Share on Facebook

10 idées de menus pour célébrer la Saint-Jean

Arrivée de l’été, Fête nationale du Québec’ les raisons de célébrer la Saint-Jean-Baptiste ne manquent pas. Mais ses réjouissances peuvent rester sur l’estomac. Vous redoutez une indigestion au duo bière-poutine ? Vous souhaitez renouer avec les traditions tout en sortant des sentiers battus ? Voici 10 idées de menus savoureux, sains et festifs.

1 / 10
Profiter des produits de saison

Profiter des produits de saison

Jadis liée à la célébration du solstice d’été, la Saint-Jean accueille l’arrivée tant attendue des beaux jours. C’est le moment ou jamais de profiter des fruits et légumes de saison.

 

–    Radis, laitues, betteraves, oignons verts, pommes de terre nouvelles, concombres des champs, cornichons… Déclinez-les à l’infini dans des salades fraîcheur, comme cette salade de pois mange-tout, concombres et radis.

 

–    Les asperges s’attardent encore sur les étals. Profitez-en pour concocter cet original risotto d’orge perlé, asperges et champignons.

 

–    Les petits fruits (fraises, framboises, mûres) arrivent  chez les maraîchers et croisent les dernières tiges de rhubarbe de la saison. C’est le moment ou jamais de confectionner un lassi à la rhubarbe ou encore l’un de ces 3 desserts santé à la fraise.

 

–    Inspirez-vous aussi des 7 super aliments de juin

2 / 10
Célébrer la gastronomie québécoise

Célébrer la gastronomie québécoise

Quel meilleur moment que la Saint-Jean pour mettre en valeur le patrimoine culinaire du terroir ? Si le thermomètre se prête peu à l’élaboration de plats riches, donnez un coup de frais à la tradition avec ces alternatives légères.

–    Originaire de la région de Charlevoix, la gourgane ou « fève des marais » possède une grande valeur nutritionnelle et une saveur caractéristique. Riche en protéines, vitamines et minéraux, elle est également très peu calorique. Pour changer de la sempiternelle soupe, essayez-la en salade de gourganes, vinaigrette au paprika.

–    Incontournable de la gastronomie québécoise, le pâté chinois a pour vedette le blé d’Inde, ingrédient du terroir par excellence. En remplaçant la viande hachée par des lentilles ou en y ajoutant des légumes frais, ce plat national a tout pour devenir santé.

–    Si vous vous sucrez le bec au dessert, gâtez-vous avec le classique et populaire pouding chômeur, qui exalte la saveur profonde du sirop d’érable. Ou bien optez pour des alternatives originales et fruitées, telles qu’un onctueux pouding de patates douces à la noix de coco ou un rafraîchissant pouding aux griottes.

3 / 10
Adapter la tradition du banquet

Adapter la tradition du banquet

La Saint-Jean est avant tout une fête populaire où l’on aime se retrouver entre amis, en famille ou avec les membres de sa communauté. Mais nul besoin d’organiser un banquet ou une grande tablée pour respecter la coutume : en grand ou petit comité, l’important est l’esprit de partage.

–    En entrée, profitez de l’abondance de légumes du printemps pour servir un assortiment de crudités, accompagnées de cette trempette aux épinards par exemple. Un minimum d’efforts pour un résultat complet et vitaminé.

–    Quoi de plus convivial qu’une grande poutine à partager ? Oubliez la friteuse et ménagez les artères de vos invités en proposant cette version savoureuse et santé, idéale pour un banquet moderne de la Saint-Jean.

–    Pour conclure en beauté, optez pour une option aussi décadente que rafraîchissante avec des biscuits fourrés de crème glacée à la menthe, ou plus épurée et estivale avec cette salade de cantaloup et bleuets au thé vert et à la lime.

4 / 10
Régaler toute la famille

Régaler toute la famille

Journée fériée et réunions de familles sont souvent synonyme de ribambelle d’enfants à nourrir.

