Share on Facebook

Comment bien manger sans se ruiner

Il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour avoir une alimentation saine. Voici comment vous pouvez bien manger pour presque rien.

1 / 8
Manger sainement ne coûte pas nécessairement cher

Manger sainement ne coûte pas nécessairement cher

Les chercheurs d’une étude récemment menée à l’Université de Navarra en Espagne ont découvert que plus les gens mangeaient sainement, plus ils dépensaient pour leur nourriture. C’est une mauvaise nouvelle pour ceux qui souhaitent bien manger mais ont des revenus modestes. Cependant, il existe des moyens de contourner le problème. En voici sept.

2 / 8
1. Évitez les restaurants

1. Évitez les restaurants

Un dîner à emporter peut coûter l’équivalent de quelques boîtes repas préparées à la maison. «Ce que me disent le plus souvent les femmes, c’est qu’il est plus simple pour elles de manger à l’extérieur, confie Brenda Arychuk, diététiste d’Edmonton. Pourtant, préparer sa boîte repas demande, en fait, moins de temps que de faire la queue pour commander un plat à emporter.» Sans compter que les plats maison sont généralement moins gras, moins salés et moins sucrés.

Vous trouverez ici des suggestions de dîners santé.

3 / 8
2. Comptez sur votre congélateur

2. Comptez sur votre congélateur

Vous économiserez en achetant un poulet ou un saumon entier et en le divisant ensuite en plus petites portions que vous pourrez congeler. Ajoutez-leur les assaisonnements de votre choix et ils seront prêts à cuire sans nécessiter d’autres préparatifs. Vous pouvez également doubler ou tripler les ingrédients d’une recette de soupe ou de ragoût et congelez les restants. Vous constaterez que c’est nettement moins cher que d’acheter des repas surgelés. Assurez-vous toutefois de consommer ces plats dans un délai de quelques mois.

4 / 8
3. Buvez à peu de frais

3. Buvez à peu de frais

Songez à ce que vous dépensez en boissons sucrées ou à calories vides, les sodas et les jus par exemple. «Nous gaspillons beaucoup d’argent pour des produits ou des boissons qui n’apportent rien à notre alimentation», rappelle Brenda Arychuk. Même les jus de fruits, censés être bons pour la santé, contiennent bien souvent du sucre ajouté et sont très caloriques. Optez plutôt pour l’eau et le lait écrémé. La diététiste conseille en outre de faire attention aux sommes que vous engloutissez dans la camelote alimentaire: «un gros sachet de croustilles et une boisson gazeuse coûtent à peu près l’équivalent d’un repas décent.»

5 / 8
4. Payez moins cher vos fruits et légumes

4. Payez moins cher vos fruits et légumes

Les fruits et légumes surgelés coûtent généralement moins cher que leurs équivalents frais tout en étant aussi nutritifs, quand ce n’est pas plus. Un légume qu’on a surgelé peu de temps après la cueillette sera probablement plus riche en nutriments qu’un légume frais qui a été récolté à des milliers de kilomètres de là et qui séjournera une semaine ou deux dans votre frigo. Si vous souhaitez consommer des produits frais, vous économiserez en les achetant en saison chez les producteurs de votre région.

6 / 8
5. Restez vigilante quand vous faites vos courses

5. Restez vigilante quand vous faites vos courses

À l‘épicerie, tenez-vous en aux sections se trouvant à la périphérie. C’est là qu’on dispose habituellement les produits de base: fruits et légumes, produits de boulangerie, viandes, fromages et poissons. «Ce qui se trouve au milieu est habituellement transformé, emballé et tout préparé, explique Brenda Arychuk; dès qu’on passe à la catégorie des préparations instantanées, les prix grimpent et la qualité chute.» Ayez une liste d’épicerie et tenez-vous-y. Autant que possible, ne faites pas vos courses quand vous avez le ventre creux; vous serez ainsi moins portée à faire des achats impulsifs, qui coûtent souvent cher et ne sont pas nécessairement très bons pour la santé.

De plus, avant de vous rendre à l’épicerie, prenez quelques minutes pour découper les bons de réduction dans les circulaires des marchands. Si votre grand-mère le fait, pourquoi pas vous? Les bons peuvent réellement contribuer à équilibrer le budget alimentaire.

7 / 8
6. Achetez en vrac

6. Achetez en vrac

À la longue, les portions individuelles de produits tels que le yogourt ou les fruits en conserve finissent par coûter cher. Achetez plutôt des gros formats que vous diviserez en petites portions et garderez dans des récipients réutilisables. En outre, achetez en vrac les denrées telles que le riz et les légumineuses. Si vous manquez d’espace de rangement, demandez à une voisine ou une amie de les partager avec vous.

8 / 8
7. Consommez moins de viande

7. Consommez moins de viande

Comme la viande est bien souvent l’ingrédient le plus coûteux d’un repas, vous pouvez la remplacer à l’occasion par des substituts protéinés, par exemple, des haricots, des lentilles, du tofu ou du fromage. Vous trouverez de nombreuses suggestions à cet effet dans le Guide alimentaire canadien. Vous pouvez également diminuer les portions de viande que vous servez au repas ou augmenter la proportion de haricots ou de légumes que vous mettez dans les plats comme le le chili ou la sauce à spaghetti.