Sept conseils financiers pour femmes mariées

En principe, tout le monde aimerait trouver le bonheur dans le mariage, et que ce soit pour la vie, mais ça ne marche pas toujours comme ça. Et quand surgit la question du divorce, la plupart des gens, mais plus souvent les femmes, n’y sont pas préparés. Voilà ce que toute femme mariée devrait absolument savoir sur ses finances.

1 / 8

Prendre les rênes de ses finances augmente la confiance en soi.

Sheilah D. Vance est avocate à Philadelphie, en Pennsylvanie.

 

 

 

2 / 8
1. Soyez prête au changement

1. Soyez prête au changement

À tout moment, votre mari peut changer d'avis à propos de son envie d'être marié avec vous, et s'il décide que c'en est fini, votre vie en sera instantanément bouleversée. Souvent, les femmes heureuses dans leur mariage pensent qu'elles font tout, ou presque, à la perfection, mais personne n'est à l'abri d'un divorce.

3 / 8
2. Tenez-vous au courant des finances de votre ménage

2. Tenez-vous au courant des finances de votre ménage

Conservez les coordonnées, numéros et adresses de tous les comptes d'épargne, de chèques, de retraite et d'investissement de votre mari et de vos comptes communs. Tenez un registre de tous les revenus et dépenses de votre ménage, cela vous aidera à bien comprendre comment votre couple maintient son train de vie.

 

4 / 8
3. Agissez sans attendre

3. Agissez sans attendre

Si votre mari évoque la séparation ou le divorce devant vous, faites immédiatement le nécessaire. Il a peut-être déjà pris des mesures pour protéger ses finances et préparer sa vie sans vous. Même si vous allez d'abord consulter un conseiller matrimonial, protégez vos intérêts au cas où. Prenez rendez-vous avec un conseiller financier ou un avocat pour savoir que faire avant le divorce. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour sauver votre mariage, mais il n'y a pas de mal à assurer votre propre sécurité en parallèle.

 

5 / 8
4. Protégez votre crédit

4. Protégez votre crédit

Gardez la cote auprès de votre banque. En cas de divorce, vous aurez besoin d'un bon dossier de crédit pour louer ou acheter un nouveau logement, ainsi qu'une voiture. Si vous n'avez pas d'économies ni de revenu, votre carte de crédit pourrait servir à payer votre avocat et vos frais quotidiens, mais vous risquez de vous enfoncer profondément dans les dettes si vous êtes incapable d'honorer vos factures.

 

6 / 8
5. Alimentez votre compte personnel

5. Alimentez votre compte personnel

Conservez de l'argent à votre nom, hors d'atteinte de votre mari. Votre mari le fait certainement de son côté, que vous le croyiez ou non. En cas de divorce, vous devrez payer les honoraires de votre avocat pour obtenir l'argent qui vous est dû pour vivre et élever vos enfants ainsi qu'un partage équitable des biens de votre couple.

 

7 / 8
6. Régime de pension d'entreprise

6. Régime de pension d'entreprise

Vous avez sans doute droit à votre part des contributions de votre mari à son régime de pension d'entreprise, car elles font partie des biens communs qui doivent être partagés en cas de divorce.

8 / 8
7. Une pension alimentaire n'est pas éternelle

7. Une pension alimentaire n'est pas éternelle

La seule chose certaine au sujet des pensions alimentaires, c'est qu'elles ont une fin. La pension alimentaire est discrétionnaire, et elle est accordée par la cour ou dans un règlement entre les parties notamment en fonction de votre capacité à subvenir à vos propres besoins. Comme elle n'est due que pour un certain nombre d'années, tenez votre curriculum vitæ à jour, parce que si vous ne travaillez pas hors de chez vous pendant le mariage, vous aurez probablement à le faire après le divorce.