaments? Ne vous contentez pas d'une mesure par jour. «Il vaut mieux prendre sa tension le matin et le soir, toujours à la même heure», indique David Glass. Ces deux lectures quotidiennes aideront votre médecin à choisir entre la médication et un simple programme alimentaire et sportif.

3 / 7

Perte de poids

Balance: vendredi et lundi
Les nutritionnistes recommandent généralement de se peser au moins une fois par semaine. Mais quand exactement? Une étude récente menée à la faculté de médecine de l'université Washington, à St. Louis, confirme que nous sommes plus enclins aux excès pendant la fin de semaine, et recommande donc de se peser le vendredi (de préférence au lever, car c'est à ce moment-là que le poids est le plus bas). Cette pesée pré-ripailles nous incite à résister à la tentation, explique Susan Racette, qui a dirigé cette recherche. Le lundi, ajoute-t-elle, le pèse-personne nous aide à rectifier le tir si nous avons abusé de la bonne chère.

Repas du soir: plutôt plus tôt que plus tard

Les scientifiques donnent raison à la sagesse populaire: manger tard le soir, c'est mauvais pour la ligne. Des chercheurs ont nourri consciencieusement deux groupes de souris - l'un, pendant ses heures normales de veille; l'autre, dans les heures en principe réservées au sommeil. Les souris qui mangeaient à contretemps ont grossi plus de deux fois plus que leurs congénères de l'autre groupe! «Si vous vous alimentez correctement sans arriver à mincir, avancez votre souper d'une heure», conseille l'auteure principale de l'étude, Deanna Arble, de l'université Northwestern, près de Chicago.

Sport: en nocturne

Pour retrouver la forme plus rapidement, placez vos séances d'entraînement en fin de journée. Selon une étude de Michael Deschenes, physiologiste du sport, la force physique et l'endurance grimpent d'environ 5 pour 100 entre 16 heures et 20 heures par rapport à la matinée, ce qui nous permet de redoubler d'effort. Par ailleurs, les muscles étant mieux réchauffés, le risque de blessure est moins élevé en fin de journée.

4 / 7

Un cœur en santé

Médicaments préventifs: le soir
De nombreux médecins recommandent de prendre une aspirine par jour pour prévenir les crises cardiaques. Mais cette petite pilule provoquerait moins de saignements gastriques le soir et assurerait même une protection plus efficace, car c'est le matin que le risque culmine: il est environ trois fois plus élevé entre 6 heures et midi que durant le reste de la journée. En diminuant l'agrégation des plaquettes, l'aspirine combat la formation de caillots. Un seul comprimé suffit pour toute la durée de vie d'une plaquette, soit une dizaine de jours. Cependant, le corps produit des plaquettes en permanence. En prenant votre aspirine quotidienne le soir, vous éviterez que ces nouvelles venues ne s'agglutinent les unes aux autres pendant les heures si périlleuses de la matinée.

Heure d'été: dormez!

Des chercheurs suédois ont constaté une augmentation de 5 pour 100 du nombre des crises cardiaques dans la semaine suivant le changement d'heure, probablement à cause du manque de sommeil et de la perturbation des biorythmes. La veille du prochain passage à l'heure d'été, efforcez-vous de vous coucher plus tôt!

5 / 7

Eternuements et respiration sifflante...

Test d'asthme: le matin
Les voies respiratoires ont plus tendance à se contracter et à s'enflammer entre 2 heures et 5 heures du matin, ce qui accroît le risque de faire une crise d'asthme en pleine nuit. «En allant chez le médecin très tôt dans la matinée, vous obtiendrez un diagnostic plus représentatif de votre état réel», indique Michael Smolensky, professeur d'ingénierie biomédicale à l'université du Texas à Austin. (Votre médecin pourrait également vous recommander l'utilisation d'un débitmètre de pointe à la maison pour mesurer votre obstruction bronchique à son maximum.) Enfin, les femmes sont plus exposées aux crises d'asthme graves dans les jours qui précèdent leurs menstruations: à l'approche de vos règles, surveillez vos symptômes de près et gardez vos médicaments à portée de main.

Antiallergiques: le soir

Ecoulement nasal, irritation de la gorge, éternuements... En général, c'est le matin que les symptômes du rhume des foins culminent. Pour que vos antiallergiques fassent effet au bon moment, prenez-les au coucher, conseille le Dr Richard Martin, spécialiste des maladies respiratoires à Denver.

Promenades: un plaisir vespéral

Les allergies se manifestent surtout le matin. De plus, la plupart des arbres libèrent leur pollen à l'aube, et l'herbe à poux se déchaîne à midi. Réservez donc vos balades de santé pour les chaudes soirées!

Repas du soir: au moins trois heures avant le coucher

Le reflux gastro-œsophagien fait remonter les acides gastriques dans l'œsophage et peut ainsi provoquer une crise d'asthme ou l'aggraver, même si vous ne souffrez pas de brûlures d'estomac. Pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez de manger dans les heures qui précèdent votre coucher.  

6 / 7

De l'énergie à revendre!

Petit-déjeuner au soleil
Le matin, mangez près d'une fenêtre. La lumière solaire aidera votre organisme à prendre le rythme du jour. Vous serez plus énergique et dormirez mieux la nuit.

Petite sieste en début d'après-midi

Vous somnolez après les agapes du midi? Ce n'est pas forcément parce que vous avez trop mangé. Le cycle biologique de la vigilance marque un creux dans les premières heures de l'après-midi. Profitez-en pour faire la sieste! Si le cœur vous en dit, vous pouvez même prendre un café ou un thé avant de vous allonger, ajoute Jamie Zeitzer, un biologiste de l'université Stanford spécialisé dans les cycles circadiens. L'effet stimulant de la caféine ne se déclenche en effet qu'au bout de 45 minutes environ - juste à temps pour votre réveil. (Si vous faites de l'insomnie, évitez les siestes après 17 heures.)

Décalage horaire: envolez-vous à point nommé

Quand vous voyagez d'ouest en est, privilégiez les vols qui atterrissent dans la matinée. Dès que vous sortirez de l'aéroport, précise Jamie Zeitzer, le soleil sur votre visage vous aidera à surmonter le décalage horaire. Dans le sens inverse, arrivez plutôt le soir. Notre spécialiste propose en outre une stratégie bien simple pour éviter l'effet «gueule de bois» du changement de fuseau: quelques jours avant un vol vers l'est, exposez-vous à la lumière vive dès votre lever pour avancer votre horloge interne; vers l'ouest, multipliez l'exposition à la lumière artificielle le soir pour convaincre votre organisme qu'il n'est pas encore l'heure de dormir. Dans un sens com-me dans l'autre, prenez 3 mg de mélatonine au coucher le jour de votre arrivée, recommande le chercheur David Glass. Vous dormirez mieux et mettrez vos biorythmes à l'heure de votre destination.

7 / 7

Renouvellement d'ordonnances

Notre santé dépend de nos biorythmes, mais aussi... du calendrier. Une étude menée à l'université de la Californie à San Diego en 2005 indique que les décès attribuables aux erreurs médicamenteuses bondissent de 25 pour 100 dans les premiers jours du mois. Pourquoi? Peut-être parce que les renouvellements d'ordonnance sont plus nombreux à cette période et alourdissent ainsi la charge de travail dans les pharmacies. Vérifiez toujours que le pharmacien vous donne les bons médicaments et les dosages recommandés par votre médecin.