Share on Facebook

Coloration maison: ce qu’il faut faire et ne pas faire

Vous souhaitez cacher ce gris ou essayer un nouveau colorant à la maison? Ces conseils simples vous aideront à choisir le produit qui vous convient.

1 / 5

Si vous désirez économiser argent et temps en devenant votre propre coloriste, sachez que vous n’êtes pas la seule. Selon un sondage récent mené par L’Oréal Paris, 80% des Australiennes colorent leurs cheveux. Trois sur huit le font elles-mêmes à la maison, alors que quatre sur dix alternent entre les soins donnés par la coiffeuse et ceux qu’elles s’administrent elles-mêmes.
 
Ce qu’il faut faire et ne pas faire en matière de soins capillaires maison
« Décider du produit à essayer avant de se lancer dans la coloration permet d’éviter bon nombre de désastres capillaires », explique Colette D’Monte, styliste et coloriste capillaire exerçant à Sydney depuis près de 30 ans. Pour vous faciliter les choses, elle dévoile ici les nombreuses subtilités de la coloration capillaire.

Crédit photo: Thinkstock

2 / 5

Ce qu’il faut faire:

Pour limiter les désastres, essayez un nuanceur avant d’opter pour un colorant permanent.

Suivez soigneusement les indications et faites un test d’allergie 48 heures avant l’application, un faible pourcentage de la population étant allergique aux colorants capillaires.

Faites un test sur une mèche de cheveux; laissez sécher le produit afin qu’il révèle sa véritable couleur avant de l’appliquer sur toute votre chevelure.

Utilisez toujours une minuterie et portez de vieux vêtement et des gants de plastique moulants pendant toute la durée de l’application.
 
Si vous optez pour un colorant foncé, appliquez une crème protectrice à la naissance de vos cheveux. Votre peau sera ainsi à l’abri des marques de teinture révélatrices.

Si vous ne pouvez vous payer une coloration au salon, expliquez-le clairement à votre coiffeuse, par exemple lors de votre prochaine coupe de cheveux. Demandez-lui poliment si elle accepterait de vous donner quelques conseils professionnels sur le genre de produit et la nuance qui vous conviendraient le mieux. La plupart des professionnels sont disposés à fournir gratuitement leurs conseils.

Faites preuve de prudence si vous êtes enceinte. Avant d’essayer un colorant capillaire, informez-vous auprès du fabricant ou demandez conseil à votre médecin.

Crédit photo: Thinkstock

3 / 5

Limiter les dégâts

Selon Marcy Cona, directrice de la création en matière de coloration et de style chez Clairol, les colorants permanents ordinaires pour application à la maison privent la tige du cheveu de leur couche grasse protectrice, en conséquence de quoi les cheveux sont ternes et secs, et s’emmêlent facilement. Le coupable? Le mélange de peroxyde et d’ammoniac.

Pour corriger le problème, optez pour un produit maison enrichi de stimulateurs de brillance. Le lustre donne de la dimension et fait ressortir l’éventail des tons de la couleur si bien qu’elle paraît plus naturelle et que la chevelure semble en meilleure santé que si elle n’était pas teinte.

La plupart des trousses maison comprennent également des revitalisants puissants à utiliser après la coloration; il importe de les employer. Ils renferment de la silicone (qui adoucit instantanément et donne de l’éclat) et des hydratants tels que l’huile d’avocat, de carthame et de noix de coco.

Crédit photo: Thinkstock

4 / 5

Ne faites pas

N’appliquez pas de décolorant à la maison car cela présente un risque. Toutefois, si vous devez le faire, évitez soigneusement d’en mettre sur votre cuir chevelu ou d’en laisser couler dans vos yeux, car ce produit peut provoquer des brûlures.

Appliqué seul, le décolorant donne souvent une couleur orangée ou jaunâtre; vous devrez donc utiliser un colorant afin d’éliminer les tons chauds indésirables. En outre, gardez à l’esprit que plus la nuance sera claire, plus vos cheveux seront secs.

