Les clowns vous font-ils peur?

Les clowns ont mauvaise presse ces jours-ci avec la sortie du film «Ça», tiré du livre de l’auteur Stephen King. Gentils et drôles? Pas tous. Et peu importe : les clowns font peur. Peut-être souffrez-vous même de coulrophobie?

Avez-vous peur des clowns?Nito/Shutterstock

Eh oui, la peur des clowns a un nom : la coulrophobie. Cette angoisse exagérée pour ces personnages issus de l’univers des cirques revient à l’actualité régulièrement. L’an passé, c’est lorsque le phénomène des clowns sinistres qui terrifiaient les gens, à l’extérieur, dans des attaques gratuites. Cette année, la sortie du film Ça remet à l’avant-plan la fascination cauchemardesque que provoquent les clowns.

Qu’est-ce qui provoque la peur des clowns?

Vu de l’extérieur ou pris séparément, les éléments constituant leur costume n’a rien de vraiment terrorisant : un nez rouge, un maquillage blanc sur le visage, des habits colorés, une perruque extravagante, une boucle au cou, des chaussures géantes et des pompons sur sa chemise. Pourtant, beaucoup d’enfants et d’adultes ont réellement peur des clowns. Une étude a même révélé que, globalement, les Américains avaient plus peur des clowns que des changements climatiques.

Si, au cirque, le clown peut provoquer du bonheur, il en est tout autrement quand il en sort de ce lieu. La psychologue, Emmanuelle Lecomte, expliquait au site Medisite que lorsque le personnage est en dehors de la sphère dans laquelle il évolue habituellement, il tend à provoquer des réactions comme la peur et la gêne. Le malaise aussi.

Une autre explication tient au fait que le visage est masqué par le maquillage. Impossible de savoir qui se cache derrière cette façade? Le masque a longtemps été associé à la peur, car il cache « l’humain ». Même le choix de la couleur influence la peur. Le blanc pour un visage reste épeurant, c’est ce que le producteur de films d’horreur Jason Blum a révélé à AFP. C’est probablement pourquoi des entreprises comme Leriremedecin précise que pour ne pas heurter la sensibilité des enfants, leurs comédiens qui incarnent des clowns atténuent leur maquillage pour éviter d’effrayer les enfants.

Les clowns qui terrifient

Il est vrai que l’accentuation des traits a comme effet d’accentuer le malaise. C’est particulièrement vrai avec Grippe-Sou (Pennywise) le clown incarné par Bill Skarsgard dans le film Ça, présentement sur tous les écrans de cinéma (et qui connait un vif succès au box-office!). Mais plusieurs clowns ont été tout aussi terrifiants : le clown triste, le psychopathe, le meurtrier. Même le Jocker! Si vous n’appréciez pas ces personnages, sachez que vous n’êtes pas seuls. Dans le palmarès des plus grandes peurs comptabilisées par Yahoo, en 2014, la peur des clowns arrive en cinquième position.

Temps durs pour les clowns… Tellement que l’Association mondiale des clowns accuse l’auteur Stephen King – qui a écrit les livres Ça en 1986 – de leur donner une mauvaise réputation. Des clowns ont même manifesté en Russie pour interdire le film en Russie.

Devant ce tollé, Stephen King a écrit sur son compte Twitter : « Désolé, la plupart sont super, MAIS (…) les enfants ont toujours eu peur des clowns. Ne tirez pas sur le messager ».

Vous aimerez aussi:

Progresser, c’est aussi combattre ses peurs et avoir confiance

10 façons simples, mais efficaces pour vaincre l’anxiété sociale

20 superstitions étranges à travers le monde

Sources : Relaxnews/Metro, Medisite, Mashable, La Presse

Vidéos les plus populaires