Share on Facebook

Comment démarrer une vermicompostière

La vermicompostière est un contenant à compost qui utilise des vers pour décomposer les déchets organiques. Vous êtes inquiet ? Ne vous en faites pas. Le vermicompost ne dégage aucune odeur et vous libère des déchets organiques qui autrement prendraient le chemin des décharges. Voici comment procéder.

1 / 5

Pourquoi un vermicompost ?

Bien que les déchets alimentaires soient biodégradables, le manque d’oxygène dans les décharges fait qu’ils ne se décomposent pas correctement. Ainsi donc, si vous vivez en milieu urbain et n’avez pas d’arrière-cour, le vermicompostage  est le moyen idéal de composter vos déchets alimentaires, d’autant que la plupart des municipalités sont dépourvues de programmes intégrés de compostage. Sitôt que les vers ont transformé vos déchets alimentaires en compost, vous pouvez utiliser celui-ci pour vos plantes de maison ou le déposer dans un centre de compostage municipal. Voici comment démarrer votre vermicompostage.

2 / 5

Étape # 1 : Construisez un bac à vers

Bien que vous puissiez vous procurer des bacs spéciaux à vermicompostage, votre option la moins chère et la plus simple consiste à acheter un gros bac en plastique ou en bois. Les dimensions de ce bac seront déterminées par la quantité de déchets alimentaires que vous produisez, mais on estime qu’un bac de 50 cm sur 75 (20 po sur 30) suffit au départ. Forez une dizaine de trous de 6 cm (un quart de pouce) dans le fond du bac, autant sur les côtés et 10 autres dans le couvercle. Installez le bac sur quelques briques et glissez dessous un plateau en plastique pour recueillir le liquide qui s’écoule ; ce liquide peut s’utiliser comme engrais à plantes. Placez le bac dans un endroit chaud, sec et obscur.

3 / 5

Étape #2 : Installez les vers sur une litière

Vous souhaitez que vos vers connaissent un certain confort ? Du papier journal déchiqueté, voilà une litière peu chère et facile à confectionner. Déchirez une bonne quantité de papier journal en fines lanières, humectez-les d’eau et remplissez le bac aux trois quarts. Ajoutez des plantes mortes, du marc de café, du compost prêt à servir et de la terre où les vers trouveront à se nourrir.

4 / 5

Étape #3 : Procurez-vous des vers

Malheureusement, les vers de jardin ne sont pas les meilleurs pour le compostage ; vous devrez donc probablement vous en commander. On les trouve chez plusieurs détaillants partout au Canada, comme chez Worm Composting Canada. Si l’un de vos amis possède un grand bac à vermicompostage, vous pourriez lui demander de vous passer quelques vers pour démarrrer votre bac. Les experts recommandent au départ un rapport du simple au double entre les déchets et les vers : pour chaque kilo (2 livres) de déchets, il vous faut deux kilos (4 livres) de vers.

5 / 5

Étape #4 : L’entretien et l’alimentation des vers

Répartissez vos vers un peu partout dans le bac, fermez-le et ne les dérangez pas pendant quelques jours, le temps qu’il leur faut pour se creuser des galeries dans la litière. Vous pouvez alors commencer à les nourrir. Donnez-leur des déchets de fruits et de légumes, des coquilles d’œufs pulvérisées, du marc de café et des sachets de thé. Ne leur donnez pas de viande, de produits laitiers, de céréales ou de déchets d’aliments cuits. Un bon conseil : chaque fois que vous nourrissez vos vers, recouvrez les aliments de litière et assurez-vous que le bac n’est ni trop humide, ni trop sec. Ne les nourrissez pas avec excès car la nourriture s’accumulerait et se mettrait à sentir mauvais. Mais surtout, prenez bien soin de vos petits amis : ils travaillent fort et vous aident à protéger l’environnement. Bon compostage !