Share on Facebook

11 signes silencieux que vous souffrez d’une infection rénale

L’infection rénale est plutôt rare, mais elle peut être grave. Consultez votre médecin si vous reconnaissez les signes suivants, indiquant que votre infection urinaire s’est propagée aux reins.

1 / 12
Les symptômes d’une infection rénale.BEN-SCHONEWILLE/GETTY IMAGES

Les symptômes d’une infection rénale

Les infections rénales sont relativement rares, mais peuvent être graves. Aussi appelées pyélonéphrites, elles peuvent se produire lorsque vous faites une infection de la vessie ou une infection des voies urinaires (IVU) et que les bactéries voyagent par les uretères (les tubes reliant les reins à la vessie).

Les infections rénales étant en fait considérées comme un type d’IVU, leurs symptômes peuvent être similaires. Chaque année, aux États-Unis, on dénombre environ 100 000 visites à l’hôpital pour des infections des voies urinaires, et la plupart sont dues à des infections rénales.

N’importe qui peut souffrir d’une infection rénale, mais elles sont plus courantes chez les femmes que chez les hommes, car l’anatomie des femmes les rend plus vulnérables. Celles âgées de 15 à 29 ans sont particulièrement à risque. Vous courez aussi un plus grand risque de souffrir d’une infection rénale si vous êtes enceinte ou si vous avez un système immunitaire affaibli. Ou encore si vous faites du diabète.

Si vous reconnaissez les signes suivants, cela signifie que vous pourriez avoir une infection rénale. Les infections se traitent avec des antibiotiques, mais vous pourriez toutefois devoir être hospitalisé selon la gravité de l’infection.

Les infections urinaires font partie des infections courantes qui augmentent le risque de crise cardiaque.

2 / 12
Des chutes de température subites sont des symptômes de septicémie.ISTOCK/RIDOFRANZ

De la fièvre et des frissons

Comme les infections de la vessie ne causent normalement pas de fièvre, faire de la fièvre pourrait indiquer que l’infection s’est propagée aux reins, explique le Dr Charles Modlin, urologue à la Cleveland Clinic. Lorsque votre corps accélère sa réponse immunitaire, votre température corporelle peut grimper.

Faites attention à ces symptômes de maladies à ne jamais ignorer.

3 / 12
Une douleur dans l’aine peut indiquer une infection rénale.BERKUT/SHUTTERSTOCK

Une douleur dans l’aine

Les hommes peuvent ressentir la douleur d’une infection rénale jusque dans l’aine. «Lorsque nous sommes à l’état d’embryon dans l’utérus, nos reins sont situés plus bas dans notre corps et, à mesure que le fœtus grandit, les reins remontent, de dire le Dr Modlin. Ils possèdent le même apport nerveux que certaines des structures dans l’aine.» Vous pourriez penser que vos testicules sont la cause du problème, par exemple, mais si vous manifestez d’autres symptômes d’IVU, votre médecin vous fera passer des tests pour une infection rénale.

La fatigue surrénale peut être l’une des raisons médicales qui expliquent pourquoi vous êtes toujours fatigué.

4 / 12
Une douleur dans le dos peut indiquer une infection rénale.ONE PHOTO/SHUTTERSTOCK

Une douleur dans le dos

Un rein infecté sera enflé et douloureux. Il peut exercer une pression sur la capsule rénale qui enveloppe les reins, déclare le Dr Modlin. Vos reins étant situés plus près de votre dos que de votre abdomen, une douleur vague ou aiguë se manifestera dans le bas du dos, de dire la Dre Nicole Ali, néphrologue au NYU Langone. «Nous donnons une petite tape dans le bas du dos du patient et, si ça lui fait mal, nous soupçonnons que l’infection s’est propagée aux reins», ajoute-t-elle.

5 / 12
Une envie fréquente d’uriner peut indiquer une infection rénale.AMKANOBI/SHUTTERSTOCK

Une envie fréquente d’uriner

L’infection initiale de la vessie irrite les tissus de l’organe et vous fera probablement aller aux toilettes plus souvent – ce qui constitue un des premiers symptômes d’une infection rénale, déclare le Dr Modlin. «La vessie sent cette irritation et, pour s’en débarrasser, elle se contracte, dit-il. Lorsqu’elle se contracte, vous avez l’impression que vous avez besoin d’uriner même si votre vessie est presque vide.»

Renseignez-vous sur les autres raisons qui expliquent pourquoi vous avez toujours envie d’uriner.

6 / 12
Une douleur lors de la miction peut indiquer une infection rénale.ARADAPHOTOGRAPHY/SHUTTERSTOCK

Une douleur lors de la miction

Parce qu’une infection rénale est un type d’IVU, l’inflammation descendra par l’urètre. Les bactéries n’envahissent pas seulement l’enveloppe de votre vessie et de vos reins, explique le Dr Modlin. Elles s’infiltrent dans les tissus et les terminaisons nerveuses de votre appareil urinaire, activant ainsi les récepteurs de la douleur dans cette région. Lorsque vous urinez, ça fait mal!

7 / 12
Du sang dans l’urine peut indiquer une infection rénale.PAIR SRINRAT/SHUTTERSTOCK

Du sang dans l’urine

La plupart des infections rénales commencent avec des bactéries qui voyagent dans les voies urinaires jusqu’à la vessie; l’infection peut alors faire son chemin jusqu’aux reins. Comme les femmes ont un urètre plus court que celui des hommes, elles sont plus à risque d’avoir des IVU, ce qui les rend plus vulnérables aux infections rénales. Des rapports sexuels fréquents ou un nouveau partenaire peuvent aussi faire augmenter leurs risques, selon la Dre Ali. Pendant que votre corps combat l’infection, des globules rouges peuvent se retrouver dans votre urine.

Vous serez surpris par ces choses que vous ne savez pas sur votre urine!

8 / 12
Des difficultés à vider sa vessie peut indiquer une infection rénale.BJOERN WYLEZICH/SHUTTERSTOCK

Des difficultés à vider sa vessie

Dans de rares cas, éprouver des difficultés à uriner pourrait être la cause des symptômes d’une infection de la vessie et des reins plutôt que le symptôme lui-même, souligne la Dre Ali. Chez les hommes, une prostate hypertrophiée peut exercer une pression sur la vessie; chez les femmes, ce pourrait être en raison d’une descente de la vessie pendant la ménopause. Dans les deux cas, cela peut empêcher la vessie de se vider complètement. Des bactéries peuvent alors s’accumuler dans l’urine qui reste et mener à une infection.

Si vous faites des infections des voies urinaires à répétition – particulièrement dans le cas des hommes, qui sont au départ moins susceptibles de souffrir d’une IVU – discutez avec votre médecin de possibles problèmes de vessie.

Ne commettez plus ces erreurs qui mettent vos reins en péril!

9 / 12
Une urine trouble peut indiquer une infection rénale.JOPSSTOCK/SHUTTERSTOCK

Une urine trouble

Lorsque vous avez une infection rénale, votre urine pourrait paraître trouble. «Votre corps envoie des globules blancs pour combattre l’infection, explique la Dre Ali. Ce que vous voyez dans l’urine, c’est une accumulation de globules et de bactéries.»

10 / 12
Une urine malodorante peut indiquer une infection rénale.WAYHOME STUDIO/SHUTTERSTOCK

Une urine malodorante

Si vous remarquez une mauvaise odeur lors de la miction, cela pourrait être un autre des symptômes d’une infection rénale. «Elle est causée par la fermentation des bactéries», déclare le Dr Modlin. Ne sautez cependant pas trop vite aux conclusions si c’est votre seul symptôme. Comme une urine trouble et qui sent fort peut être aussi, selon lui, un signe de déshydratation, buvez plus d’eau pour voir si cela aide.

Consultez la liste des aliments qui peuvent altérer l’odeur de votre urine.

11 / 12
Du pus dans l’urine peut indiquer une infection rénale.CSABA DELI/SHUTTERSTOCK

Du pus dans l’urine

Dans les cas sévères, vous pourriez voir du pus quand vous urinez en raison de l’accumulation de globules blancs et de bactéries, explique la Dre Ali.
«Lorsqu’une personne est en présence de pus dans son urine, c’est probablement parce qu’elle a une grave infection ou un abcès dans la vessie», ajoute-t-elle.

12 / 12
Des étourdissements peuvent indiquer une infection rénale.PROSTOCK-STUDIO/SHUTTERSTOCK

Des étourdissements

Une infection rénale non traitée peut se répandre dans votre système sanguin et causer des dommages dans tout votre organisme. «Cette inflammation bactérienne pousse vos
vaisseaux sanguins à se dilater, ce qui entraîne la chute de la pression artérielle et des étourdissements», explique la Dre Ali. Le choc que votre corps subit peut être sérieux et nécessiter un traitement intraveineux à l’hôpital, de conclure le Dr Modlin.

Méfiez-vous de ces problèmes de santé qui peuvent provoquer des étourdissements.

Contenu original Reader's Digest