Aliments : vérités et mensonges

Vous croyez que le vin rouge est bénéfique, mais le café nocif? Lisez ce qui suit.

1 / 7

Mythe : le café est cancérigène

Profitons de notre conversation sur le petit déjeuner, pour rétablir la réputation du café, faussement décrié. Vers la fin des années 1970, les chercheurs ont dit que la caféine provoquait l'apparition de kystes aux seins. Puis, en 1981, une étude d'Harvard trouvait une augmentation du nombre de cancers pancréatiques parmi les buveurs de café.

Peu après, d'importantes études sur le risque de cancers chez les buveurs de café ont fait chou blanc. Dans certains cas, l'opposé semblait vrai. Une analyse de 17 études menées entre 1990 et 2003 a constaté une diminution de 24 % du risque de cancer du côlon parmi les gens buvant du café à petites gorgées.

2 / 7

Mythe : les œufs sont dangereux

Pendant les années, les experts en nutrition ont dit que les œufs étaient dangereux parce qu'ils constituaient une source importante de cholestérol. Puisque le cholestérol obstrue les artères, manger des œufs devait forcément augmenter le risque de crises cardiaques et d'AVC.

Faux. Des études à grande échelle suggèrent que cette théorie n'est que du vent. La fameuse étude Framingham sur le cœur, qui a d'abord démontré que le taux de cholestérol sanguin élevé provoque bien des maladies cardiaques, n'a trouvé aucune corrélation entre la consommation d'œufs et les maladies cardiovasculaires.

De fait, seulement 25 % du cholestérol dans le sang provient directement de la nourriture. Les autres 75 % sont fabriqués par le foie, qui produit plus de cholestérol quand on mange des hamburgers au fromage, des beignets et d'autres aliments pleins de gras saturés -quasi absents dans les œufs. Ceux-ci sont aussi riches en nutriments qui compensent les effets néfastes du mauvais cholestérol, dont des gras non saturés, de l'acide folique et d'autres vitamines du complexe B et des minéraux. Et on trouve sur le marché des œufs qui contiennent des acides gras oméga-3, excellents pour la santé.

3 / 7

Mythe : le vin rouge est LA solution pour un cœur en santé

C'est l'alcool du vin rouge - du vin blanc et de la bière aussi, d'ailleurs - qui apporte la plupart de ces avantages pour le cœur. Des études à grande échelle font penser que la plupart des personnes retirent un certain avantage pour leur santé à boire lentement de l'alcool avec modération.

L'alcool élève le taux de cholestérol HDL (« le bon ») et diminue le risque de caillot. Si vous appréciez les boissons alcoolisées, les experts en santé publique conviennent qu'un ou deux verres par jour (un pour les femmes, deux pour les hommes) présentent des avantages et ne peuvent faire de mal.

4 / 7

Mythe : les aliments sans gras ou faibles en gras sont toujours meilleurs pour la santé

En ce qui concerne les produits laitiers et d'autres aliments comme la viande, la règle est simple : moins ils contiennent de gras, meilleurs ils sont. Mais ce n'est pas toujours le cas. Les vinaigrettes contenants des gras mono-insaturés, comme les huiles d'olive ou de canola, peuvent aider à prévenir les cardiopathies et d'autres maladies. Une étude récente démontre que vous pourriez manquer d'alliés importants contre la maladie en éliminant l'huile, car, sans elle, votre système digestif n'absorbera pas de nombreux nutriments de la salade.

5 / 7

Mythe : les fruits et légumes crus sont meilleurs

La croyance que la cuisson rend les aliments moins nutritifs est cuite. Les défenseurs de la nourriture crue prétendent que la chaleur détruit des enzymes dans les aliments qui les rendraient plus digestibles. C'est vrai, mais la cuisson décompose aussi les fibres, les rendant plus facilement assimilables.

Par ailleurs, des scientifiques ont découvert que la cuisson augmente le niveau de certains éléments contenus dans certains fruits et légumes. Par exemple, le ketchup contient 5 à 6 fois plus de lycopène, un antioxydant, que les tomates crues, le rendant beaucoup plus efficace pour lutter contre les maladies, comme le cancer de prostate.

6 / 7

Mythe : Les produits congelés ou en conserve sont moins nutritifs

Les fruits et les légumes frais sont meilleurs pour la santé... à la cueillette. Mais, une fois au supermarché, ils ne le sont plus autant. Pendant l'expédition et l'entreposage, les enzymes libérées dans l'air leur ont fait perdre des nutriments.

La congélation très rapide des produits frais cueillis conserve les vitamines et minéraux qu'ils contiennent. « Avec certains fruits et légumes, on garde vraiment une plus haute valeur nutritive par la congélation, » dit Douglas Archer, Ph. D. et professeur à l'université de Floride. La mise en conserve ne prive pas les fruits et légumes de quantités significatives de nutriments non plus. Tandis que le traitement par la chaleur peut réduire la quantité de certaines vitamines, quelques conserves - comme les conserves d'épinards et de citrouille - contiennent une quantité supérieure de vitamine A à celle que l'on trouve dans les produits frais.

7 / 7

Mythe : les noix font grossir

Certes les noix contiennent des gras, mais surtout des gras du bon groupe. Par exemple, les cacahuètes rôties et séchées contiennent 3 à 4 fois plus de gras monoinsaturés favorisant la santé cardiaque que de graisse saturée.

Une recherche récente suggère que manger des noix dans le cadre d'un régime sain peut même vous aider à maigrir.

Les chercheurs croient que le gras dans les noix aide les gens à se sentir satisfaits et la digestion des protéines qu'elles contiennent brûle des calories. Autre avantage, manger des aliments riches en protéines libère une hormone qui réduit la faim.