5 trucs pour se débarrasser des allergènes

Cinq habitudes à prendre pour purifier votre intérieur

1 / 6

Propreté égale santé? Pas toujours.

Dans un logement, l'accumulation graduelle de nettoyants d'usage courant peut provoquer une contamination assez forte pour devenir malsaine. Seul remède: faire un usage intelligent des désodorisants, insecticides, détergents et autres substances chimiques qui renferment des ingrédients potentiellement allergisants. Voici cinq astuces pour respirer la santé chez soi.

2 / 6

1. Ménagez les produits nettoyants

Nettoyer est un acte, pas un produit, dit Jo Immig, porte-parole d'un groupe de défense des consommateurs basé en Australie. Nous pouvons nous passer d'à peu près tous les flacons qui traînent sous nos éviers de cuisine ou dans les armoires de nos salles de bains. Nous croyons qu'ils détruisent plus de microbes parce qu'ils font briller les surfaces et remplissent l'air d'une odeur piquante, mais le meilleur agent nettoyant, c'est - tenez-vous bien - l'eau savonneuse. Non, vous ne passerez pas des heures à frotter. Pour bien laver n'importe quoi, même la cuvette, il suffit de plonger un linge à microfibre dans de l'eau savonneuse. Si vous devez employer autre chose, optez pour les produits biodégradables d'origine végétale en vente dans la plupart des supermarchés. Ils sont moins nocifs.

3 / 6

2. Bannissez les parfums

Même les parfums de luxe contiennent des ingrédients synthétiques dont le potentiel allergisant est mondialement attesté. Les réactions à ces produits sont si courantes que les parfums sont interdits dans beaucoup de lieux de travail aux Etats-Unis. Le problème, c'est que notre environnement en est sursaturé. Tout en dégage: les savons, les shampooings, les papiers-mouchoirs, même le papier de toilette! Trouvez-vous un parfum à base d'huiles essentielles et achetez des savons, des shampooings et des cosmétiques non parfumés en pharmacie ou dans une boutique d'alimentation naturelle.

4 / 6

3. Changez d'air

Aérez trois fois plutôt qu'une. En ouvrant portes et fenêtres, vous diffusez les vapeurs nocives des produits de nettoyage et accélérez leur expulsion. En les gardant fermées, vous ne faites qu'accroître la concentration d'allergènes à l'intérieur. Vous devez les chasser de la maison et renouveler l'air le plus souvent possible. N'oubliez pas le climatiseur: mal entretenu, il déplace les polluants d'une pièce à l'autre. Nettoyez régulièrement ses filtres et étudiez la possibilité de souscrire un contrat d'entretien annuel.

5 / 6

4. Battez la moquette

S'il y a une surface qu'il faut nettoyer, et souvent, c'est la moquette. La poussière de nos souliers s'y dépose, la saleté s'incruste dans les poils, les résidus des insecticides et désodorisants vaporisés dans le logement y campent en attendant d'être remis en circulation. Les acariens qui provoquent tant de crises d'allergie et d'asthme s'y sentent comme chez eux, naturellement. A défaut de l'arracher sur-le-champ, promettez-vous de la remplacer par un parquet de bois ou des carreaux de céramique quand vous rénoverez ou déménagerez. En attendant, achetez un bon aspirateur à filtre HEPA et pensez à ôter vos chaussures quand vous rentrez.

6 / 6

5. Abandonnez les aérosols

Les gouttelettes en suspension que vous ne respirez pas se déposent sur la surface la plus proche et polluent tout ce avec quoi elles entrent en contact. Essayez d'autres systèmes: pompes, applicateurs à billes et, pour la toilette, une fenêtre grande ouverte. Chassez mouches et araignées à la mitaine au lieu de les arroser d'insecticide.