Share on Facebook

13 personnes qui ont simulé leur propre mort

Les gens font parfois semblant de «disparaître» pour se sortir du pétrin, qu’il s’agisse d’échapper à une menace, à une dette ou à une peine de prison. Jetez un coup d’œil à ces fausses morts notoires.

1 / 13
La mort d'Aimee Semple McPherson était une mise en scène.AP/Shutterstock

Aimee Semple McPherson

Le 18 mai 1926, l’évangéliste d’origine canadienne Aimee Semple McPherson disparaît alors qu’elle nage dans l’océan à Los Angeles. Lors des recherches, un membre de l’équipe de sauvetage trouve la mort et une fidèle de la charismatique religieuse se noie de désespoir et de chagrin.

Cinq semaines plus tard, McPherson réapparaît au Mexique, prétendant avoir échappé à des ravisseurs. Suspecte, cette histoire d’enlèvement fait l’objet d’une enquête pour fraude… qui n’est toutefois toujours pas résolue à la mort de McPherson, en 1944.

Croyez-vous à la théorie du complot? La mort mystérieuse de ces célébrités soulève encore beaucoup de questions.

2 / 13
La mort d'Aleister Crowley était une mise en scène.Associated Newspapers/Shutterstock

Aleister Crowley

En septembre 1930, Aleister Crowley, prophète autoproclamé et fondateur de la religion Thelema, se jette d’une falaise près de Lisbonne, au Portugal. C’est du moins ce qu’il fait croire.

Trois semaines plus tard, on le retrouve vivant et en bonne santé à Berlin. Il s’agissait en fait d’un canular planifié avec une connaissance, le fameux poète Fernando Pessoa. Ses motivations restent floues, mais il est possible qu’il l’ait fait pour échapper à une femme avec qui il avait voyagé et qui l’avait profondément ennuyé. Faut-il s’étonner que Crowley ait été surnommé «l’homme le plus malsain du monde»?

Voici à quoi ressemble une expérience de mort imminente, selon la science.

3 / 13
La mort de Juan Pujol Garcia était une mise en scène.Stuart Clarke/Mail On Sunday/Shutterstock

Juan Pujol Garcia

Lorsque la Seconde Guerre mondiale a pris fin en Europe, l’espion britannique Juan Pujol Garcia a simulé sa propre mort des suites d’une crise de malaria avec l’aide d’agents du MI5. L’objectif: surveiller discrètement l’Allemagne.

Sa femme n’a jamais cru à sa mort et n’a pas été surprise de le voir réapparaître, quatre décennies plus tard, après que Nigel West, un journaliste d’investigation, l’ait débusqué. Garcia, surnommé «Agent Garbo» en raison de ses talents de comédien, est l’un des espions les plus célèbres d’Europe.

Vous aurez la chair de poule face à ces plus grands mystères non résolus de tous les temps.

4 / 13
La mort de Révérend Philip St John Ross était une mise en scène.Associated Newspapers/Shutterstock

Révérend Philip St John Ross

Lorsque le révérend Philip St John Wilson Ross, un vicaire anglais, s’est noyé pendant des vacances à la mer en août 1955, sa femme et sa congrégation ont pleuré sa mort tragique… jusqu’à ce qu’on l’aperçoive deux ans plus tard, en Suisse, avec une autre femme, Kathleen Ryall. Il avait simulé sa mort et vivait avec Kathleen sous des noms d’emprunt, M. et Mme Davies.

5 / 13
La mort de Lord Lucan était une mise en scène.Evening News/Shutterstock

Lord Lucan

Richard John Bingham, 7e comte de Lucan, était un parent par alliance de Diana, princesse de Galles. Lord Lucan, comme on l’appelait communément, a disparu en novembre 1974 après le meurtre de la nounou de ses enfants et l’agression de sa femme, qui l’a immédiatement identifié comme étant l’agresseur.

Sa voiture a finalement été retrouvée, abandonnée, avec un flacon vide de médicaments à l’intérieur, donnant l’impression que Lucan s’était suicidé. Mais on dit souvent que Lucan a simulé sa mort, avec l’aide d’amis riches et bien placés.

Vous serez surpris d’apprendre que ces crimes ne sont toujours pas élucidés.

6 / 13
La mort de John Stonehouse était une mise en scène.Tony Wallace/Daily Mail/Shutterstock

John Stonehouse

L’homme politique britannique et député John Stonehouse s’est noyé en Floride en 1974 – ce qui semblait bien tomber, puisqu’il était lourdement endetté. Mais on l’a retrouvé deux mois plus tard en Australie, où il vivait sous un faux nom.

Au début, on l’a soupçonné d’être Lord Lucan, disparu plus tôt cette année-là. En 1976, Stonehouse a été reconnu coupable de fraude et d’autres délits et a purgé une peine de trois ans avant d’être libéré sous condition.

