Share on Facebook

Elisabeth II, une grande monarque

Le 9 septembre 2015, à 17 h 30, la reine Elizabeth II devient la monarque au règne le plus long de l’histoire de la Grande-Bretagne. En l’honneur de cet événement, nous vous présentons une rétrospective canadienne des faits marquants de ses 63 ans et 218 jours sur le trône.

1 / 2
1952- Vive la reine !

1952- Vive la reine !

C’est au cours d’un séjour de pêche au Kenya, avec son mari, le prince Philip, que la princesse Elizabeth apprend que son père, le roi George VI, est décédé dans son sommeil à l’âge de 56 ans. Soudain élevée au rang de reine et chef du Commonwealth, elle prend le premier vol pour l’Angleterre.

1953- Le couronnement

Le jour où, à 27 ans, la reine Elizabeth est officiellement sacrée et couronnée, 900 membres des Forces armées canadiennes se trouvent parmi les militaires gardant le trajet du défilé ou formant la procession en direction de l’abbaye de Westminster. Au Canada, le « God Save the Queen » est traduit en français pour les célébrations du couronnement, afin que les royalistes du Québec puissent s’y joindre.

1957- Une première visite canadienne

Même si elle s’était déjà rendue au Canada en 1951 en compagnie du prince Philip, sa première visite en tant que reine n’a eu lieu que six ans plus tard. À Ottawa, elle ouvre la session parlementaire et devient la première monarque à prononcer le discours du Trône.

1959- L’inauguration de la voie maritime du Saint-Laurent

En visite au Canada pour pas moins de 45 jours (jusqu’ici son séjour le plus long), la reine se rend dans tous les territoires et provinces. Elle en profite pour ouvrir officiellement la voie maritime du Saint-Laurent au trafic commercial en présence du premier ministre John Diefenbaker et du président des États-Unis, Dwight D. Eisenhower.

1967- Le Canada fête son centenaire à l’Exposition universelle

C’est à bord du yacht royal Britannia que la reine et le prince Philip débarquent dans l’île Notre-Dame, à Montréal. Ils visitent le pavillon de la Grande-Bretagne, déjeunent au pavillon du Canada, puis font un tour de l’exposition en minirail. Le couple royal profite ensuite d’une nuitée à l’hôtel qui porte le nom de la reine, le Queen Elizabeth.

2 / 2
1976- Les Jeux olympiques de Montréal

1976- Les Jeux olympiques de Montréal

En juillet, la reine ouvre les Jeux olympiques de Montréal. C’est une affaire de famille : sa fille, la princesse Anne, est membre de l’équipe britannique d’équitation. (Plus de 30 ans plus tard, la fille de la princesse Anne, Zara, suit les traces de sa mère en participant aux Jeux olympiques de Londres en 2012.)

1982- Le Canada gagne en indépendance

La reine Elizabeth signe, en compagnie d’une Pierre Elliott Trudeau ravi, la proclamation de la Loi constitutionnelle à Ottawa. Grâce à ce document, le Canada a désormais le pouvoir de faire des amendements à sa propre constitution sans consulter le Parlement britannique.

Découvrez d’autres profils dans notre section reportages.

1994- D’un océan à l’autre

La reine Elizabeth et le prince Philip entreprennent un voyage de 10 jours qui commence par une visite de la Nouvelle-Écosse, avant de traverser le pays jusqu’aux jeux du Commonwealth à Victoria. Ils font également un court séjour dans le Nord canadien, à Rankin Inlet, pour assister à des danses inuites, puis s’envolent pour Iqaluit.

2002- Au centre de la patinoire

Lors de sa visite à Vancouver, à l’occasion de la tournée du Jubilé d’or, la reine conquiert les amateurs de sport en participant à la mise au jeu protocolaire du match entre les Canucks de Vancouver et les Sharks de San Jose, sous les yeux des stars du hockey Wayne Gretzky et Cassie Campbell.

2010- Sa dernière visite ?

Pour sa 58e année de règne et sa 22e visite au Canada, la reine Elizabeth célèbre le centenaire de la Marine, le 143e anniversaire du pays et le dévouement du Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg. Moins remarquable, avec le recul : lors d’une visite du siège social de Research in Motion, une entreprise de haute technologie à Waterloo, en Ontario, elle reçoit un téléphone BlackBerry Bold blanc en cadeau.