Cancer du cerveau: 8 symptômes et signes à ne jamais ignorer

Les premiers signes et symptômes d’un cancer du cerveau sont très semblables à ceux que vous donneraient d’autres maux relativement courants, du mal de tête à la dépression. Voici quand vous devriez vous alarmer et consulter votre médecin dans les plus brefs délais.

1 / 9
Cancer du cerveau: un diagnostic est terrifiant et les symptômes de la tumeur peuvent ressembler à des maux fréquents.ISTOCK/PEOPLEIMAGES

Cancer du cerveau: un diagnostic terrifiant

Le cancer du cerveau fait peur. La bonne nouvelle, c'est que ce type de cancer ne touche que 1% de la population mondiale. La mauvaise, c'est que les symptômes de ce cancer sont rares, et que ceux-ci peuvent souvent ressembler à de petits «bobos» du quotidien, comme le mal de tête ou la fatigue. Sachez identifier les huit signes et symptômes silencieux, mais sérieux à surveiller du cancer du cerveau.

Suivez ces 13 conseils pour garder votre cerveau en bonne santé.

2 / 9
Des maux de tête persistants et des migraines peuvent être des symptômes d'une tumeur au cerveau.ISTOCK/GPOINTSTUDIO

Parmi les symptômes du cancer du cerveau, des maux de tête persistants

Il peut être très difficile, même pour un médecin, de faire la différence entre un mal de tête causé par un cancer du cerveau et une simple migraine. «Le meilleur indicateur, c'est un mal de tête quotidien qui ne part pas, dit le Dr Mike Chen, professeur agrégé de neurochirurgie au service de chirurgie de City of Hope. Ces maux de tête tendent à s'aggraver avec le temps et vous font déjà souffrir lorsque vous vous levez le matin, quand la pression intracrânienne est élevée à cause de la position allongée que vous avez adoptée toute la nuit.»

Cette douleur peut varier grandement et n'est liée ni à la taille ni à la vitesse de croissance de la tumeur. «Une petite tumeur à croissance rapide peut générer autant de douleur qu'une grosse tumeur à croissance lente», indique Santosh Kesari, chef du service de neuro-oncologie et de neurothérapie translationnelle au John Wayne Cancer Institute de Santa Monica, en Californie. Et il n'existe aucun mal de tête qui soit assez spécifique pour prédire ou non la présence d'une tumeur au cerveau chez une personne. La clé ici, c'est de rester vigilant face à tout mal de tête qu'aucun médicament – tel que les comprimés en vente libre – ne parvient à calmer.

À essayer: nos meilleurs remèdes naturels contre le mal de tête.

3 / 9
Une perte partielle de la vision peut être un symptômes d'une tumeur ou cancer au cerveau.ISTOCK/MARIANNA-BETTINI

Cancer du cerveau: une légère perte de vision parmi ses symptômes

Il est très facile de passer à côté d'un symptôme de ce type – et encore plus de l'associer à un cancer du cerveau. Il est même possible qu'on ne remarque même pas qu'on a un problème de vision jusqu'à ce qu'on commence à se cogner tout le temps dans des objets disposés du côté reliés à notre perte de vision ou à avoir des accidents de voiture de ce même côté. «Ce symptôme très particulier, qui survient lorsque la vision périphérique est touchée, est appelé hémianopsie bitemporale, précise le Dr Christopher Carrubba, codirecteur de l'enseignement médical au Med School Tutors. Nous voyons souvent ce type de symptôme lorsque des tumeurs de l'hypophyse compriment le chiasma optique, ou bloquent partiellement la voie optique.»

Pensez à ces 10 trucs pour améliorer votre vision.

4 / 9
Ressentir des faiblesses ou the la léthargie peut être un symptôme qui annonce une tumeur au cerveau.TWINSTERPHOTO/SHUTTERSTOCK

Faiblesse et léthargie

Le cortex moteur du cerveau déclenche et contrôle le mouvement des muscles dans tout le corps. «Le cortex moteur droit contrôle le côté gauche de notre corps, et vice versa», explique le Dr Chen. S'il y a des tumeurs le long de cette voie, ces signaux sont gravement perturbés et il en résulte une perte de fonctions.» Si vous avez une tumeur au cerveau, il se peut que vos membres ne vous fassent pas souffrir, mais que votre jambe ou votre bras gauche ou droit ne réagissent pas comme à l'habitude – ou carrément ne répondent plus du tout.

