Share on Facebook

Allergies alimentaires: en avez-vous sans le savoir?

Identifiez et éliminez les aliments allergènes!

1 / 4

1.Consultez un praticien de la santé

Si vos troubles digestifs ou cutanés ou vos problèmes de concentration persistent, consultez un allergologue ou un naturopathe afin de déterminer si vous souffrez d’une allergie alimentaire (réaction immunitaire marquée), d’une intolérance (dégradation incomplète de certains aliments due à une carence en certains enzymes) ou d’une simple sensibilité (réaction négative).

2 / 4

2.Bannissez les coupables

Soit tous les aliments déclencheurs: produits laitiers, pomme de terre, blé et autres grains riches en gluten, arachide, orange, sucre, maïs, édulcorants artificiels et glutamate monosodique. Il ne s’agit pas de les bannir à vie, mais simplement de donner une chance à votre appareil digestif de guérir. Au bout de huit semaines, vous pourrez les réintroduire un à un et voir comment votre organisme réagit.

3 / 4

3.Tenez un journal

En notant ce que vous mangez et comment vous réagissez, vous découvrirez les liens qui existent entre votre alimentation et vos symptômes physiques et émotionnels. Essayez de repérer les constantes.

4 / 4

4.Prenez des enzymes

Les intolérances sont souvent déclenchées par une carence en enzymes; c’est le cas de l’intolérance au lactose, qui résulte d’une carence en lactase. Les suppléments à base de plantes et d’enzymes en vente libre favorisent la digestion, améliorent l’absorption des nutriments et dégradent les aliments non digérés. Pour atténuer migraines, gaz et autres symptômes pénibles, prenez-les avec des plats complexes, tels que chili, plateau de fromages ou pizza.