Share on Facebook

7 allergènes insoupçonnés

Les allergènes se trouvent parfois dans des endroits insoupçonnés… Identifiez-les avant qu’ils n’affectent sérieusement votre santé respiratoire.

1 / 7
AntibiotiquesMehmet Doruk Tasci/Shutterstock

Antibiotiques

Au rayon des allergènes, les antibiotiques représentent le facteur numéro un des crises d’allergie. Les antibiotiques s’attaquent à tout, sans distinction. Y compris aux bactéries de votre flore gastro-intestinale, lesquelles participent à la défense de votre organisme contre les allergènes aériens (poussière, squames ou pollen). Méfiez-vous aussi des aliments antiacides, des inhibiteurs de la pompe à protons et des anti-inflammatoires: ils peuvent, eux aussi, détruire cette microflore et aggraver vos symptômes allergiques.

Remède recommandé

«Une fois que les antibiotiques ont éliminé l’envahisseur, explique Gary Huffnagle, professeur à l’Université du Michigan, il faut réparer les dégâts infligés à votre microflore.» Il conseille de prendre des probiotiques (sous forme de yogourt ou de supplément), afin d’aider à recoloniser votre intestin et à calmer votre système immunitaire. Mais le secret d’une bonne santé intestinale – et un moyen efficace de prévenir les allergies – c’est un régime riche en fibres, en fruits et en légumes.

Faites encore plus que prévenir les allergies: apprenez-en plus sur les probiotiques, ces bonnes bactéries pour la santé.

2 / 7
Produits domestiquesAfrica Studio/Shutterstock

Produits domestiques

On pense, bien sûr, aux acariens, aux animaux, aux moisissures et aux vapeurs de cuisson… mais les produits ménagers chimiques peuvent également déclencher des crises d’allergie. Les maisons construites il y a plus de 25 ans sont équipées de systèmes de ventilation inadéquats qui retiennent ces polluants et irritants au lieu de les évacuer, rappelle La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Mais la qualité de l’air des maisons neuves ou rénovées n’est pas meilleure, à cause d’une grande quantité de composés chimiques – dont la peinture fraîche – et de meubles modernes qui dégagent des gaz toxiques.

Remède recommandé

Envisagez l’achat d’un purificateur d’air à filtre HEPA (à haute efficacité pour les particules aériennes) et songez à remplacer votre aspirateur standard, qui se contente de remettre en circulation la poussière non aspirée, par un appareil muni d’un filtre HEPA. Vous pouvez aussi vous procurer un déshumidificateur, car pour proliférer, les acariens ont besoin d’une humidité relative d’au moins 55%. (Pour la mesurer, achetez un hygromètre dans une bonne quincaillerie.) Assurez-vous d’éliminer les infiltrations d’eau afin d’éradiquer les moisissures.

Pour nettoyer votre maison sans utiliser de produits ménagers chimiques, essayez ces 5 nettoyants miracles à base de bicarbonate de soude et de vinaigre.

3 / 7
Allergies croiséesYulia Davidovich/Shutterstock

Allergies croisées

Le système immunitaire confond parfois des protéines alimentaires avec du pollen. Ainsi, des personnes souffrant du rhume des foins (rhinite allergique) seront plus vulnérables aux allergies déclenchées par certains fruits et légumes crus, ou par les fruits à coque.

Remède recommandé

La plupart des protéines allergènes des fruits et des légumes sont détruites à la cuisson. Les personnes allergiques à l’ambroisie (ou herbe à poux), par exemple, devraient éviter le melon d’eau, la banane et la courgette crue. Comme la gravité de la réaction à un aliment dépend parfois de la concentration de pollen dans l’air, les allergies croisées ne sont pas toujours évidentes. Soyez sur vos gardes: si votre palais vous démange après une bouchée de quoi que ce soit, cessez de consommer cet aliment et consultez un allergologue.

Afin d’en savoir plus, découvrez les causes et symptômes des allergies alimentaires.

4 / 7
StressSyda Productions/Shutterstock

Stress

Des chercheurs ont constaté que des personnes qui avaient subi une épreuve anxiogène manifestaient des symptômes d’allergie beaucoup plus aigus qu’après l’exécution d’une tâche peu exigeante. En faisant grimper la concentration sanguine d’histamine (la substance chimique qui provoque la réaction allergique), le stress peut aggraver, ou prolonger, votre crise saisonnière.