Voici comment renforcer vos muscles.

5 / 9
Des pertes d'élocution ou de la parole peuvent être des symptômes liées à un cancer ou tumeur au cerveau.ISTOCK/HIGHWAYSTARZ-PHOTOGRAPHY

Troubles de l'élocution et bégaiements

«Les problèmes d'élocution tels que le bégaiement, la difficulté de nommer des objets ou à comprendre ce que disent d'autres personnes sont des symptômes très forts d'une tumeur des lobes frontal ou temporal, des aires du cerveau associées aux fonctions motrices et à la compréhension du langage, observe le Dr Carrubba. Les deux zones du cerveau responsables du langage se trouvent dans l'hémisphère gauche – ce sont l'aire de Wernicke, qui nous permet de comprendre le discours des autres, et l'aire de Broca, qui active le muscle qui crée le son.» Lorsqu'une tumeur se développe dans le cerveau, ces deux capacités sont souvent diminuées.

6 / 9
Les troubles de l'humeur, l'irritabilité ou l'anxiété peuvent être liés au cancer du cerveau.ISTOCK/SIPHOTOGRAPHY

Symptômes d'un cancer du cerveau: irritabilité soudaine et comportements à risques

«Les patients souffrant d'une tumeur au cerveau peuvent devenir déprimés, colériques ou anxieux, même si cela ne leur ressemble pas, note Sumeet Vadera, neurochirurgien à l'Université de Californie à Irvine. Il faut en chercher la raison dans l'irritation causée par la tumeur ou par la compression que subissent certaines parties du lobe frontal, qui est responsable de bon nombre de nos traits de caractère.» Le comportement de certains patients peut aussi changer: ils peuvent devenir plus agités, adopter des comportements plus risqués ou ouvertement plus sexuels, ou encore perdre toute inhibition. «Une grosse tumeur à croissance lente dans le lobe frontal peut même altérer la personnalité et le jugement au point qu'on peut croire que le patient adopte des comportements criminels ou qu'il a des problèmes psychiatriques», ajoute le Dr Chen.

7 / 9
ISTOCK/BONEROK

Parmi les autres symptômes du cancer du cerveau, la perte d'audition et des bourdonnements d'oreilles

C'est du lobe temporal, situé dans la partie centrale du cortex, derrière les tempes, que nous vient la capacité d'entendre des sons ainsi que celle de comprendre le langage et les conversations. «Si vous remarquez une perte d'audition qui se déplace d'un côté à l'autre ou que vos oreilles bourdonnent (phénomène connu sous le nom d'acouphène), vous devez prendre rendez-vous chez un médecin, qui pourra déterminer si vos symptômes sont assez graves pour justifier l'avis d'un neurologue», dit le Dr Carrubba.

Informez vous sur la perte auditive.

8 / 9
L'infertilité due à un problème hormonal peut être une cause associé au cancer du cerveau.ISTOCK/SNEKSY

Infertilité

Le cerveau contrôle presque tout ce qui se passe dans notre corps, y compris nos hormones. «Il y parvient grâce à la glande pituitaire, un organe de la taille d'un petit pois situé à la base du cerveau, explique le Dr Chen. Les tumeurs qui affectent la glande pituitaire peuvent sécréter de grandes quantités d'hormones ou empêcher les glandes qui en produisent de fonctionner.» C'est la raison pour laquelle de nombreuses femmes souffrant d'une tumeur au cerveau sont incapables de tomber enceinte ou d'allaiter après avoir accouché.

L'infertilité fait partie de ces 8 problèmes de santé sexuelle dont les hommes milléniaux devraient parler.

9 / 9
Les pertes d'équilibre peuvent être un symptôme d'une tumeur au cerveau.ISTOCK/THOMAS_ZSEBOK_IMAGES

La perte d'équilibre, un autre signe d'une tumeur au cerveau

Le tronc cérébral joue un rôle vital dans les fonctions motrices. Si vous commencez à éprouver de la difficulté à marcher – particulièrement dans le noir – et que vous avez tendance à pencher d'un côté, ce pourrait être le signe d'une tumeur au cervelet, la zone du cerveau responsable de l'équilibre et de la coordination.

Testez ces 5 exercices pour entraîner votre cerveau.

Contenu original Reader's Digest