Share on Facebook

Les Canadiens ont moins de rapports sexuels depuis les débuts de la pandémie

La pandémie a un impact négatif sur la vie sexuelle des Canadiens, même si un rapport sexuel sain peut contribuer à accroître la résilience. Le sexe peut contribuer au bien-être psychologique, mental, émotionnel et physique d’une personne.

1 / 4
Vie Sexuelle Relation Pandemie Couple Masque Protection Covid 19 CoronavirusMargarita Shchipkova/Shutterstock

Les rapports sexuels en temps de pandémie

La flexibilité est la capacité de plier sans se briser. Si nous étions des arbres au milieu d’une tempête pandémique, on pourrait dire que les bourrasques causées par les variants et les retards de vaccination soufflent violemment sur nos branches. Cela fait presque un an maintenant, et nous sommes nombreux à nous sentir sur le point de craquer. C’est le moment où nous allons soit plier, soit se briser.

Est-ce que les gens se mettent à l’abri de la tempête en se glissant sous les draps avec quelqu’un? Étonnamment, non.

La vérité toute nue est que les Canadiens font moins l’amour, selon une enquête nationale menée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique. Plusieurs raisons pourraient expliquer cette baisse, dont une augmentation des problèmes de santé mentale, le fait que les couples passent trop de temps ensemble et que les célibataires en passent trop seuls. Anxiété et mal-être: la pandémie est dure pour la santé mentale.

Ce résultat est déplorable, car nous avons besoin de ce type d’activité pour nous sentir bien lorsque notre niveau de stress est élevé. De nombreuses recherches ont démontré que des rapports sexuels fréquents sont associés à un sentiment de bien-être. Quelle que soit la situation personnelle des Canadiens, l’amélioration de la flexibilité sexuelle pourrait être ce qu’il leur faut pour requinquer leur vie sexuelle en déclin. Ne vous inquiétez pas: ces problèmes de sexe sont fréquemment abordés en thérapie de couple.

2 / 4
Mesurer la flexibilité pour de bons rapports sexuels.Olesia Bilkei/Shutterstock

Mesurer la flexibilité sexuelle

Stéphanie Gauvin, doctorante en psychologie à l’Université Queen’s, a créé une mesure de cette flexibilité: la SexFlex Scale:
Un scénario sexuel, c’est comme un menu. Lorsque vous vous apprêtez à avoir une relation sexuelle avec quelqu’un, vous avez un menu d’options parmi lesquelles vous pouvez choisir. Certains ont un menu plus vaste, car ils ont davantage d’idées, et d’autres ont un menu plus exclusif. Déterminez avec votre partenaire les éléments du menu qui vous intéressent. Vous pouvez avoir des plats préférés, d’autres que vous souhaitez essayer et d’autres encore dont vous n’êtes pas vraiment sûrs, mais que vous pourriez éventuellement goûter.

Mais que faire si un ingrédient n’est pas offert ou s’il y a un nouveau chef? Des détours dans les scénarios sexuels peuvent découler de différences de désir entre les partenaires en raison de facteurs tels que la douleur, l’anxiété de performance, le manque d’excitation, des conditions médicales ou des périodes de transition comme la ménopause. Assurez-vous de savoir pourquoi vos relations sexuelles sont douloureuses.

Pouvoir changer d’approche, modifier ses stratégies sexuelles ou réfléchir à différentes options pour s’adapter à une situation en évolution sont quelques-unes des composantes de l’échelle SexFlex.

Stéphanie Gauvin compare le manque de flexibilité sexuelle aux exigences en ce qui concerne les repas au restaurant.
J’ai besoin d’un repas trois services, avec une soupe ou une salade en entrée, il me faut de la viande dans le plat principal et un gâteau au chocolat en dessert! S’il n’y a pas de gâteau au chocolat, ça ne vaut pas la peine d’aller au restaurant.

Les personnes capables de s’éloigner de leurs scénarios sexuels préférés sont mieux à même d’affronter les problèmes sexuels sérieux et chroniques. Dans une étude sur des patients qui ont souffert d’un cancer de la prostate, des chercheurs de l’Université du Nouveau-Brunswick ont constaté que la plupart des hommes avaient des scénarios sexuels assez limités et traditionnels qui nécessitent une pénétration vaginale.