Ce menu adapté aux plus jeunes vous permettra de satisfaire toutes les générations sans vous casser la tête. Vous pouvez aussi piocher au préalable dans ces conseils pour aider votre enfant à bien manger.

–    Simple et ludique, cette recette de salade d’orzo en cachette peut être assemblée d’avance et éveillera la curiosité des enfants sans les faire grimacer.

–    Succès garanti avec ces hamburgers de légumes, une façon pratique de s’assurer que les enfants fassent le plein de vitamines, sans les priver d’un de leurs plats favoris.

–    En dessert, optez pour la simplicité en servant une montagne de fruits frais (fraises, bananes, kiwis, oranges…) à tremper dans une fondue au chocolat noir. Sain, délicieux et facile à préparer en grandes quantités, ce dessert sans lait ni noix minimise aussi les risques d’allergies.

5 / 10
(Re)découvrir la cuisine des Premières Nations

(Re)découvrir la cuisine des Premières Nations

La Saint-Jean-Baptiste célèbre l’identité et le patrimoine de tous les Québécois.
Pourquoi ne pas en profiter pour mettre à l’honneur la cuisine des tout premiers habitants ? Ces spécialités amérindiennes apporteront une saveur supplémentaire à vos festivités.

–    Mets traditionnel des Premières Nations et des coureurs des bois, la banique est une sorte de pain sans levain.

Elle se prépare en quelques minutes et peut se cuire au four sous la forme d’un pain plat, ou encore sur la braise, enroulée autour d’un bâton.

 

Mélangez 300g de farine de votre choix, une cuillère à soupe de poudre à pâte, une pincée de sel et une cuillère à soupe de sucre.

Vous pouvez aussi y incorporer les ingrédients de votre choix : fruits secs, noix, graines, épices, etc. Ajoutez de l’eau et pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et malléable.

Si vous enroulez la pâte autour d’un bâton, faites-la bien dorer en la tournant régulièrement (au-dessus d’un feu de camp par exemple).

Si vous optez pour une cuisson au four, à la poêle ou sur la braise, formez une grande galettes ou plusieurs petites aplaties, et laissez cuire doucement (entre 10 et 20 minutes) jusqu’à ce qu’un couteau plongé au centre ressorte sec.

–    Plat emblématique de la cuisine autochtone d’Amérique du Nord, la sagamité se présente sous la forme d’une soupe épaisse à base de maïs, que l’on peut additionner des céréales, légumes et protéines de son choix. Créez votre propre variante ou inspirez-vous de cette chaudrée de maïs au bacon.

–    Bleuets et autres baies sont les fruits traditionnels de la cueillette, activité autrefois centrale dans l’alimentation des Amérindiens. Savourez-les sous toutes leurs formes, grâce à cette recette de popovers aux bleuets et salade de baies par exemple.

6 / 10
Fêter la diversité

Fêter la diversité

Une grande partie de la population estime que la Saint-Jean est la fête de tous les Québécois, peu importe leur origine, leur langue ou leur orientation politique. Dans cet esprit, pourquoi ne pas célébrer la diversité à travers un rafraîchissant menu « tour du monde » ?

–    Des rondelles de bananes plantains frites ou grillées donneront aux entrées un petit goût de Caraïbes aussi original que succulent. À consommer aussi bien salés que sucrés, ces fruits constituent en outre une excellente source de vitamine A, vitamine C et potassium.

–    Frais, conviviaux, simples à préparer et pratiques à déguster, ces rouleaux de printemps asiatiques à la dinde sont parfaitement adaptés à la saison et apportent une note de fraîcheur bienvenue.

–     La douceur et les parfums des desserts moyen-orientaux sont irrésistibles. Succombez à ce baklava aux fruits et aux pistaches, plus adapté à la saison estivale en raison de sa teneur réduite en sucre et en gras.

