Share on Facebook

Les pires aliments pour la santé des os, muscles et articulations

En quantité excessive, ces aliments – les pires en ce qui concerne os, muscles et articulations – peuvent affecter votre taux de calcium et votre capacité à métaboliser les protéines.

1 / 2

Comment réduire la consommation des pires aliments pour la santé de vos os, muscles et articulations?

Sel

«Les Canadiens consomment trop de sel. On estime que 85% des hommes et 60% des femmes absorbent quotidiennement plus que les 2,3 g de sel recom-mandés.» Essayez de ne pas dépasser 6 g par jour. En effet, une alimentation salée augmente la quantité de calcium rejetée dans les urines, ce qui affaiblit les os. Le sel acidifie également le sang, augmentant le risque d’inflammation, particulièrement néfaste aux articulations. Les étiquetages des aliments précisent généralement le taux de sodium contenu ; pour obtenir la quantité équivalente de sel, multipliez ce chiffre par 2,5. Votre corps n’a besoin que de 2,3 g de sel par jour. Les trois quarts de nos apports en sel proviennent de la nourriture transformée par l’industrie alimentaire. Plats préparés, charcuteries, sandwichs emballés et soupes déshydratées sont parmi les plus néfastes. Prenez l’habitude de lire les étiquettes : de manière générale, un aliment contenant plus de 0,5 g de sodium pour 100 g est trop salé ; s’il en contient moins de 0,1 g, il est considéré comme pauvre en sel. Plus vous salez vos plats, plus vous avez envie de resaler. Si vous réduisez vos apports en sodium, vos papilles mettront un peu de temps à s’habituer, mais vos réflexes finiront par se modifier.

Alcool

Boire modérément n’est pas dangereux – un verre de vin quotidien est bénéfique à la santé des os. En effet, les experts pensent que de petites quantités d’alcool aident à convertir la testostérone en estradiol, une hormone qui limite la perte osseuse. En revanche, consommer trop d’alcool endommage les cellules de régénération osseuse et perturbe le processus digestif, empêchant le corps d’absorber correctement les nutriments. Si vous avez tendance à boire, tâchez de rester dans les limites recommandées de 2 à 3 doses par jour pour les femmes et 3 à 4 doses pour les hommes. Une dose équivaut à un verre de vin ou à 250 ml de bière.

2 / 2

Café et boissons gazeuses

Des apports importants de caféine interfèrent légèrement avec l’absorption du calcium. Une tasse de café inhibe l’absorption d’environ 6 mg de calcium, soit la quantité contenue dans une cuillerée à thé de lait ; il vous suffit donc de prendre un nuage de lait avec votre café pour en compenser l’effet ! La caféine est plus à même de poser un problème si vous buvez beaucoup de cola. En outre, il est possible que l’acide phosphorique, souvent utilisé comme conservateur dans de nombreuses boissons gazeuses, affaiblisse les os. Lorsque le taux de phosphore dépasse celui de calcium dans le sang, le corps prélève du calcium dans les os pour rééquilibrer la balance. Comme de nombreuses boissons gazeuses contiennent par ailleurs beaucoup de sucre, il est plus raisonnable d’en limiter la consommation.

Allergies et intolérances

Divers aliments augmentent, semble-t-il, les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde ou du rhumatisme psoriasique chez certaines personnes. Même si vous suspectez une allergie ou une intolérance alimentaire, parlez-en toujours à votre médecin avant de supprimer un aliment de vos menus.

Aliments acides

Rien ne prouve aujourd’hui que l’arthrite est aggravée par les aliments acides – oranges ou tomates. L’acidité contenue dans ce type d’aliments est inférieure à celle de l’estomac. Si vous constatez que certains aliments intensifient vos symptômes, évitez de les manger, mais compensez toujours avec des nutriments équivalents.

Découvrez d’autres astuces santé dans notre section Nutrition

ATTENTION !

Bien qu’indispensables, les protéines, lorsqu’elles sont prises en trop grandes quantités, augmentent l’évacuation du calcium dans les urines. En général, les Canadiens ne consomment pas assez de protéines pour qu’il se crée une déperdition de calcium, mais ça pourrait arriver si l’on prend en parallèle des suppléments protéiques ou que l’on suit un régime hyperprotéiné et pauvre en glucides.