Share on Facebook

5 habitudes pas si bonnes qu’on le croit

Mener une vie saine demande pas mal d’efforts. Par conséquent, assurez-vous de ne pas perdre de temps à adopter des habitudes qui ne vous seront pas utiles.

1 / 5

1. Faire des étirements avant une séance d’exercices

La plupart des gens font des étirements avant leur séance de musculation, de course ou de sport, croyant qu’ils diminueront ainsi leur risque de blessures et augmenteront leurs performances. Or, nous ne disposons d’aucune preuve à l’effet que les longs étirements avant l’exercice diminueraient le risque de blessures. En fait, à trop en faire, vous risquez de manquer de puissance et de force musculaires. «Pour développer une force musculaire optimale, il doit y avoir un certain nombre d’interactions entre les fibres musculaires de la myosine et de l’actine», explique Gerard Recio, entraîneur en culture physique au Twist Conditioning de Vancouver. «Quand vous faites des étirements, vous diminuez le nombre d’interactions.»

Il est préférable de réserver les étirements statiques, c’est-à-dire qui consistent à mettre sous tension un ou des muscles et à maintenir la contraction un certain temps, pour la fin de votre séance de musculation.

2 / 5

2. Utiliser du savon antibactérien

Le savon ou les détersifs ordinaires sont parfaits pour faire la vaisselle ou la lessive, nettoyer votre maison et vous laver les mains. L’emploi de savons ou détergents antibactériens peut entraîner le développement de microbes résistants aux antibiotiques et, par conséquent, des infections difficiles à traiter.

Docteur Bonnie Henry, adapté de Soap and Water & Common Sense, avec l’aimable autorisation de House of Anansi Press

3 / 5

3. Faire de l’exercice sans arrêt

Bien des gens pensent que, comme l’exercice est bon pur la santé, plus on en fait, mieux c’est. Mais vous devriez garder à l’esprit que les muscles ne s’élaborent pas dans la salle de musculation. «Grâce à une bonne alimentation et du repos, le corps s’adapte et élabore sa masse musculaire et osseuse en réponse à l’exercice, en vue de se préparer pour la prochaine séance», de dire Gerard Recio, entraîneur en culture physique au Twist Conditioning de Vancouver. Sans repos adéquat, l’organisme n’a aucune chance de récupérer et de se régénérer.

4 / 5

4. Prendre des édulcorants artificiels dans le but de perdre du poids

Lors d’une étude dont les résultats ont été publiés dans le numéro d’août 2008 de la revue Obesity, on a observé que les patients de poids normal qui buvaient plus de 21 boissons gazeuses de régime édulcorées à l’aspartame par semaine couraient deux fois plus de risque de faire de l’embonpoint que ceux qui ne prenaient pas d’édulcorants. Sharon Fowler, une des auteures de l’étude et professeure adjointe en épidémiologie clinique au Health Science Center de l’université du Texas à San Antonio, explique: «Les édulcorants ont été associés à un gain de poids chez les rongeurs; de plus, on a observé au cours de deux études de grande envergure que l’ingestion quotidienne de sodas de régime était associée à une augmentation du risque de syndrome métabolique [groupe de symptômes liés à la cardiopathie et au diabète].»

Le docteur Yoni Freedhoff, directeur médical de l‘Institut de médecine bariatrique d’Ottawa, prétend qu’on n’a pas établi, lors de ces études, un lien entre les édulcorants et l’obésité. On a avancé diverses théories, notamment celle d’un effet psychologique, c’est-à-dire que les gens remplaceraient les calories non dépensées par une augmentation de leur consommation d’aliments riches en gras, ou celle d’un effet biologique, les édulcorants trompant le cerveau, qui n’enregistre pas le sentiment de satiété et pousse la personne à ingérer plus de calories.

5 / 5

5. Sauter le déjeuner

On pourrait penser qu’en ne déjeunant pas, on ingère moins de calories mais, en réalité, ce que vous ne mangez pas le matin, vous risquez de le manger plus tard dans la journée avec un supplément, prévient Gina Sunderland, diététiste de Winnipeg. «Les résultats d’études indiquent que le déjeuner est le repas le plus important de la journée dans la mesure où il amène le corps de l’état de repos métabolique à celui de dépense calorique active, rappelle-t-elle. Il évite à l’organisme de tomber dans un état de sous-alimentation et de conserver ses calories

Sur le même sujet :
7 aliments bons pour le cœur
6 aliments moins santé que vous le croyiez
6 aliments plus santé que vous le croyiez