Share on Facebook

5 erreurs de santé que tout le monde fait

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes en matière de santé et comment les éviter? N’attendez pas que de mauvaises habitudes de vie aient des conséquences néfastes.

1 / 6

Erreurs les plus courantes

S’il nous arrive malgré nous de négliger notre santé, nous ne devons pas laisser de petites erreurs occasionner de sérieux problèmes. Plaisirs Santé a eu un entretien avec la docteure Lori Coman-Wood, de la Medcan Clinic de Toronto. Celle-ci l’a informé des erreurs les plus fréquentes observées chez les patients dans son cabinet médical et des façons de les contourner.

2 / 6

1. Interrompre la prise de médicaments

L’erreur la plus courante consiste à ne pas prendre correctement les médicaments selon les directives du médecin. Certaines personnes arrêtent leur traitement dès qu’elles vont mieux, ce qui est souvent nuisible. On sait, par exemple, que l’interruption de la prise d’antibiotiques en cours de traitement risque de provoquer l’apparition de bactéries résistantes.

Plusieurs patients mettent un terme à leur prise de médicaments pour soigner l’hypertension, une des maladies courantes parmi les plus mal soignées. Un traitement continu et des suivis réguliers sont essentiels à une bonne gestion de cette maladie. Pourtant, certains patients hypertendus cessent de prendre leurs médicaments au bout de quelques semaines, dès qu’ils se sentent mieux. Lorsque ces personnes ne consultent pas leur médecin pendant plusieurs mois, elles sont à risque de voir leur pression artérielle s’élever, ce qui les expose à des crises cardiaques et à des accidents cérébrovasculaires.

Si l’on se sent mieux après avoir pris ses médicaments, il ne faut pour autant croire que tout est réglé. Il est conseillé de consulter le médecin avant de changer quoique ce soit à son traitement.

3 / 6

2. Reporter à plus tard l’examen médical annuel

On sait que les hommes ont tendance à reporter leur rendez-vous chez leur médecin. Mais ce problème majeur touche également un grand nombre de femmes qui priorisent leurs obligations familiales et professionnelles aux dépens de leurs besoins personnels. Lorsqu’elles ignorent certains symptômes graves, comme une douleur thoracique ou une masse au sein, les femmes s’exposent à des risques de santé. Bien souvent, elles ont moins mal à la poitrine que les hommes, mais elles ont plus de nausées. Toutefois, elles ne tiennent pas toujours compte de l’importance de ces  symptômes, ce qui explique pourquoi elles ne bénéficieraient pas de la même attention de la part des médecins. Étant donné qu’au Canada, la maladie cardiaque est la deuxième cause de décès, tout sexe confondu, une détection précoce augmente les chances d’obtenir de meilleurs résultats.

Croyez-vous  que votre employeur désapprouve votre absence pour vous rendre à un rendez-vous médical? Détrompez-vous. Sachez que plusieurs employeurs ont à cœur la santé de leurs salariés et les encouragent à s’absenter du travail pour  passer un bilan médical complet. Pour gagner du temps, faites coïncider tous vos rendez-vous. Demandez les résultats des analyses lors de votre visite médicale, chaque fois que possible, suggère la docteure Coman-Wood.

4 / 6

3. Se laisser vaincre par la peur

Certaines personnes souffrent en silence parce qu’elles ont peur de faire part ouvertement de leur problème à leur médecin. Elles n’osent aborder des sujets délicats comme la santé mentale ou la sexualité. La docteure Coman-Wood précise qu’il est plus salutaire d’être ouvert et de demander de l’aide que de tout garder pour soi. Certains propos nous semblent embarrassants mais ne le sont pas pour le médecin. Si vous n’êtes pas à l’aise d’aborder certains sujets avec votre médecin, vous pouvez lui en faire part par écrit.

5 / 6
shutterstock

4. Ne pas faire de la prévention une priorité

La plupart du temps, nous nous occupons de notre santé lorsque le problème est déjà là, mais il mieux vaut prévenir que guérir. La prévention consiste à nous protéger intégralement, bien avant l’apparition des symptômes. Ne vous contentez pas d’adopter quelques bonnes habitudes pour en conserver des mauvaises. Ainsi, si vous consommez trop de sels, faire de l’exercice ne vous empêchera pas d’avoir de sérieux ennuis de santé à long terme.

6 / 6

5. Se fier à une information médicale non fondée

Certaines personnes demandent conseil à leurs amis ou consultent l’Internet lorsqu’une question de santé les préoccupe. Cette façon de faire n’est utile que pour obtenir de l’information de base. Toutefois, si les sources ne sont pas fiables, on s’expose à un problème lorsque l’on veut établir son propre diagnostic ou commencer un traitement. N’oubliez pas que les produits offerts par le Web peuvent provenir de pays dont les normes de fabrication différent des nôtres. Ces produits vous nuiront plus qu’ils ne vous soigneront.

Si une question de santé vous préoccupe, tenez compte de la formation professionnelle de votre médecin et de son expertise médicale. Les protocoles recommandés ont été établis à partir d’études fondées sur des données probantes et sérieuses. Si vous voulez approfondir vos connaissances sur un sujet particulier, la docteure Coman-Wood conseille de consulter des sites spécialisés sur la santé, dirigés par les grandes écoles de médecine, qui mettent en ligne des publications médicales telles que Johns Hopkins Health Alerts, Harvard Health Publications et Cleveland Clinic. Adressez-vous à la bibliothèque de votre quartier ou à celle de votre hôpital pour consulter des rapports étayés d’études scientifiques probantes, présentés dans des revues médicales fiables.

Sur le même sujet:
10 questions pour un médecin
5 questions embarrassantes sur votre santé
11 réponses à vos questions sur la santé du cœur