5 facteurs qui augmentent votre risque d’arthrose

Saviez-vous que l’arthrose est la forme la plus courante d’arthrite au Canada? Un Canadien sur dix en souffre. L’arthrose entraîne l’usure du cartilage qui sert à absorber les chocs entre les articulations. Il en résulte souvent de la douleur, de la raideur et une perte de mobilité. Alors que l’arthrose peut frapper à tout âge, elle est plus susceptible de toucher les personnes âgées. Voici cinq facteurs qui augmentent votre risque d’arthrose.

5 facteurs qui augmentent votre risque d'arthrose

Blessures articulaires
La clinique Mayo rapporte qu’une blessure comme une fracture du poignet, de la cheville ou du genou lors d’une chute ou d’une activité sportive pourrait augmenter vos risques de faire de l’arthrose. La raison? Une blessure à l’articulation ou au cartilage rend cette zone vulnérable aux problèmes dégénératifs tel l’arthrose.

Diabète de type2
Une étude européenne publiée en 2013 dans le Diabetes Care Journal de l’Association américaine du diabète a constaté que les personnes qui font du diabète de type2 présentent une forte probabilité de développer une arthrose sévère. L’étude a suivi pendant 20 ans927 hommes et femmes atteints de diabète de type2 et découvert que les participants étaient plus susceptibles de recevoir des prothèses articulaires de la hanche ou du genou que les non-diabétiques; l’arthroplastie de la hanche et du genou est le principal traitement de l’arthrose sévère.

Gain de poids
Selon le centre médical de l’Université de Rochester, les kilos en trop ajoutent un stress inutile à vos articulations des genoux, de la hanche, des pieds et des chevilles. Cette pression supplémentaire peut accélérer la dégradation du cartilage, laissant les articulations exposées à la friction et à la douleur. C’est pourquoi il est si important de perdre du poids. Quelques kilos en moins peuvent réduire vos risques de gonarthrose (arthrose du genou). L’étude de Framingham de 1996 a révélé que les femmes qui avaient perdu en moyenne 5kg (11lb) avaient abaissé leur risque de gonarthrose de 50%.

Mouvements répétitifs
Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les emplois qui comportent des mouvements répétitifs ‘ flexion du genou, accroupissements ‘ peuvent mettre un stress supplémentaire sur les articulations des genoux et augmenter le risque d’arthrose à cet endroit. Des mouvements répétitifs à l’exercice peuvent également taxer les mêmes articulations. Si vous faites tous les jours les mêmes exercices aux haltères ou les mêmes squats, le centre médical de l’Université de Rochester vous recommande de varier votre entraînement et de mobiliser différents muscles et articulations. Faites une séance intensive de squats un jour, mais faites quelque chose de différent la fois suivante: marche, vélo ou aquaforme. Une variété de mouvements aussi bien au travail qu’au jeu vous donnera des articulations en santé.

Génétique
Selon la clinique Mayo et les CDC, la génétique peut jouer un rôle. Si l’un de vos parents fait de l’arthrose, vous pourriez en faire aussi. En effet, un rapport des Annals of Internal Medicine, une publication de l’American College of Physicians, dit qu’au moins 50% des cas d’arthrose des mains et des hanches relèvent de la génétique.

Une des façons les plus faciles d’aider vos articulations est de prendre des suppléments destinés à la santé des articulations. BodyGUARDMC Articulations et os de Jamieson contient de la membrane naturelle de coquille d’œuf (NEM), un composé qui inclut glucosamine, sulfate de chondroïtine, acide hyaloronique, protéines et acides aminés, soit les principaux ingrédients pour lutter contre les marqueurs de l’inflammation qui dégradent le collagène. Selon Arthritis Research UK, c’est le collagène qui construit le cartilage articulaire. Plus de cartilage signifie plus de protection entre vos articulations et moins de douleur.

Vidéos les plus populaires