Comment fonctionne le glucomètre

Êtes-vous confuse ou craintive de vérifier votre taux de sucre sanguin à l’aide d’un glucomètre? Découvrez comment fonctionne le glucomètre et la façon dont les diabétiques peuvent tester leur taux de glycémie.

Comment fonctionne le glucomètre

Si vous souffrez du diabète, le glucomètre pourrait bien devenir votre ami le plus fiable, de même qu’un outil indispensable pour gérer votre maladie. «Le glucomètre est un appareil qui permet d’évaluer votre niveau de glycémie», explique Karen McDermaid, spécialiste du diabète à Moosomin en Saskatchewan.

Il existe plusieurs variétés de glucomètres aussi appelés glycomètres, mais tous fonctionnent de la même façon. Ils détectent le taux de glucose sanguin et vous donnent un résultat instantané.

Tout n’est que chimie

Vous vous demandez comment fonctionne le glucomètre? Rappelez-vous de cette expérimentation lors de vos cours de sciences au secondaire. Au moyen d’une lancette, vous faites jaillir une goutte de sang à l’extrémité de votre doigt et vous la posez  sur une bandelette réactive. Il se produit alors un ensemble de transformations chimiques entre le glucose sanguin et les composantes de la bandelette et on obtient du cyanure de fer. Un courant électrique passe alors du cyanure de fer au glucomètre, qui mesure la force du courant, pour déterminer le niveau de glucose sanguin. L’afficheur digital affiche le résultat que vous pouvez inscrire dans un carnet.

Comment éviter les erreurs?

Si vous utilisez mal l’appareil, vous obtiendrez des résultats imprécis. Pour commencer, lavez vos mains et la peau de la région du test avec de l’eau et du savon. Une poussière résiduelle sur votre peau pourrait fausser les résultats. Utilisez de bonnes bandelettes. Si elles ont été exposées à de très hautes températures ou si elles sont périmées, elles ne donneront pas de bons résultats. Si vous avez besoin du numéro de code des bandelettes qui se trouve sur l’emballage, inscrivez-le avec soin dans le glucomètre. Appliquez une quantité suffisante de sang, mais n’en rajoutez pas après avoir mis la goutte.

Lisez attentivement la notice de votre appareil et demandez à votre médecin de vous donner une brève formation. «Tous les appareils fonctionnent différemment, explique madame  McDermaid, et vous devez apprendre à bien utiliser le vôtre.» Voici quelques suggestions pour en vérifier le fonctionnement: utilisez un liquide de contrôle au lieu du sang, faites votre propre test en même temps que celui du laboratoire médical; remplacez les piles faibles.

Le glucomètre a bien évolué

Les appareils d’aujourd’hui sont beaucoup plus simples à utiliser que ceux des premières générations. L’analyse est plus rapide et l’afficheur est plus facile à lire. Les bandelettes attirent le sang depuis l’extrémité et vous n’avez plus besoin de poser la goutte à un endroit précis. Avec certains modèles, il  n’est plus nécessaire d’entrer un numéro de code quand vous utilisez un nouveau paquet de bandelettes. Certains ont des alarmes ou une fonction vocale pour les personnes qui ont un trouble de la vue. Enfin, il est possible de prélever le sang sur une région du bras ou de la cuisse, où la peau est moins sensible.

La technologie sans fil rend également ces appareils plus intelligents. Certains peuvent enregistrer des centaines de lecture et calculer la tendance pour une période donnée. D’autres modèles permettent d’inscrire les aliments consommés et les exercices physiques réalisés. Vous pouvez ensuite transférer cette information sur votre ordinateur, en faire des graphiques et les analyser. Dans certains cas, vous pouvez téléverser les renseignements vers un site sécurisé et les communiquer à votre médecin.

Si la plupart des compteurs modernes sont intelligents, d’autres sont carrément astucieux. Un ingénieur qui a fait ses études à l’Université California Berkeley et qui est atteint du diabète de type 1 a inventé le nec-plus-ultra en matière de glucomètre. Cette invention transfère les données vers un téléphone intelligent, dans lequel l’utilisateur peut ajouter les informations sur son régime et son programme d’exercices. L’appareil recommande alors la dose requise d’insuline et conserve ces informations dans une base de données.

«De nos jours, malheureusement, beaucoup de jeunes souffrent du diabète de type 2, affirme madame McDermaid. Et pour eux, la technologie est très importante.»

Faites votre choix

Comment déterminer le type d’appareil qui vous convient? Parlez-en à votre pharmacien ou à un spécialiste du diabète. Vous cherchez un modèle portatif et peu encombrant ou vous devez solutionner des problèmes de dextérité manuelle? Vous voulez la dernière technologie ou peu importe, tant qu’il est possible de vous brancher à l’ordinateur? Optez pour un modèle qui s’adapte à vos besoins et à votre style de vie. Vous pourrez ainsi suivre votre état de santé en mesurant votre niveau de glucose sanguin.

Vous avez besoin d’aide pour mieux vivre avec le diabète? Devenez fan de notre page Facebook pour des recettes exclusives, des trucs et des nouvelles.

Vidéos les plus populaires