Share on Facebook

Pour en finir avec les fins de mois difficiles

Saviez-vous que la majorité des Nord-Américains peinent à joindre les deux bouts? Et que cette façon de vivre touche tous les échelons salariaux? Les probabilités que vous soyez de ceux-ci sont donc assez fortes. Selon l’Association canadienne de la paie, 60 % des Canadiens vivent paie après paie sans parvenir à mettre le moindre dollar de côté pour leur retraite.

1 / 9

Même une augmentation ou une prime inattendue n’auront pas d’effet salvateur, car c’est souvent la manière de dépenser qui est en cause. À peine l’argent dans nos mains, nous sautons sur l’occasion pour changer de voiture, acheter un meilleur téléphone ou nous équiper d’un ordinateur plus rapide. Ainsi, avoir plus d’argent ne fait que mieux diversifier nos dépenses. Que vous vous débattiez pour joindre les deux bouts ou que vous tiriez le diable par la queue avec frivolité, voilà quelques trucs pour enrayer le cycle des fins de mois difficiles pour de bon.

2 / 9

Connaître son train de vie

Connaître votre train de vie est une étape clé vers la maîtrise de vos finances. Additionnez vos dépenses mensuelles fixes, loyer, hypothèque, transport, factures, dettes, etc. Comptez aussi quelles sont vos dépenses hebdomadaires moyennes pour la nourriture, y compris les repas à l’extérieur et les petites courses à l’épicerie du coin. Enfin, évaluez le coût moyen de vos loisirs et divertissements, ainsi que celui des dépenses imprévues. Une fois que vous savez quels sont vos frais avec un peu plus de précision, ça devient beaucoup plus facile de décider où couper dans vos dépenses.

Conseil : Après le logement et les transports, la nourriture nous coûte cher et nous pouvons éliminer bien des dépenses inutiles en planifiant nos repas. 

3 / 9

Faites-en un sport

Pour mieux sortir de ce cycle infernal, voyez votre réussite budgétaire comme un défi, et faites de ce défi un sport! Donnez-vous des objectifs concrets et des délais, ainsi que des récompenses pour chaque victoire. Cette façon de procéder vous permettra non seulement de suivre vos progrès, mais elle vous servira aussi de système d’alarme en vous aidant à repérer les problèmes potentiels avant que vous ayez les deux pieds dedans. Mieux vous suivrez vos dépenses, plus il vous sera facile de les limiter et de respecter vos priorités.

Conseil : Vos revenus doivent être plus élevés que vos dépenses. Avec une planification méticuleuse de votre budget, vous pourrez regarder les excédents s’accumuler dans votre compte plutôt que continuer à attendre le prochain chèque dans l’angoisse.

4 / 9

Payez vos dettes

Le côté stressant des dettes est plus qu’un fardeau financier – il peut vous mener à des complications de santé. Il a été montré que les gens qui sont couverts de dettes sont plus souvent sujets à des problèmes de santé. Selon un sondage d’Associated Press-AOL Health, le stress de devoir de l’argent a amené beaucoup de gens à faire des ulcères, à tomber dans un état de profonde dépression, voire même à subir des crises cardiaques. Une étude a montré que ceux qui rapportent un haut niveau de stress dû à des dettes ont souffert d’au moins trois pathologies associées au stress.

Conseil : Plus vite vous payerez vos dettes, plus vite vous pouvez vous détendre et profiter de votre argent. Doublez les remboursements de votre carte de crédit, et vous en réduirez les intérêts deux fois plus vite.                

5 / 9

Essayez les enveloppes budgétaires

Le système des enveloppes budgétaires consiste à diviser les revenus que vous recevez à chaque paie entre diverses enveloppes qui représentent vos catégories de dépenses (par exemple : épicerie, fournitures, loisirs, loyer, hypothèque, etc.). Cette technique est très efficace, parce que chaque dollar s’y fait attribuer un rôle avant d’être dépensé. S’il vous manque de l’argent dans une enveloppe, vous pouvez en prendre dans une ou plusieurs des autres enveloppes tout en sachant dès lors que vous devrez réduire vos dépenses dans ces catégories, ou cesser de dépenser dans la catégorie de l’enveloppe vide jusqu’à votre prochaine paie.

Conseil : Si possible, gardez un peu d’argent de réserve dans chaque enveloppe, au cas où il vous en faudrait un peu plus le mois suivant.

 

6 / 9

Automatisez et investissez

La plupart des banques offrent des services automatiques gratuits, comme un service qui divise votre argent entre l’épargne, le paiement des factures et l’investissement. Vous croyez sans doute que vous n’avez pas un sou à investir, mais il est toujours possible de faire une petite place à la croissance. Demandez à votre banque de vous mettre en contact avec un conseiller financier qui vous suggérera des façons d’investir votre argent selon vos moyens. Même si vous ne commencez qu’avec de petits montants, vous pouvez placer votre argent dans un régime d’épargne-retraite, un compte d’épargne à haut rendement ou un compte d’épargne libre d’impôt, où il rapportera des intérêts.

Conseil : Essayez de vous donner comme règle de retenir 10 % de vos revenus pour les placer. Déduisez-les de votre paie dès que vous encaissez votre chèque et placez-les là où ils rapporteront des intérêts. Assurez-vous de choisir un compte duquel il est compliqué de faire des retraits, pour vous en passer l’envie.

7 / 9

Payez en espèces

Le plastique est votre ennemi mortel, et le meilleur moyen de ne pas dépenser de l’argent que vous n’avez pas est d’avoir le montant de vos dépenses dans votre poche. Avec de l’argent comptant, dépenser plus demande un effort supplémentaire. Vous devez passer à la banque ou à un guichet automatique, puis retourner au magasin pour effectuer votre achat. Cela donne à bien des gens le temps de reconsidérer la question en regard de la tension budgétaire qui va suivre.

Conseil : Au début de chaque semaine, retirez le montant dont vous avez besoin pour toute la semaine (que vous avez déterminé dans votre budget), puis dépensez en conséquence.  

 

 

 

8 / 9

Trouvez-vous un compagnon de galère

Qu’il s’agisse de votre conjoint, d’un proche ou d’un ami qui est dans la même galère, avoir quelqu’un devant qui répondre de vos choix vous encouragera à prendre de meilleures décisions budgétaires. Sortir du cycle des fins de mois difficiles est un défi, et un réseau de soutien pourrait vous apporter le petit plus de motivation qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Conseil : Assurez-vous que votre compagnon soit aussi sérieusement motivé et engagé que vous dans son désir de rompre le cycle.

 

9 / 9

Coupez dans vos vices

Voilà 3 techniques infaillibles pour boucher le trou dans votre portefeuille :

1. Cessez de boire ou modérez votre consommation d’alcool.
2. Faites-vous du café à la maison et renoncez aux cafés fantaisies de chez Starbucks ou autres.
3. Louez des films plutôt qu’aller au cinéma, mais si vous allez tout de même au cinéma, n’y achetez ni boisson ni maïs soufflé.

Conseil : En coupant dans vos vices, vous améliorerez votre santé en même temps que vos finances.