Apprenez-leur à aimer l’école

« Je ne veux pas aller à l’école aujourd’hui», « Mon prof de maths est plate », « Je déteste les devoirs ». Vous êtes fatigués de ces jérémiades? Voici cinq moyens d’aider vos enfants à s’enthousiasmer pour l’école.

1 / 5

1. Impliquez-vous

Vos commentaires influencent vos enfants. Ils pourront devenir plus intéressés à l'école s'ils voient que vous l'êtes vous-même: vous pouvez participer au conseil des parents, vous investir comme bénévole en classe, participer aux projets scolaires ou simplement rencontrer le professeur de votre enfant.

«Les enfants ont besoin de sentir que vous soutenez l'école et que vous entretenez une relation positive avec celle-ci», affirme Jeff Kugler de l'Institut ontarien des sciences de l'éducation à l'Université de Toronto. «Si cette relation disparaît, votre enfant aura plus de difficulté à demeurer positif.»

2 / 5

2. Ne faites pas une maladie à propos des notes

Il est tout à fait normal de s'intéresser aux notes de votre enfant et de demander à son professeur s'il progresse. Mais ne faites pas des notes votre seul point de repère et ne fixez pas des objectifs trop élevés.

«Cela pourra amener l'enfant à se désintéresser de l'école, poursuit monsieur Kugler. Nous voulons que les enfants aiment l'école. Mettez l'importance sur la façon dont ils apprennent plutôt que sur les bonnes notes.»

3 / 5

3. Bannissez l'ennui

«Je ne crois pas au mot ennuyant, explique Deborah Chesnie Cooper, ph. D., psychologue du développement et de l'apprentissage scolaire à Toronto. Lorsque les enfants disent qu'ils s'embêtent, poursuit-elle, ce qu'ils veulent vraiment dire, c'est qu'ils se sentent frustrés parce que ce qu'ils apprennent est trop difficile ou trop facile, parce qu'ils ne comprennent pas la relation du sujet avec leur vie quotidienne, parce qu'ils n'aiment la façon d'enseigner ou parce qu'ils sont préoccupés de leurs résultats.

Demandez-leur précisément ce qu'ils trouvent ennuyant. Il faudra peut être utiliser une nouvelle stratégie d'apprentissage qui requiert plus d'attention ou un défi supplémentaire.

Une autre solution consiste à expliquer que chacun a ses propres préférences et que même si on n'apprécie pas tous les sujets, il faut tout de même y mettre des efforts. Cette constatation peut minimiser l'ennui et le stress.

4 / 5

4. Aidez aux devoirs

Cela ne signifie pas de faire le travail avec les enfants, même s'il est utile de les encadrer, mais il faut les aider à se faire un horaire.

Pourquoi certains enfants détestent-ils les devoirs? Pas forcément parce que le travail est difficile mais parce qu'ils le remettent à plus tard ou essaient de le bâcler. Donnez-vous une période fixe pour les devoirs et tenez-y: par exemple, après la collation du retour de l'école, mais avant la période de télévision ou les jeux.

«Aidez-les à développer une routine,» conseille madame Cooper. Les enfants se sentent mieux lorsqu'ils font leurs devoirs sans soucis et qu'il leur reste du temps pour se reposer et s'amuser.

5 / 5

5. Diminuez l'intensité du programme

Pensez à ce qu'une surcharge de travail produit sur vous-même. Et bien, les enfants réagissent de la même façon.

«Lorsque les enfants sont surchargés, ils ont plus de difficulté à se concentrer sur le travail scolaire, explique monsieur Kugler. Allégez l'horaire pour que les enfants soient plus détendus, et prêts à affronter la prochaine journée d'école avec énergie et enthousiasme.