Share on Facebook

Promouvoir l’amour de l’apprentissage

Développer l’amour de l’apprentissage est le meilleur cadeau à offrir à son enfant. Voici quelques solutions sensées qui vous aideront à cultiver sa curiosité.

1 / 4
Développez l’amour de l’apprentissage en incitant vos enfants à avoir des loisirs non structurés. Leszek Glasner/Shutterstock

Voilà à quoi ressemble…

Le dimanche chez moi : presser les enfants de finir leurs crêpes tout en cherchant désespérément un protège-tibia égaré. Arriver au match de hockey à la dernière minute. Manger en quatrième vitesse avant de conduire les enfants à leur leçon de natation, qui sera suivie d’une heure de jeu (généralement avec la tablette ou la Wii). Puis, le soir, dans l’ordre : repas, devoirs, douches, lecture, dodo.

Pourtant, je ferais mieux de troquer quelques-unes de ces activités planifiées contre des loisirs non structurés ou d’éteindre les écrans pour sortir prendre l’air. Mon désir effréné d’éduquer des enfants actifs et accomplis m’a fait oublier une composante incontournable de l’épanouissement personnel : la curiosité. « La curiosité et le plaisir d’apprendre vont de pair », dit Andrea Russell, directrice de recherche du programme Natural Curiosity du Dr Eric Jackman Institute of Child Study, affilié à l’OISE/Université de Toronto.

« La curiosité est innée chez l’être humain. Les bébés manifestent la leur par le toucher, la recherche de sensations et en portant toutes sortes de choses à leur bouche pour y goûter. Entre 18 à 24 mois, ils commencent à demander le pourquoi de tout. » Il est important de cultiver cet intérêt des enfants pour la découverte et de nourrir leur sens critique. Voici comment.

Votre enfant n’a pas envie d’aller à l’école? Suivez nos conseils pour lui faire voir le bon côté des choses.

2 / 4
Favorisez l'apprentissage en interrogeant votre enfant et en piquant sa curiosité. Yuganov Konstantin/Shutterstock

Prendre l’air


Jouer dehors est une stratégie gagnante à la disposition des parents pour éveiller la curiosité des enfants. « Prêtez l’oreille aux questions qu’ils vous lancent, dit Andrea Russell. Si les flocons de neige captent leur attention, essayez d’en attraper avec eux. Interrogez-vous à voix haute : “Sont-ils tous différents ? Pourquoi selon toi?” » Ne répondez pas immédiatement aux questions de votre enfant et faites-le plutôt parler de ce qui a retenu son attention ou piqué sa curiosité.

En passant du temps dehors vous pourriez profiter de ces bienfaits offerts par la nature.

3 / 4
Développer l’apprentissage de votre enfant en lui laissant des périodes d'inactivité. conrado/Shutterstock

Le jeu libre


Les périodes d’inactivité sont cruciales pour les enfants. « L’esprit que l’on bombarde constamment de stimuli cesse d’être curieux », précise Greg Beiles, directeur de l’école Heschel à Toronto. La liberté d’explorer est tout aussi importante. « Lorsque les parents disent : “Ne joue pas dans le jardin, tu vas te salir”, ou bien “Ce n’est pas pour les enfants”, ceux-ci comprennent que le monde est menaçant et semé d’embûches », explique-t-il.

Pour stimuler la curiosité de votre enfant, laissez-le vous aider en cuisine. Consultez ces 4 bonnes raisons d’apprendre aux enfants à cuisiner.

4 / 4
Développer l’amour de l’apprentissage en offrant les bons jouets à vos enfants. Africa Studio/Shutterstock

Les bons jouets


Lorsque mes enfants étaient petits, leurs grands-parents leur achetaient des jouets très élaborés, mais ils finissaient par jouer avec les boîtes. Selon Mark Fettes, directeur associé d’un groupe de recherche sur l’éducation créative à l’Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, rien ne vaut les jouets sans fonction particulière – des cubes de bois, par exemple – pour stimuler l’imagination des enfants.

M. Fettes recommande aussi la peinture et le dessin. « Amenez les enfants à réfléchir à la relation entre ce qu’ils peuvent créer et le monde qui les entoure. Si votre enfant dessine quelque chose de difficile à interpréter, mais affirme : “C’est une fleur et un chien qui court derrière un ballon”, réagissez de manière à favoriser le dialogue » (par exemple : « Où va le chien ? »).

S’il est facile de convaincre votre enfant de manger ses brocolis en lui promettant de la glace, il est impossible de marchander pour l’inciter à faire preuve de curiosité. Vous pouvez cependant l’y encourager. Selon Greg Beiles, les enfants curieux sont généralement optimistes, audacieux et gentils ; ils ont aussi tendance à voir le monde comme un endroit sûr plutôt que menaçant. Voilà qui mérite d’être cultivé.

Découvrez si la technologie inhibe la créativité des enfants.

Contenu original Selection du Reader’s Digest