7 / 10
Sortir les barbecues

Sortir les barbecues

Si le beau temps est au rendez-vous, le 24 juin est une occasion parfaite pour allumer le barbecue.
Avant de vous lancer à l’assaut du gril, consultez nos 7 trucs de pro pour la cuisson au barbecue.
Puis, alliez plaisirs gourmets et joies du plein-air avec ces 3 recettes faciles de grillades au barbecue, ou agrémentez vos propres recettes de ces marinades et sauces saines pour le barbecue.
Vous pourrez même pousser la thématique jusqu’au dessert avec ces brochettes de fruits grillés.

8 / 10
Miser sur les amuse-bouches

Miser sur les amuse-bouches

Si vous prévoyez assister à un défilé, un concert ou en encore organiser un pique-nique, optez pour un menu nomade. La meilleure façon de profiter des réjouissances en extérieur sans malmener son appétit.

Ces amandes épicées constituent la parfaite collation santé à emporter.
Pour les faims plus substantielles, planifiez vos provisions parmi ces 6 sandwichs santé pour un pique-nique parfait.
Les dents sucrées ne seront pas non plus en reste avec des muffins renversés aux nectarines à grignoter sur le pouce.

 

Et pour éviter les dégâts, oubliez d’office ces 11 aliments à ne pas amener lors d’un pique-nique.

9 / 10
Jouer avec les symbolesLesiChkalll27/Shutterstock

Jouer avec les symboles

Vous vous sentez d’humeur badine ou créative ?
Osez les clins d’œil comestibles aux symboles associés à la Saint-Jean.

Grâce à ce menu ludique et instructif, l’histoire n’aura jamais eu aussi bon goût.

En guise de rappel subtil à l’emblématique fleur de lys, parsemez vos plats de fleurs comestibles, aussi ravissantes que nutritives.

Plutôt rares dans la nature, les aliments bleus existent néanmoins et peuvent constituer un clin d’œil à la fois esthétique et surprenant aux couleurs du drapeau québécois. Chou-fleur pourpre, fromage bleu, raisins bleus, bleuets… déclinez toutes les nuances d’azur dans votre assiette.

Que serait la Saint-Jean-Baptiste sans ses grands feux de joie ? Profitez aussi de la chaleur des brasiers pour y griller des guimauves au chocolat.

10 / 10
Explorer des breuvages alternatifs

Explorer des breuvages alternatifs

Pour beaucoup, 24 juin rime avec festivités bien arrosées.
Vous pouvez toujours profiter de l’occasion pour faire vivre les micro-brasseries en testant (avec modération) de nouvelles bières locales.
Mais si pour vous la fête est plus folle sans alcool, essayez ces trois alternatives aux boissons alcoolisées.

–    Les saveurs puissantes et boisées de la bière d’épinette et de la racinette sauront ravir les palais avertis.

–    Envie d’un drink sans conséquences mais qui fasse tout de même frétiller vos papilles ?

Essayez le jus de gingembre, rhizome à l’effet relaxant et euphorisant.
Épluchez une grosse racine de gingembre (environ 250g), râpez-la ou mixez-la finement.

Versez le gingembre dans une 1,5L d’eau bouillante et retirez aussitôt la casserole du feu.

Laissez reposer 1 heure.

Filtrez et versez le liquide obtenu dans un contenant étanche, une bouteille en verre de préférence.

Une fois le jus de gingembre refroidi, vous pouvez le siroter tel quel, additionné d’eau et d’un liquide sucrant (sirop d’érable, nectar d’agave, miel…), ou encore comme base de cocktail, à raison d’un quart de jus de gingembre pour ¾ d’eau pétillante par exemple.

Sensations fortes garanties.

–    Gardez les idées claires et l’estomac léger en buvant, plutôt qu’un martini, une fraîcheur pétillante aux bleuets sauvages du Québec, à la fleur de sureau et à la menthe.

D’autres suggestions ? N’hésitez pas à faire part de vos idées dans les commentaires !