7 / 13
La mort de Takashi Mori était une mise en scène.Bullit Marquez/AP/Shutterstock

Takashi Mori

Takashi Mori était un Japonais de 47 ans vivant aux Philippines. En 1995, il a simulé sa mort avec l’aide de son fils de 21 ans. Le but de cette simulation était que sa famille puisse toucher sa police d’assurance vie, évaluée à cinq millions de dollars américains. Ils sont ensuite partis au Japon pour vivre du fruit de leur arnaque.

Mais, neuf mois après sa «mort», Mori a été découvert vivant à Manille. Il a été arrêté pour fraude à l’assurance, ainsi que son fils et sa femme qui ont été déportés du Japon.

Rappelez-vous de ces canulars qui ont mystifié tout le monde.

8 / 13
La mort de Patrick McDermott était une mise en scène.Stewart Cook/Shutterstock

Patrick McDermott

Patrick McDermott était le petit ami de l’actrice et chanteuse Olivia Newton-John. Il aurait disparu lors d’un voyage de pêche au Mexique, en juin 2005. Bien qu’on ne l’ait jamais revu, certains suspectent McDermott d’avoir simulé sa mort. Son intention aurait été d’échapper à ses créanciers et à son ex-femme, à qui il devait verser une pension alimentaire – ce n’était pas Newton-John…

9 / 13
La mort de John Darwin était une mise en scène.Shutterstock

John Darwin

John Darwin, que l’on voit sur la photo en compagnie de son épouse, Anne, se serait noyé en faisant du canoë en mer du Nord en 2002. En réalité, les Darwin voulaient toucher sa prime d’assurance vie.

En 2007, Darwin est arrivé dans un commissariat de police de Londres, faisant semblant d’être amnésique. Malheureusement pour lui, quelqu’un a trouvé une photo du couple au Panama, où ils cherchaient à acheter une propriété. Les Darwin ont été condamnés à six ans de prison pour fraude. Anne a fini par divorcer et a écrit un livre sur cette expérience.

Vous allez adorer l’histoire de l’arnaque qui valait 17 millions de dollars.

10 / 13
La mort de Samuel Israel était une mise en scène.Craig Ruttle/AP/Shutterstock

Samuel Israel

L’ancien gestionnaire de fonds spéculatifs Samuel Israel, reconnu coupable d’avoir monté une pyramide de Ponzi, devait se présenter en prison le 9 juin 2008. Au lieu de cela, il a abandonné sa voiture sur le pont Bear Mountain, dans le nord de l’État de New York, et a écrit dans la poussière sur le capot: «le suicide est indolore».

Vu les circonstances, les autorités n’ont jamais cru au suicide d’Israël. Avec raison. En fait, il se cachait avec sa petite amie dans un camping-car garé à proximité d’une autoroute. Il s’est rendu au bout d’un mois; Israël est toujours bien vivant et en prison.

11 / 13
La mort de Stephen Kellaway était une mise en scène.David Crump/Daily Mail/Shutterstock

Stephen Kellaway

Lors d’une visite en Russie en 2008, Stephen Kellaway et son épouse ont tenté un plan audacieux. Elle a signalé sa mort, puis est retournée chez eux, en Grande-Bretagne, où elle a présenté le certificat de décès en russe qu’elle avait obtenu pour son mari.

Stephen est réapparu deux ans plus tard, admettant que son décès avait été simulé afin d’esquiver une enquête sur une fraude à l’assurance (il avait dépensé une réclamation d’assurance pour son entreprise pour payer l’augmentation mammaire de sa femme). Le Daily Mail rapporte que Stephen Kellaway se serait inspiré de la fausse mort de John Darwin.

Méfiez-vous de ces trucs que les arnaqueurs utilisent pour gagner votre confiance!

12 / 13
La mort de Lenin Carballido était une mise en scène.Luis Alberto Hernandez/AP/Shutterstock

Lenin Carballido

Ce politicien a réussi tout un exploit électoral: Lenin Carballido a été élu maire d’un village du Mexique en 2013, trois ans après sa «mort» due à des complications du diabète.

Lorsque la nouvelle de son élection s’est répandue, la police a commencé à enquêter et a déterminé qu’il avait simulé sa mort pour échapper à des accusations de viol qui remontaient à 2004.

13 / 13
La mort de Arkady Babchenko était une mise en scène.Efrem Lukatsky/AP/Shutterstock

Arkady Babchenko

En 2018, le journaliste russe Arkady Babchenko a simulé sa propre mort avec l’aide des services de sécurité ukrainiens. Ayant appris qu’un contrat avait été mis sur la tête de Babchenko, les forces de sécurité avaient planifié un «meurtre» dans son appartement, avec un faux agresseur et des tonnes de sang de porc.

À la morgue, Babchenko s’est nettoyé et a regardé les nouvelles de sa mort à la télévision. Une fois la menace écartée, Babchenko a révélé la vérité. «Nous sommes heureux qu’Arkady soit en vie et que sa tentative de meurtre ait été déjouée», a déclaré au Guardian un groupe de surveillance des médias, qui ajoutait néanmoins que «tout le monde se sent maintenant manipulé».

Vous resterez bouche bée face à ces histoires scandaleuses, mais réelles, autour du monde.

Contenu original Reader's Digest