La dysfonction érectile est souvent considérée comme la fin de leur vie sexuelle, et ils sont nombreux à avoir choisi d’interrompre toute activité sexuelle, même si leur désir est toujours présent. Les conclusions d’une autre étude sur les relations sexuelles après un cancer de la prostate illustrent l’importance de la flexibilité dans le scénario sexuel pour améliorer sa satisfaction sexuelle et celle de son partenaire: «Si vous avez 10 doigts et une langue, le sexe n’est pas mort.» Voici ce que vous devez savoir sur le sexe si vous êtes dans la quarantaine.

3 / 4
Désir et motivation sont essentiels pour de bons rapports sexuels.George Rudy/Shutterstock

Désir et motivation

La motivation est aussi un élément essentiel. Il est important de faire la distinction entre une expérience sensorielle qui apporte de la satisfaction aux deux partenaires et une relation sexuelle qui ne vise qu’à répondre aux besoins de l’un d’eux. Avoir des relations sexuelles pour éviter un conflit ou la déception est associé à une baisse de la satisfaction relationnelle et sexuelle. Comme on peut s’y attendre, les rapports sexuels qui renforcent l’intimité ou favorisent la proximité avec le partenaire ont un résultat inverse. Vous retrouverez peut-être la motivation après avoir découvert les bienfaits inusités des relations sexuelles sur la santé!

Caroline Pukall, psychologue clinicienne et directrice du Laboratoire de recherche sur la sexualité de l’Université Queen’s, aide les clients à redéfinir les rencontres sexuelles en mettant l’accent sur l’approche: «Pouvons-nous parler du plaisir sexuel ou de l’intimité comme d’un objectif?»

Si l’on en revient aux métaphores alimentaires, la sexualité ne nécessite pas forcément que le feu doit toujours être au maximum. Commencez par « laisser votre sexualité mijoter », suggère Mme Pukall. C’est particulièrement important pour les personnes ayant déjà vécu des traumatismes ou ayant connu des problèmes médicaux. Ainsi, on peut simplement prendre un bain moussant ensemble ou se coller nus dans le lit.

Si l’on souhaite diversifier son menu sexuel, mais qu’on ne sait pas par où débuter, il est bon de simplement engager une conversation (probablement embarrassante) sur la sexualité. Révéler des aspects de sa sexualité, parler de ce que l’on aime ou n’aime pas, peut donner lieu à l’élaboration d’un menu consensuel qui fera plaisir aux deux partenaires.

Et, comme pour tout de nos jours, il existe des applications — telles que Mojo — qui sont utiles pour ajouter de la variété dans sa sexualité. De nouvelles saveurs qui, après discussion et avec consentement, pourraient pimenter le menu. Et pour celles qui ont une vulve, les sexperts recommandent OMGYes! pour mieux comprendre ce qui vous fait du bien.

4 / 4
Les différents scénarios pour de bons rapports sexuels.romeo61/Shutterstock

Scénarios sexuels

Pour préserver notre métaphore gastronomique, on pourrait demander: «Qui établit le menu?»

Il est prouvé que ceux qui adaptent leur vie sexuelle de manière créative se portent bien malgré les bouleversements causés par la pandémie. Des chercheurs de l’Institut Kinsey de l’Université de l’Indiana ont interrogé 1 559 adultes — dont 70% sont des femmes et 75% sont américains — et ont constaté que si près de la moitié des personnes interrogées ont fait état d’un déclin de leur vie sexuelle, celles qui ont étendu leur répertoire sexuel en incluant de nouvelles activités telles que les sextos, l’essai de nouvelles positions ou le partage de fantasmes sexuels étaient trois fois plus susceptibles d’avoir vu leur vie sexuelle s’améliorer.

Kim Tallbear, professeure agrégée en études autochtones à l’Université de l’Alberta, est une des productrices de Tipi Confessions, un spectacle créatif de récits sur la sexualité et le genre dans une perspective autochtone, féministe, queer et éducative. Son regard critique sur la décolonisation de la sexualité nous incite à considérer que l’amour et la bienveillance peuvent être amplifiés, et non réduits ou perdus, lorsqu’on s’ouvre à une multiplicité de relations.

Ne laissez pas les autres choisir le repas pour vous! Découvrez vos préférences, prenez le temps de planifier un menu sexuel en solo ou en couple… et amusez-vous!

On vous dévoile les secrets des couples sexuellement épanouis!

Yuliya Rackal, Professeure adjointe Département de médecine familiale et communautaire, University of Toronto

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation.