5 moyens de contrôler le syndrome du côlon irritable

Selon la Fondation canadienne de la Santé digestive, le syndrome du côlon irritable (SCI) peut perturber gravement la qualité de vie et le quotidien des personnes qui en souffrent. Voici cinq moyens de contrôler votre SCI.

5 moyens de contrôler le syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable affecte 5 millions de Canadiens et frappe les hommes et les femmes à tout âge, mais elle est plus courante chez les femmes de moins de 45 ans. Malgré son impact négatif sur la vie au quotidien, le SCI ne mène pas au cancer ni à d’autres maladies du système digestif, et ses symptômes ‘ diarrhée, constipation, douleurs abominales et ballonnements ‘ peuvent être atténués.

Tenez un journal de votre alimentation et mangez santé
Si vous faites de la diarrhée, de la constipation ou que vous avez trop de flatulences, tenez un journal quotidien de votre alimentation dans lequel vous noterez tout ce que vous avec mangé, vos symptômes éventuels et le moment où ils apparaissent: immédiatement après le repas, une heure ou encore plusieurs heures plus tard. La Fondation canadienne de la Santé digestive (CDHF) dit que ce journal vous donnera un tableau précis des aliments incommodants.

Malheureusement, certains aliments bons pour la santé, comme les légumineuses, le brocoli et le chou-fleur peuvent déclencher parfois les symptômes du SCI. Mais avant de supprimer de votre alimentation ces aliments riches en nutriments, montrez votre journal alimentaire à votre médecin ou à votre nutritionniste pour en discuter. Avec eux, vous pourrez établir un plan qui vous permette de prendre des repas et des collations santé sans subir la douleur et les désagréments du SCI.

N’attendez pas pour aller à la toilette
Quand vous sentez le besoin d’aller vous soulager, n’attendez pas. Résister au besoin d’aller à la toilette ne fera qu’aggraver vos symptômes et vos malaises.

Dormez suffisamment
Le manque de sommeil de qualité peut aggraver un SCI. Couchez-vous et levez-vous à heures régulières et prenez au moins sept heures de sommeil par nuit.

Vous dormirez vraisemblablement mieux si vous faites de l’exercice régulièrement pendant la semaine. La Fondation canadienne de la Santé digestive recommande 20 à 30 minutes d’exercice au moins trois fois par semaine. L’activité physique aide le transit intestinal de sorte que les contractions normales facilitent le passage du bol alimentaire, ce qui diminue la constipation et les flatulences douloureuses. L’exercice est également bon pour soulager le stress, qui est une autre cause des symtômes du SCI.

Attention aux laxatifs
Quand vos intestins semblent paresseux et que vous vous sentez bloqué, votre première réaction pourrait être de prendre des laxatifs. Cependant, avant de prendre toute médication dans ce sens, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien pour vous assurer qu’elle est bonne pour vous et vos symptômes. Selon la clinique Mayo, la mauvaise utilisation de ces produits peut causer plus de tort que de bien. En prendre trop ou pas assez n’est pas bon pour votre SCI. Lisez bien les instructions de l’emballage, et si vous avez des questions, posez-les à votre professionnel de la santé.

Ajoutez des probiotiques
Un supplément quotidien de probiotiques peut soulager de façon naturelle et diminuer les flatulences, ballonnements et malaises abdominaux qui sont les symptômes couramment associés au SCI. Essayez Soin digestif, Soulagement quotidien de Jamieson qui contient 10 milliards de cellules actives de Probi Digestis ‘ une souche probiotique éprouvée en clinique pour soulager les symptômes du SCI.

Si la diarrhée est le principal symptôme de votre SCI, essayez Soin digestif, Soulagement de la diarrhée de Jamieson. Ce supplément contient du Lactobacillus GG (LGG), la souche probiotique la mieux documentée au monde. Soin digestif, Soulagement de la diarrhée de Jamieson peut soulager la diarrhée de façon naturelle en quelque 58 heures, sans les effets indésirables des formules plus dures.

Popular Videos