Remède recommandé

Observez-vous quand vous êtes particulièrement tendu. Bien des personnes allergiques ne remarquent pas que leurs symptômes s’aggravent… et se retrouvent soudain aux prises avec une violente crise d’éternuements ou de larmoiement. N’oubliez pas qu’un antihistaminique peut prendre 24 heures avant de produire ses effets. «Si vous vous attendez à subir beaucoup de stress pendant un voyage d’affaires ou une longue journée de travail, demandez à votre médecin de vous prescrire un corticostéroïde en vaporisateur nasal pour traiter sur-le-champ tout début de crise», conseille Gailen Marshall, allergologue immunologiste à l’Université du Mississippi. Et le stress? Apprenez à gérer votre stress en essayant ces étirements inspirés du yoga pour une bonne nuit de sommeil, en faisant de l’exercice quotidien et en vous accordant des périodes de relaxation pendant la journée.

Parfois, le stress se manifeste de manière plutôt déconcertante. On vous présente 8 symptômes bizarres dont vous ignorez qu’ils sont liés au stress.

5 / 7
Alcoolzeljkodan/Shutterstock

Alcool

Si vos réactions allergiques s’aggravent, essayez de réduire votre consommation d’alcool. Des chercheurs ont montré que l’histamine contenue dans la bière, le vin et les spiritueux peut déclencher un rhume des foins. D’autres études ont révélé que la consommation régulière de vin peut accroître le risque d’allergies saisonnières ou chroniques chez des personnes non sujettes à ces problèmes.

Remède recommandé

L’esquive la plus sûre contre l’alcool, c’est l’abstinence, affirme le Dr Antony Ham Pong, allergologue à Ottawa. Essayez de le remplacer par un mélange d’eau pétillante et de jus de canneberges, ou par un cocktail sans alcool. Au minimum, faites suivre chaque boisson alcoolisée d’un grand verre d’eau.

Si vous souhaitez baisser votre consommation d’alcool, voici 16 trucs pour boire moins d’alcool (et couper les calories).

6 / 7
Combinaison d'allergies saisonnières et chroniquesvvvita/Shutterstock

Combinaison d’allergies saisonnières et chroniques

Les personnes allergiques aux acariens ou aux animaux domestiques attrapent plus rapidement le rhume des foins. Pourquoi? Parce que leur hypersensibilité permanente «prédispose» leur système immunitaire à réagir aux allergènes saisonniers.

Remède recommandé

Pour vivre sainement au quotidien, un traitement à long terme est souhaitable. N’attendez pas que vos crises deviennent aiguës. «Vos allergies sont peut-être tolérables la plupart du temps, mais un traitement plus vigoureux toute l’année atténuerait sans doute vos épisodes saisonniers» note Anne Ellis, professeure de médecine à l’Université Queen’s, en Ontario. Les injections de désensibilisation vous immunisent peu à peu contre un allergène spécifique (les squames de chien, par exemple) en vous exposant à des doses faibles, mais croissantes chaque semaine. Acceptez de subir une piqûre par semaine pendant quatre à six mois, puis une par mois pendant cinq ans. «C’est une grosse contrainte, reconnaît la Dre Ellis, mais si vous persévérez, votre vie en sera changée!»

Vous pouvez aussi essayer ces remèdes naturels et trucs efficaces contre les allergies.

7 / 7
Chlore des piscinesFrancesco Faconti/Shutterstock

Chlore des piscines

Gare aux baignades en bassin: d’après une étude récente, l’eau fortement chlorée irrite les voies respiratoires, rendant les baigneurs plus sensibles aux allergènes. Les produits à base de chlore dissous dans l’eau peuvent aussi aggraver des allergies préexistantes. La sensibilité croissant avec la durée des baignades, les personnes qui nagent régulièrement sont les plus vulnérables.

Remède recommandé

Fuyez les piscines fortement chlorées. D’après le Dr Alfred Bernard, toxicologue belge, une forte odeur de chlore dans l’air ou à la surface de l’eau trahit une chloration excessive, tout comme l’irritation des yeux, de la peau ou de la gorge. Même les piscines d’eau salée présentent un risque, car elles sont désinfectées au chlore. Si vous avez une piscine, adoptez une méthode de désinfection moins irritante: oxygène actif, ozoniseur ou électrolyse cuivre-argent.