Share on Facebook

Gaz et maux de ventre: les pires aliments pour votre ventre

Ces «bourreaux de l’estomac» sont susceptibles de mettre votre système digestif à dure épreuve, de semer la panique parmi les bactéries, de causer de l’inflammation et de vous faire prendre du poids. Voici les pires aliments pour votre ventre.

1 / 7
Parmi les pires aliments pour le ventre, les aliments très riches en glucides.Shutterstock

Maux de ventre: les aliments riches en glucides peuvent engendrer de l’inflammation

Ceci pourrait changer à jamais votre manière de voir les «bons» et les «mauvais» glucides. Les aliments hyperglucidiques peuvent altérer l’équilibre de votre flore intestinale et provoquer de l’inflammation. On dit que des aliments sont hyperglucidiques lorsque leur ratio de glucides est très élevé par rapport à leur poids.

Une petite pomme de terre pèse 170 grammes, mais elle est presque exclusivement composée d’eau, et de 23 pour 100 de glucides seulement. Une galette de riz, à l’opposé, pèse 9 grammes dont près de 80% sont des glucides!

On en retrouve dans: les bagels, le pain (pains complets compris), les craquelins, les pâtes, les céréales, le riz blanc, les bretzels.

Découvrez au cours des prochaines pages les pires aliments responsables de vos maux de ventre et inconforts.

Dans le même ordre d’idées, savez-vous si les régimes faibles en glucides sont efficaces pour la perte de poids?

2 / 7
Les aliments trop riches en gras peuvent aussi causer de l'inflammation.Shutterstock

La malbouffe peut accroître l’inflammation

Trois types de graisses alimentaires sont liés à l’inflammation et contribuent ainsi à l’excès de gras dans le ventre : les gras trans, les gras saturés et les omega-6.

On en retrouve dans: les aliments emballés (trans), certaines coupes de viandes très grasses et conditionnées (saturés) les produits du lait entier, certaines sucreries (saturés), l’huile de maïs, de pépins de raisin, de soja, de carthame et de tournesol (oméga-6).

Assurez-vous de savoir où trouver les bons gras et comment éviter les pires!

3 / 7
Les produits laitiers peuvent être plus difficiles à digérer avec l'âge. Shutterstock

Lait et produits laitiers riches en lactose peuvent être plus difficiles à digérer avec l’âge

Certains individus ne sont pas sensibles à ces glucides, d’autres n’éprouvent des symptômes que quand ils en consomment certains, et d’autres enfin réagissent violemment à toute exposition à ces glucides. Le lactose, présent dans tous les laits animaux, est décomposé dans l’intestin grêle par un enzyme appelé lactase. Mais à mesure qu’il vieillit, notre organisme produit moins de lactase (l’objectif premier de cet enzyme étant d’aider le bébé à digérer le lait maternel), ce qui veut dire que les produits laitiers qui contiennent du lactose peuvent avec l’âge tourmenter votre système digestif, même s’ils ne vous faisaient rien avant.

On en retrouve dans: le lait, le yogourt (pas le grec), les fromages à pâte molle, les desserts à base de produits laitiers.

Vérifiez si vous avez ces symptômes indiquant que vous êtes intolérant au lactose.

4 / 7
Les aliments riches en fructose peuvent engendrer des maux de ventre. Shutterstock

Un excès de fructose (pommes, miel, asperges) peut provoquer des gaz et ballonnements

Les aliments riches en fructose, différents des aliments riches en glucose, peuvent provoquer des gaz, des ballonnements et de la diarrhée. Selon une étude du Journal of Clinical Gastroenterology publiée en 2008, les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable qui suivaient un régime exempt de fructose voyaient leurs symptômes diminuer.

On en retrouve dans: certains fruits (pommes, mangues, melons d’eau), certains légumes (asperges, pois mange-tout), les édulcorants (sirop de maïs à haute teneur en fructose, sirop d’agave, miel).

On vous dévoile ici la vérité sur le sirop de glucose…

5 / 7
L'ail et les oignons peuvent engendrer des gaz.Shutterstock

L’ail, l’oignon… et leurs cousins riches en fibres peuvent causer des flatulences

L’incapacité du corps à digérer le fructane, une fibre présente dans certains aliments, peut causer des flatulences. Cette fibre semble à l’origine de plus de symptômes que les autres, mais c’est peut-être simplement parce que nous en absorbons beaucoup.

On en trouve dans: les grains (orge, blé), les légumes (artichauts, oignons, ail), la plupart des légumineuses (noirs, rouges, fèves de soja), additifs (inuline).

Évitez ces aliments qui causent des ballonnements.

6 / 7
Les noix et haricots peuvent causer des flatulences et maux de ventre.Shutterstock

Les haricots et les noix peuvent causer des gaz

Il nous manque un enzyme pour digérer un de leurs glucides, alors ce sont nos bactéries qui s’en chargent, ce qui produit des gaz.

On en trouve dans: la plupart des haricots et des noix (cajou, pistaches).

Découvrez ces remèdes naturels efficaces pour combattre virus et bactéries!

7 / 7
Les édulcorants artificiels peuvent causer des gaz et inconforts au niveau du ventre.Shutterstock

Les édulcorants naturels et artificiels peuvent engendrer des ballonnements

Les polyalcools (alcools de sucre) et les édulcorants à faible teneur en glucides présents à l’état naturel dans certains aliments et ajoutés dans d’autres sont un autre glucide indigeste. Ils pénètrent difficilement nos cellules, et ce sont donc les bactéries de l’intestin qui les digèrent, ce qui peut causer gaz et ballonnements.

On en retrouve dans: certains fruits (pommes, mûres, nectarines, pêches, poires, prunes), certains légumes (chou-fleur, champignons, pois mange-tout), certains édulcorants artificiels (isomalt, mannitol, polydextrose), et les aliments sans sucre.

Informez-vous sur les causes les plus fréquentes de ballonnements.

Contenu original Reader's Digest