Si vous avez raté votre coloration, ne craignez pas de consulter un professionnel en qui vous avez confiance et qui la corrigera. En tentant de le faire vous-même, vous risqueriez d’empirer les choses.

Si vous êtes naturellement blonde, n’optez pas pour un colorant très foncé, particulièrement le brun foncé ou le noir; vos cheveux risqueraient de prendre une teinte verdâtre. La règle pour les traitements maison consiste à ne pas aller au-delà de deux nuances si vous foncez vos cheveux et de trois, si vous les éclaircissez.

Ne déposez pas le colorant en un seul endroit sur votre tête. Appliquez-le par touches successives de manière à en couvrir votre chevelure également. Sachez que les colorations maison ratées résultent essentiellement d’une mauvaise application. Si la chose vous inquiète, invitez une amie pour une soirée entre filles. Vous pourrez vous aider à tour de rôle et augmenter ainsi vos chances de réussite.

Ne vous attendez pas à ce que votre chevelure ressemble exactement à celle qui figure sur l’emballage. Soyez réaliste et, surtout, suivez les indications à la lettre.

Crédit photo: Thinkstock

5 / 5

Petit guide de la coloration capillaire maison

La coloriste Colette D’Monte affirme que, pour la coloration maison, il est toujours préférable d’opter pour une teinte qui se rapproche de votre couleur naturelle. Si vous avez du mal à décider du produit qui vous convient, ce petit guide vous sera sûrement utile:
 
Colorant permanent
C’est un bon choix si vous souhaitez changer radicalement la couleur de vos cheveux, les éclaircir d’une nuance ou deux, ou couvrir entièrement le gris. Le colorant permanent mettra environ 30 minutes à se révéler, perdra graduellement de son éclat mais ne disparaîtra pas entièrement. Attendez-vous à ce que la repousse soit visible au bout de quelques semaines. Les trousses de retouche de la racine permettent de corriger le problème.
 

Colorant semi-permanent
Ce type de produit couvre environ 70% des cheveux gris et résiste à six ou huit shampoings. Comme il ne permet pas d’éclaircir les cheveux, ne vous en servez que pour préserver votre teinte naturelle ou la foncer.
 
 
Colorant demi-permanent
Se situant entre le colorant permanent et semi-permanent, le colorant demi-permanent peut couvrir 80% des cheveux gris et résiste à environ 28 shampoings. La repousse est moins évidente; de plus, ce produit est exempt d’ammoniac et, par conséquent, moins riche en peroxyde, ce qui est meilleur pour la chevelure et le cuir chevelu. Comme il est mélangé avec du peroxyde de faible teneur, son emploi régulier peut tout de même abîmer les cheveux; il importe donc de les revitaliser en profondeur et régulièrement. En revanche, il donne de l’éclat à la chevelure.

Produit lustrant
Exempt de colorant et d’ammoniac, ce produit rehausse le lustre des cheveux et leur donne un aspect sain, qu’ils soient teints ou non. S’inspirant des traitements lustrants utilisés en salon, il dure environ six semaines.
 

Henné
Produit naturel utilisé par les anciens Égyptiens qu’on trouve (particulièrement dans sa forme naturelle et conjugué à des colorants organiques) dans les magasins de produits naturels. Le henné ne change pas la couleur de manière aussi importante que le colorant permanent mais il donne du lustre et rehausse la couleur naturelle de la chevelure.
 
Shampoing colorant
Ce produit contribue à préserver la couleur de la chevelure et à lui donner un aspect lustré.
 

Nuanceur et laque colorante
Comme la couleur disparaît au premier shampoing, ces produits sont géniaux pour les fêtes ou pour expérimenter diverses couleurs. Lisez bien l’étiquette afin de vous assurer que le produit convient à votre type de cheveu.

Crédit photo: Thinkstock