Share on Facebook

6 conseils pour une randonnée pédestre réussie

L’automne arrive et avec lui, l’envie de passer du temps en forêt ou en montagne. Voici 6 conseils pour une randonnée pédestre réussie qui vous permettra d’en tirer tous les bienfaits santé.

1 / 8
1. Portez plusieurs épaisseurs de vêtements

1. Portez plusieurs épaisseurs de vêtements

En montagne, il suffit parfois d’attendre cinq minutes pour que les conditions changent. Vous pourriez commencer votre randonnée sous un ciel sans nuages et vous retrouver à mi-chemin à pester parce que vous n’avez pas apporté d’imperméable. En portant plusieurs épaisseurs de vêtements, vous serez prête à affronter diverses conditions climatiques, y compris le froid en altitude. Optez pour des vêtements en tissus synthétiques (ou étoffes techniques) à séchage rapide.

Nos suggestions: un chandail léger, un haut bien chaud en molleton et un imperméable léger. N’oubliez pas le chapeau ou la casquette à visière et l’indispensable écran solaire.

2 / 8
2. Apportez de l'eau en quantité

2. Apportez de l’eau en quantité

Prévoyez environ 1 litre par personne par tranche de deux heures de randonnée. Par mesure de précaution, ne buvez pas l’eau des ruisseaux à moins que vous puissiez la faire bouillir (conseil donné par la Fédération québécoise de la marche) ; même si elle semble pure au-delà de tout soupçon, elle peut être contaminée par des bactéries ou d’autres micro-organismes qui pourraient vous rendre malade.

3 / 8
3. Procurez-vous une carte détaillée

3. Procurez-vous une carte détaillée

Les cartes des sites Web des parcs nationaux ou provinciaux ne sont pas toujours aussi détaillées qu’on le souhaiterait, si bien que l’on risque de se retrouver à un embranchement en ne sachant pas quelle direction prendre. Cependant, on se procurera pour une somme minime une carte détaillée à l’entrée du parc (parfois, on peut la télécharger gratuitement). Divers organismes qui gèrent les sentiers du Québec offrent également en ligne des cartes topographiques (1 : 50 000). Vous pouvez aussi photocopier les cartes qui figurent dans certains guides, ce qui vous évitera d’apporter ces derniers avec vous. Enfin, ne partez jamais sans avoir informé un parent ou un ami de votre destination et de l’heure à laquelle vous comptez revenir.

4 / 8
4. Marchez à la bonne cadence

4. Marchez à la bonne cadence

Si vous marchez en groupe, adoptez la cadence du membre le moins en forme ou des enfants. Car votre but n’est pas seulement d’atteindre le point culminant du sentier et d’y admirer la vue ; il faut en revenir.

5 / 8
5. Respectez l'étiquette

5. Respectez l’étiquette

Si vous marchez en groupe et rencontrez un autre randonneur ou un groupe moins nombreux que le vôtre, l’étiquette exige que vous fassiez un pas de côté et le laissiez passer. Pour votre sécurité, vous devriez toujours céder le passage aux randonneurs équestres. Enfin, limitez votre impact sur l’environnement : respectez la faune et la flore, ne vous écartez pas des sentiers afin d’éviter de détériorer les écosystèmes et, bien sûr, jetez vos ordures aux endroits prévus.

6 / 8
6. Prévoyez le pire

6. Prévoyez le pire

Apportez une petite lampe de poche et des piles neuves, une boussole et un GPS, une trousse de premiers soins comprenant des pansements, des pinces (pour enlever les échardes) et des comprimés antihistaminiques (contre les piqûres d’abeilles ou de guêpes). Apportez un sifflet : si vous êtes blessée ou perdue, sifflez trois fois : c’est le signal universel pour indiquer que l’on a besoin d’aide. Quant aux provisions, choisissez des aliments énergisants mais peu encombrants (noix, barres protéinées, sandwichs au beurre d’arachide, lanières de bœuf séché).

7 / 8
Où aller?

Où aller?

Au Québec, le réseau de sentiers s’agrandit d’année en année, étant donné la popularité de cette activité. Le site GrandQuebec.com est une mine de renseignements pour celles qui veulent connaître et explorer la province. La Fédération québécoise de la marche offre également de l’information, notamment sur l’état des sentiers, les nouveaux sentiers, les fermetures de tronçons, la signalisation (ou son absence), etc.

Après avoir choisi une destination, il faut choisir son sentier. Si vous commencez la randonnée, prenez des sentiers faciles ou intermédiaires. Tenez compte à la fois de la longueur du trajet – 4 à 6 km pour une débutante, c’est assez – de l’altitude et des changements d’élévation. Une randonnée de 8 km, qui fait un dénivelé de 600 m, dans un parc qui se trouve à 900 m d’altitude, c’est beaucoup plus demandant que la même distance en faux plat au niveau de la mer.

Sur le même sujet:
· 8 étirements pour les marcheurs
· Les bienfaits de la méditation en marche
· 4 manières de brûler plus de calories en marchant

8 / 8
Conseils en vrac pour une randonnée réussie

Conseils en vrac pour une randonnée réussie

Conseils pour faire de la randonnée

• « Planifiez et choisissez un circuit qui correspond à votre niveau. Rien ne vous empêche de vous fixer des objectifs ambitieux, mais n’oubliez jamais que votre sécurité est essentielle, surtout lorsque vous vous enfoncez dans la nature sauvage. »

• Soyez prudent. « Les feuilles mortes qui couvrent les sentiers peuvent cacher des obstacles dangereux comme des pierres qui peuvent causer des entorses. »

• « Gardez en tout temps une couverture thermale et une petite lampe frontale dans votre sac à dos. En automne, le temps plus frais vous incite à aller plus loin et il est facile d’oublier que les journées sont plus courtes et la lumière plus faible. »

• Munissez-vous d’outils essentiels en cas d’urgence. « Apportez un téléphone cellulaire. Prenez une carte géographique (et apprenez à la lire). »

• Respectez l’environnement. Animal Athletics a pour devise de « ne jamais laisser de traces » par respect pour l’environnement et la société. Cela implique « de penser aux autres marcheurs, aux animaux et à la terre… pas seulement en ayant un impact zéro sur la région que vous traversez, mais en laissant les lieux dans un état impeccable et même supérieur en ramassant, par exemple, les déchets laissés par les autres », conseille McBride.